PRO BTP s’engage pour aider les « aidants »

PRO BTP s’engage pour aider les « aidants »

La problématique de l’aidant est devenu une priorité pour PRO BTP, groupe de protection sociale du BTP qui a mis au point des solutions innovantes et un plan d’actions.





Ils sont 4 millions de Français à assurer le rôle d’aidants auprès d’un proche en perte d’autonomie ou dépendant. C’est en effet sur eux que repose le maintien à domicile des personnes dont ils s’occupent.

 

Or, il n’est pas toujours facile de se faire reconnaître en tant qu’aidant et certains peuvent manquer d’information, d’appuis matériels ou psychologiques. Sans compter le sentiment d’isolement et la fatigue que peut engendrer cette situation.

 

Or, cette problématique est devenue une priorité d’action pour PRO BTP en 2010 lors de ses journées d’action sociale professionnelles, organisées tous les deux ans avec l’ensemble des partenaires sociaux.

 

Des problèmes de terrain à résoudre

 

« Compte tenu de l’état des finances publiques, les politiques ont refermé ce dossier des aidants qui n’a été abordé que sous l’angle du problème financier » explique Paul Grasset, directeur général de PRO BTP. « Or, les problèmes de terrain demeurent » reprend-t-il

 

C’est la raison pour laquelle le groupe a commencé par mettre en place une démarche d’écoute active et « Conseil d’autonomie ». En clair, les conseillers PRO BTP pourront détecter certains besoins et assister au mieux l’aidant (recherche d’information, mise en relation avec les services adéquats ou proposition de rendez vous pour faire un point).

 

Par ailleurs, les conseillers peuvent aussi gérer l’urgence et mettre en place des prestations sous forme de Cesu (destiné à financer une aide à domicile momentanée) ou encore des prêts à 1 % pour des travaux d’aménagement du domicile).

 

Notons que les prestations proposées par l’Argic-Arrco ont également été intégrées dans la politique d’action sociale du groupe : aide à la mobilité avec le dispositif « Sortir plus », diagnostic et conseil d’un ergothérapeute avec le dispositif « Bien chez moi ».

 

Le Café des Aidants

 

Une fois la première étape d’urgence passée, l’aidant peut se tourner vers des solutions à long terme en fonction de ses attentes et besoins. Il sera ainsi possible de retrouver une vie sociale grâce au réseau de bénévoles du groupe lors de leurs sorties et loisirs. Autre point d’appui : le café des aidants, coanimé par un psychologue et un travailleur social.

 

Ce Café des aidants est actuellement déployé dans les résidences médico sociales du groupe,  notamment à St Etienne, Paris et Lyon. Il peut accueillir 15 personnes, une fois par mois et aborder divers sujets (information et échanges de pratiques).

 

Enfin, lorsque l’aidant a besoin de répit ou doit faire face à des obligations personnelles, il peut solliciter le service « Conseil d’autonomie » de PRO BTP. Il pourra être orienté vers des solutions d’accueil temporaire de jour à domicile, garde itinérante de nuit, téléassistance ou portage des repas.

 

Concept « Vacances Répit Familles »

 

Autre solution mise en place : le concept « Vacances Répit Familles » développé en partenariat avec l’Association française contre les myopathies (AFM). Il regroupe des établissements accueillant en un même lieu, l’aidant et l’aidé, dans une perspective de répit et détente pour les deux protagonistes.

 

L’aidé est pris en charge dans une structure médicale proche d’un lieu d’accueil pour sa famille qui elle peut se détendre, dans un cadre touristique dédié, et retrouver l’aidé après sa journée. Une telle structure a été créée à Fondettes (37) et attend les ultimes accords des ministères concernés avant de pouvoir fonctionner.

 

Une structure similaire devrait voir le jour à Aix les Bains en 2016 et elle devrait bénéficier du soutien des autres partenaires du groupe, dont l’AG2R, Agrica et "pourquoi pas Lourmel, IRP auto et Audiens…" ajoute Paul Grasset.

 

« Les financements de ces projets à valeur ajoutée existent ainsi que l’appui des partenaires mais il reste à faire évoluer la réglementation afin de faciliter leur réalisation » conclut Paul Grasset.

 

 

Source : batirama.com / Fabienne Leroy

 

La carte d’urgence de l’aidant

 

PRO BTP en partenariat avec l’Association Française des Aidants a lancé la carte d’urgence de l’aidant. Mise à disposition gratuitement sur demande de l’intéressé, cette carte permet de désigner des personnes de confiance qui pourront être sollicitées au cas où l’aidant ne pourrait pas assurer son rôle de soutien. En cas d’accident, le services d’urgence peuvent, grâce à cette carte, alerter les personnes indiquées sur le document…


 

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 500 - Décembre 2021 / Janvier 2022

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1123 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique