« J’ai donné le meilleur de moi-même »

« J’ai donné le meilleur de moi-même »

Trois questions à Guillaume Schneider, 20 ans, apprenti couvreur, un des trois finalistes des sélections des Olympiades des métiers 2014 pour la région Alsace.






Batirama : Qu’est ce qui t’a poussé à participer à la sélection régionale ?

 

Guillaume Schneider.

Je suis attiré par la compétition et ai déjà été sacré Meilleur Apprenti de France en 2010.  Encouragé par mon patron, je me suis inscrit une 1ère fois à la WorldSkills Competition en 2011. J’ai fini premier des sélections régionales et ai défendu l’Alsace lors des Finales Nationales mais sans accéder au podium. Mon Brevet Professionnel de Couvreur Zingueur en poche, je tente à nouveau ma chance cette année pour mettre en avant mon savoir-faire et me tester.

 

Quels étaient tes objectifs cette année ?

 

Je suis arrivé à la compétition confiant mais aussi stressé. J’ai réalisé un entourage de cheminée agrafé en cuivre et fais face à des concurrents motivés. À l’issue de l’épreuve, je n’ai pas de regret. J’ai donné le meilleur de moi-même. Mais je ne suis pas le seul. Nous sommes trois encore en lice. Le comité régional attend de voir vraiment nos motivations pour nous départager.

 

Comment vois-tu ton avenir professionnel ?

 

J’ai surtout envie de me perfectionner et j’espère passer son Brevet de Maîtrise avant mes 25 ans. Amoureux de ma région et proche de ma famille, je souhaite de faire carrière au sein de la société Pierre Garnier Toiture je suis employé.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (365 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique