Réduire la consommation d'eau de sa piscine grâce aux conseils de la FPP

Réduire la consommation d'eau de sa piscine. © frimufilms / Freepik

Réduire la consommation d'eau de sa piscine ? C'est possible, grâce aux conseils de la Fédération des Professionnels de la Piscine et leur calculateur permettant de connaître sa consommation en 3 mn.




Sachant que les étés seront de plus en plus chauds et face, donc, aux enjeux du réchauffement climatique, les piscinistes prennent au sérieux la question de la gestion raisonnée de l’eau. Quelle est la consommation d’eau réelle d’une piscine et comment la réduire ? La question se pose pour les 3,5 millions de piscines familiales de l'hexagone. Pour la FPP (Fédération des Professionnels de la Piscine et du Spa), trois minutes suffisent désormais pour répondre à ces deux questions cruciales. En effet, la FPP a conçu un calculateur exclusif et facilement accessible à tous sur le site de la Fédération.

 

Fin 2023, la France comptait 3,507 millions de piscines familiales, dont 1,68 enterrées et 1,83 millions hors-sol. Au total, ce parc n’a représenté sur l’année que 0,06 % de la consommation d’eau nationale (hors premier remplissage : 0,02 % pour les nouvelles piscines en 2023), soit environ 20,8 millions de m3 d’eau. Un chiffre bien en-deça des 1 milliard de m3 d’eau gaspillée dans les fuites d’un réseau d’eau potable français vieillissant. En moyenne, une piscine ne consomme que 7 m3 d’eau. © Laure Pophillat

 

 

 

Nagez, couvrez, économisez !

Le calculateur est chargé d'évaluer la quantité d’eau utilisée afin d’identifier les meilleurs leviers à actionner afin de la réduire. Toutefois, sur le site, le premier message largement diffusé par les professionnels sur les réseaux sociaux et à la télévision est le suivant : "Nagez-Couvrez-Économisez". Car, en effet, le simple fait de couvrir sa piscine entre chaque baignade réduit jusqu’à 95 % l’évaporation.

 

 

 

Comment fonctionne le calculateur d'utilisation d'eau ?

Le nouveau calculateur d’utilisation d’eau développé par la FPP et élaboré avec des ingénieurs environnementaux fournit un diagnostic en 3 mn. Pour cela, il suffit de répondre au questionnaire proposé en ligne afin d'obtenir une estimation personnalisée et immédiate de la consommation d’eau de sa piscine.

 

Un indicateur offre alors une visualisation du niveau de consommation : de vert foncé pour une piscine particulièrement économe en eau à rouge écarlate pour une consommation nettement supérieure à ce qu’elle devrait être. © FPP

 

 

Le calculateur prend en compte une quinzaine de paramètres afin d'évaluer précisément la quantité d’eau utilisée par une piscine, dont :

– la localisation de la piscine : il tient compte de la région géographique où se trouve la piscine afin d’introduire les données météorologiques en conséquence, l’évaporation variant en fonction du climat et de l’ensoleillement ;

– La surface et le volume de la piscine demeurent également des données essentielles : ainsi, en renseignant ces paramètres, le propriétaire de ladite piscine obtient une évaluation de son usage d’eau ;

– Et, enfin, les équipements (pompe, filtres, etc.) et habitudes d’utilisation (volume d’eau renouvelé chaque année, fréquence des baignades, couverture après la baignade, ...).

 

 

 

Top 5 des bonnes pratiques afin d'optimiser la consommation d'eau d'une piscine

 

Un seul remplissage

Une fois remplie, une piscine se conserve durant des années. Il est inutile de la vider (ni même de renouveler une partie de son eau), à moins de vouloir la transformer en bowl pour une session de skate.

 

La FPP recommande un seul remplissage et zéro vidage, hormis en cas exceptionnel de rénovation essentielle, évidemment. © Freepik

 

 


Adopter l’hivernage en conservant la ligne d’eau

L'hivernage peut se faire de deux façons : soit par hivernage actif, une technique permettant de conserver le niveau d’eau de la piscine avec le système de filtration maintenu en fonctionnement sur un rythme journalier de 2 heures (l'eau restant en mouvement pour ne pas geler), soit par hivernage par compresseur avec l’aide d’un professionnel.
Ces techniques d’hivernage sont recommandées par les professionnels, car elles permettent d’économiser un tiers de l’eau du bassin, autrefois rejetée hors de la piscine en fin de saison.

 

 

Couvrir la piscine

Couvrir la piscine dès la baignade terminée permet de lutter contre l'évaporation de l'eau, mais également de limiter la pollution extérieure.

 

 

Limiter les lavages de filtres

Un lavage par mois au maximum pour les filtres suffit largement. Il est aussi envisageable de récupérer l’eau des contre-lavages.

 

 

Maintenir une eau qualitative

Maintenir une bonne qualité d’eau (temps de filtration, équilibre et désinfection raisonnée) permet de conserver son eau pendant de nombreuses années.

 



Source : batirama.com / Laure Pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (99 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits