Poujoulat lance Vitalome, nouvelle filiale et nouvelle marque en ventilation

Frédéric Coirier, PDG du Groupe Poujoulat, présente la démarche Vitalome le  8 février 2024 à Paris.

Le réseau d'installations de VMC par extraction en maison individuelle est fragile, peu et mal entretenu. Le groupe Poujoulat a mis au point une nouvelle solution, portée par sa nouvelle filiale Vitalome.




Photo : Frédéric Coirier, PDG du Groupe Poujoulat, présente la démarche Vitalome le  8 février 2024 à Paris. © P. Poggi

 

Le 8 février 2024, le groupe Poujoulat a dévoilé ses nouvelles ambitions en ventilation des maisons individuelles existantes. Sous le nom de Vitalome, le groupe a créé à la fois une nouvelle filiale et une solution technique pour remplacer le médiocre réseau mis en place pour la ventilation par extraction en maison individuelles.

 

Un réseau impossible à entretenir et un marché potentiel

 

En maison individuelle, le réseau des systèmes de VMC par extraction est traditionnellement composé de gaines annelées souples, isolées par de la laine de roche ou de la laine de verre.

 

Comme le rappelle Frédéric Coirier, PDG du Groupe Poujoulat, un réseau de gaines de ventilation par extraction en maison individuelle est rarement entretenu. Il a donc tendance à s’encrasser, ce qui, peu à peu, réduit le débit d’extraction et donc la qualité de l’air intérieur. ©Vitalome

 

En raison de sa souplesse, le réseau d’extraction d’une VMC en maison individuelle peut-être mal posé avec des écrasements ou des plis trop aigus qui brident le débit d’air extrait. De plus, si on tente de le nettoyer, les brosses sur des manches rigides peuvent percer les conduits.

 

Il existe environ 18 millions de maisons en France, selon Frédéric Coirier : un tiers sans ventilation, un tiers en ventilation naturelle et un troisième tiers équipé de VMC par extraction. Le groupe Poujoulat a identifié ce dernier tiers – 6 millions de maisons tout de même – comme un marché porteur, surtout au moment où le gouvernement oriente les financements publics vers la rénovation d’ampleur.

 

Un petit nombre de composants

 

Vitalome, la nouvelle filiale du groupe Poujoulat, a donc développé une solution de conduits de ventilation rigides ou souples et un petit nombre d’accessoires pour la rénovation des conduits de VMC par extraction en maison individuelle.

 

Conçus en France, les conduits de ventilation Vitalome sont fabriqués dans l’usine principale du groupe Poujoulat à Granzay-Gript, près de Niort, ainsi que sur le site de WestaFrance à Tourcoing (Nord), spécialisé dans la conception et la fabrication de conduits flexibles métalliques pour le chauffage, la ventilation et l’industrie. ©Vitalome

 

Le système Vitalome se compose :

 

De conduits rigides modulaires ou semi-rigides isolés. L’isolation thermique évite la condensation de l’humidité de l’air extrait quand les conduit traversent des volumes non-chauffés. Ce qui, au passage, permet de les poser sur l’isolant thermique des combles en cas de rénovation et non-plus en dessous. Les conduits rigides sont peignables et servent également aux traversées d’étage, mais ils peuvent être livrés directement finis dans l’une des teintes RAL. Les éléments de réseau sont dotés d’une connexion 1/3-2/3 pour une excellente étanchéité. ©Vitalome

 

 

D’un collier de support berceau pour fixer et stabiliser le réseau. ©Vitalome

 

D’une connexion universelle qui s’adapte à tous les groupes d’extraction du marché, à toutes les bouches d’extraction existantes et à toutes les sorties de toits. ©Vitalome

 

D’une sortie de toiture Ventelia de Cheminées Poujoulat, mais toute autre sortie de toiture performante convient aussi. ©Vitalome

 

 

Côté bouche d’extraction, Vitalome permet de réutiliser la manchette existante ou bien de remplacer l’ensemble bouche + manchette s’il est dégradé, mais en utilisant une bouche du marché, compatible avec le système de ventilation mis en œuvre dans la maison : VMC Autoréglable, Hygro A, Hygro B.

 

Soigneusement, Vitalome ne propose pas de groupe de ventilation, ni de bouches d’extraction afin de ne pas être en concurrence avec les industriels de la ventilation domestiques : Aldès, Atlantic, Anjos, …

 

Un réseau entretenable

 

Un réseau de VMC classique en maison individuelle devrait être nettoyé, voire changé tous les trois ans s’il ne peut pas être entretenu. La technologie Vitalome, quant à elle est parfaitement entretenable, à l’aide de brosse, en commençant par le bas, et d’un aspirateur. Le fait que le conduit intérieur rigide soit lisse minimise d’ailleurs la fixation de poussières.

 

Vitalome recommande un entretien tous les deux ans.

 

Le réseau Vitalome est entretenable, évolutif si l’on ajoute une pièce ou plusieurs pièces de plus, démontable facilement, recyclable (acier inoxydable). Du point de vue aéraulique, le réseau est particulièrement performant grâce à ses conduits rigides ou semi-rigides circulaires en acier lisse intérieur, ainsi que du point de vue thermique avec un R>0,6m².K/W.

 

Différentes configurations pour couvrir tous les types de maisons existantes

 

Le réseau Vitalome permet de raccorder tous les systèmes de ventilation en maison individuelle, moteur pieuvre ou mono-piquage, et s’adapte sur toute sortie de toiture de ventilation performante.

 

En maison de plain-pied avec groupe d’extraction en pieuvre, le conduit semi-rigides accepte de nombreuses courbes sans écraser son diamètre, ni réduire le débit d’extraction. Tandis que le conduit rigide isolé se pose facilement grâce à son système de connexion simple. ©Vitalome

 

Le système Vitalome permet la traversée de niveaux en apparent. ©Vitalome

 

 

 

Pour l'instant, au moment de son lancement Vitalome est vendu directement aux installateurs, avec un important effort de prescription et de formation, sans passer par la distribution. Un réseau Vitalome pour une maison de plain-pied de 80 m² et 300 bouches revient en fourniture seule, entre 500 et 700 € TTC, et entre 800 e 900 € TTC pour une maison à deux niveaux. En 2024, Vitalome a pour but de convaincre entre 100 et 150 installateurs en France de l'intérêt de sa solution. 

              


Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
1 Commentaire
logo
- -
  • par john
  • 15/02/2024 16:55:04

Bonjour, c'est une belle invention la VMC, mais il faut savoir qu'en location (et même parfois certains propriétaires) bouchent toutes les entrées d'air sur fenêtres. Ils étendent leur linge à l'intérieur (même s'ils peuvent le faire sous abri à l'extérieur) et encore quand ils n'arrêtent pas carrément la VMC. Le linge ne pouvant pas sécher rapidement, il sent mauvais, alors une bonne rasade de soupline pour chasser l'odeur (mais ça ne désinfecte pas). ça empeste dans les communs, preuve que la VMC ne peut pas faire son travail. Lorsqu'on explique au locataire qu'il ne faut pas le faire, on se heurte à un mur. Et j'ai une locataire qui se plaint de maux de tête et de douleurs, elle va voir un neurologue qui ne comprend pas d'où ça vient. A quand des campagnes à la télé pour informer les gens ? ? Pour les copropriétés, parfois on n'a plus d'aspiration, et on constate que l'isolation d'un conduit s'est détachée (un morceau) et bouche. IL faut y aller soi-même car le gars qui fait l'entretien ne veut même pas aller voir.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (23 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits