Le gouvernement veut doubler la production de LLI : 75 000 en trois ans !

La résidence

D'ici 2026, le gouvernement annonce vouloir doubler le rythme de production de logements intermédiaires, aux loyers réglementés mais plus élevés qu'en HLM, et ce afin de le porter à 30 000 par an.




D'ici 2026, le gouvernement annonce vouloir doubler le rythme de production de logements intermédiaires, aux loyers réglementés mais plus élevés qu'en HLM, et ce afin de le porter à 30 000 par an, comme l'a annoncé ce mercredi 20 mars le ministère de la Transition écologique.

 

 

Le "Pacte pour le logement intermédiaire"

Les ministres Christophe Béchu et Guillaume Kasbarian ont signé un "Pacte pour le logement intermédiaire" avec les protagonistes majeurs de cette forme d'habitat que sont :

- la Caisse des dépôts,

- Action Logement,

- et l'Union sociale pour l'habitat.

 

Depuis l'arrivée au pouvoir d'Emmanuel Macron, l'exécutif pousse fortement le LLI (Logement Locatif Intermédiaire), destiné en priorité aux classes moyennes et aux salariés du privé connaissant des difficultés à se loger dans les grandes villes mais gagnant trop pour bénéficier d'un logement social.

Les loyers en LLI sont limités à des montants environ 15 à 20 % moins onéreux que ceux du marché avec la contrepartie d'incitations fiscales pour les investisseurs qui en produisent.

 

Logements intermédiaires sociaux à Rennes (35). © atelierphilippemadec.com

 

 

75 000 logements en trois ans

Le "Pacte pour le logement intermédiaire" signé mercredi envisage donc de porter le parc de LLI "progressivement de 15 000 logements à 30 000 logements annuels, soit environ 75 000 logements en trois ans". Les signataires assurent que ces "objectifs seront réalisés sans altérer la production et la programmation de logements locatifs sociaux".

Les bailleurs seront encouragés à concevoir et envisager des logements issus de chantiers de rénovation lourde, permettant d'améliorer leur performance énergétique. Le gouvernement adjoint au pacte une série de mesures, déjà prises ou à venir, visant à encourager la production de LLI. De fait :

- Le recours au LLI va s'étendre géographiquement, par le biais d'une réforme du zonage délimitant les zones tendues, ou encore la potentialité d'y avoir recours autour de certains sites industriels ;

- Les résidences gérées (seniors, étudiantes, etc.) pourront aussi avoir recours à la formule ;

- Les bailleurs sociaux seront en capacité de détenir davantage de LLI, en faisant passer de 10 à 20 % la part maximale de leur parc qu'ils peuvent y dédier.

- Enfin, le gouvernement affirme réfléchir à un dispositif de "résidence meublée de courte durée dédiée aux saisonniers ou aux travailleurs temporaires".

 




Source : batirama.com / AFP / Laure pophillat

L'auteur de cet article

photo auteur Laure Pophillat
Laure Pophillat est rédactrice web polyvalente depuis plusieurs années. Curieuse, éclectique et investigatrice, tous les thèmes pertinents (et donc passionnants) l’intéressent ! Pour Bâtirama, elle rédige avec bonheur sur un large spectre de sujets couvrant l’entièreté de la filière BTP (actualités, conjoncture, réformes, innovations, etc.). Elle apprécie notamment réaliser des portraits de femmes et d’hommes engagés, inspirés et inspirants, dans un environnement, celui du BTP, toujours en mouvement.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits