Un premier parc tertiaire à énergie positive en France

Un premier parc tertiaire à énergie positive en France

La foncière Artea a construit près d'Aix-en-Provence, un parc d'activité avec un bilan de zone positif en énergie. Quelques astuces de mise en œuvre rendent le système plus performant.





La foncière Artea a construit 8 bâtiments dans un parc tertiaire à énergie positive à Meyreuil, prés d'Aix-en-Provence. Le chantier a été livré en totalité début 2013. Les 8 bâtiments construits, pour une Shon totale de 15 000 m², sont certifiés BBC 2005 par Certivéa.

 

Chaque bâtiment porte des panneaux photovoltaïques : 3110 m² au total, soit 3859 panneaux et une puissance de 645 kWc. La consommation d'énergie du parc s'élève à 88 kWhEP/m².an (selon les 5 usages de la RT2005), tandis que la production d'électricité sur site atteint 126 kWhEP/m².an : le site en totalité est à énergie positive.

Réduire les besoins



Pour y parvenir, les concepteurs ont autant que possible réduit les besoins d'éclairage, de chaleur, mais surtout de rafraîchissement. Construits en béton banché, les bâtiments sont isolés par l'extérieur : isolation performante, minimisation des ponts thermiques, inertie thermique pour le confort d'été.

Les bâtiments arborent des casquettes solaires, constituées de panneaux photovoltaïques, pour diminuer les apports de chaleur l'été. Les double-vitrages mis en œuvre sur le site transmettent 40% des apports lumineux extérieurs, mais seulement 22% de la chaleur solaire. L'éclairage est confié à des Leds.

Equipements performants et "petits trucs"



La ventilation est assurée par des centrales double-flux Hydronic AXM 45 Confort, équipées de roues pour la récupération de chaleur, y compris de la chaleur latente, de l'humidité de l'air et du rafraîchissement. Elles sont certifiées "classe A" par Eurovent, avec un rendement de récupération de chaleur supérieur à 75% pour la plage de débit d'air de 2000 à 30 000 m3/h.

Le chauffage et la climatisation sont assurés avec des équipements Toshiba avec 34 DRV SMMSi (COP de 6,41 à 50% de charge), 10 Mini-SMMS (COP jusqu'à 6,51), associés à 439 unités intérieures gainables, dont  418 gainables extra-plats SPH (210 mm de hauteur).

Artea et sa filiale Artesol, spécialisée dans la production et l'utilisation d'énergie dans des bâtiments environnementaux très performants, ont beaucoup réfléchi à la conception de leurs bâtiments, y compris à l'emplacement des équipements techniques.

Un rendement amélioré



A Meyreuil, les unités extérieures des DRV sont installées au nord et semi-enterrées pour minimiser leur échauffement sous les soleil d'été. Ce qui améliore leur rendement. De la même manière, les onduleurs de l'installation photovoltaïque sont systématiquement installés au sous-sol et non sur le toit en plein soleil, comme s'est l'usage.

Lorsque la température du local atteint 25°C, une ventilation par extraction se déclenche. L'air neuf vient du parking en sous-sol. Il y est plus frais que l'air extérieur. Artesol estime que cette températion des onduleurs fait gagner 6 à 8% de rendement annuels sur l'exploitation de l'installation photovoltaïque.

Le site est entièrement loué. Artea a donc entamé, sur le même modèle, une seconde zone d'activité tertiaire : l'Artepac Bachasson-Meyreuil. Toute proche du premier site, cette zone devrait compter à terme une quinzaine de bâtiments tertiaires. Un premier est livré et occupé. Le second est en construction. Cette nouvelle zone sera aussi à énergie positive.


Le chantier en images

 

Greenview : compter, communiquer

 

 

Artesol a développé Greenview, qui est à la fois leur propre label environnemental privé et une application informatique chargée de compter, d'analyser et de restituer les consommations d'énergie et d'eau des bâtiments. Dans chaque hall d'accueil est installé un grand écran, montrant un tableau de bord : performances énergétiques du bâtiment, consommation d'eau, production de CO2 et production d'électricité photovoltaïque. L'application Greenview archive les données, sans limite de durée, et permet les comparaisons de période à période.

 

©PP

 

Les onduleurs solaires sont installés au sous-sol, au frais. Ce qui évite leur échauffement au soleil et la perte de rendement qui est associée à l'élévation de température des onduleurs.

 

 

©PP

 

645 kWc de panneaux photovoltaïques et des bâtiments économes en énergie, résultat un parc tertiaire à énergie positive : +38 kWhEP/m².an.

 

 

Les panneaux photovoltaïques débordent largement de la toiture pour former une casquette assurant la protection solaire des vitrages.

 

 

©PP

 

Les centrale double-flux Hydronic, fabriquées à Mortagne-au-Perche (61), sont équipées d'échangeurs rotatifs, pour récupérer aussi la chaleur latente de l'air extrait en hiver et la fraîcheur des locaux climatisés en été.

 

 

©PP

 

Pour améliorer leurs performances en rafraîchissement, les unités extérieures des DRV Toshiba sont installées au nord et en semi-enterré. Artesol estime que ce type d'installation améliore le bilan annule en réduisant l'échauffement des unités extérieures.

 

 

Les unités intérieures Toshiba communiquent avec leurs unités extérieures par protocole propriétaire. Les unités extérieures sont raccordées au réseau de GTB Sauter par des passerelles ModBus.




Source : batirama.com / Pascal Poggi

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
CALIDOO nativ