Tout le stockage d’électricité au salon Open Energies à Eurexpo Lyon

Quatre modèles de stockage d’électricité en batterie sur le stand ZETATECH à Open Energies

Pour sa première édition, les 23 et 24 janvier 2024, le salon Open Energies à Eurexpo Lyon a accueilli un peu plus de 130 exposants et 4.833 visiteurs professionnels.




Grâce à l’augmentation du prix de l’électricité, l’autoconsommation d’électricité photovoltaïque produite sur site est en pleine expansion, pour les usages domestiques, mais aussi en tertiaire et même dans l’industrie. Au salon Open Energies, dont la première édition s’est tenue les 23 et 24 janvier 2024 à Eurexpo Lyon, on trouvait masse de solutions de stockage d’électricité en batteries pour la maison individuelle et le petit tertiaire, mais aussi pour des besoins très importants jusqu’au MWh ou même au-delà. Sans aucune exception, toutes les solutions dont nous parlons dans cet article sont connectées et associées à une application pour suivre leur fonctionnement : état du stockage, consommation, production photovoltaïque, etc. TSUN, un fabricant de micro-onduleurs, propose du Wifi dans chaque micro-onduleurs.

 

Inelio, l’invention du français fhe

 

Mais commençons d’abord par le procédé Inelio, une invention du français fhe qui existe depuis 2010. Fhe commercialise des pompes à chaleur air/eau, des modules photovoltaïques bi-verre et bifaciaux, des micro-onduleur, des ballons double paroi. L’entreprise a développé Sensor Pilot III, une application de pilotage à distance des systèmes électriques monophasés et triphasés pour maximiser l’autoconsommation. Surtout, fhe a conçu, développé et commercialise Inelio depuis 18 mois environ. C’est un accumulateur de chaleur, une pile thermique à cycle infini qui repose sur l’emploi de R717 (ammoniac) avec lequel fhe se fait fort de couvrir jusqu’à 85% des besoins de chaleur annuels pour le chauffage et la production d’eau chaude.

 

fhe préconise une solution complète pour maximiser l’autoconsommation de l’électricité photovoltaïque produite sur site : modules PV, pompe à chaleur air/eau dynamic à puissance variable, de 18, 22, 26 ou 30,1 kW de puissance nominale, un ballon "tank-in-tank" pour la production d’ECS, avec en plus un échangeur noyé pour le chauffage et un stockage Inelio. Nous espérons fermement revoir cette solution originale au prochain salon Interclima.

 

Inelio est une pile à sorption thermochimique utilisant 5,3 kg de R717.

Inelio est une pile à sorption thermochimique utilisant 5,3 kg de R717. Il met à profit le surplus de production photovoltaïque pour produire de l’eau chaude qui actionne sa réaction. ©PP

 

Le stockage en batterie pour le secours électrique

 

Plusieurs exposants proposaient des solutions de stockage électrique capables de prendre la relève en cas de coupure du réseau. C’est le cas de l’autrichien Sonnenkraft qui proposait un stockage avec onduleur hybride comportant une fonction d’alimentation de secours intégrée. Ce stockage est disponible en unités de base de 12,4 à 29,3 kWh et peut être étendu, sans câblage, en superposant les modules, avec trois à sept unités supplémentaires. Naturellement, la quantité d’énergie stockée demeure relativement modeste. Elle ne peut pas se substituer totalement au réseau ou à la production photovoltaïque sur site pendant des heures.

 

Sungrow présentait à Open Energies sa solution de stockage avec onduleur hybride

Sungrow présentait à Open Energies sa solution de stockage avec onduleur hybride, comportant une alimentation de secours intégrée qui se déclenche en cas de coupure du réseau. ©PP

 

Le stockage est modulaire

 

La plupart des exposants proposent des solutions de stockage modulaires : un module gère le stockage et assure la conversion AC/DC, ainsi que le chargement et déchargement. En dessous, le plus souvent, des modules stockent l’électricité.

 

Soluna propose une gamme de stockages modulaires destinée à des installations mono- ou triphasées en logement ou en tertiaire

Soluna propose une gamme de stockages modulaires destinée à des installations mono- ou triphasées en logement ou en tertiaire, avec des capacités de base de 6, 10 et 15 kWh que l’on peut étendre jusqu’à 150 kWh en raccordant jusqu’à 10 modules en parallèle. Ils comportent tous une sécurité en cas de coupure du réseau et embarquent des batteries LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate), plus légères que les batteries Lithium-Ion, avec une plus longue durée de vie et pas de combustion spontanée. ©PP

 

Hypontech propose cinq solutions de stockage en batteries, garanties 10 ans ou 4000 cycles : 3, 6, 9, 12 et 15 kWh.

Hypontech propose cinq solutions de stockage en batteries, garanties 10 ans ou 4000 cycles : 3, 6, 9, 12 et 15 kWh. ©PP

 

BlueWatt et ses armoires de stockage françaises

 

Outre Technideal que nous avons rencontré à Energaïa et dont nous avons abondamment décrit les solutions de stockage, un autre français exposait à Open Energie : Blue Watt. BlueWatt est installé dans l'Hérault à Saint-André-de-Sangonis et produit dans son atelier de Gallargues-Le-Montueux. Toutes leurs armoires sont conçues pour maximiser l’autoconsommation et passent automatiquement en mode autonome, sans coupure électrique, en cas de défaut du réseau. Elles sont "plug & play", comme on dit dans l’Hérault, et s’adaptent à tout système existant possédant un onduleur ou plusieurs micro-onduleurs. Leur raccordement s’effectue par quatre borniers seulement. BlueWatt propose deux solutions. Premièrement, raccordement de son armoire V2S directement en DC (courant continu) sans onduleur pour des besoins de stockage de 2,4 (1 module) à 21,6 kWh (9 modules), à l’aide du module DC. Deuxièmement, une gamme de trois armoires AC – RE2S Light, Smart ou Prestige – avec des capacités de stockage de 7 à 21 kWh.

 

armoires BlueWatt

Selon les tailles d’armoires BlueWatt, on peut installer jusqu’à huit batteries pour atteindre 21 kWh stockés et monter des armoires en parallèle pour des besoins plus importants. ©PP

 

Novoage fait lui aussi appel à des cellules LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate) pour ses stockages SES500 qui contiennent 1, 2, 3 ou 4 batteries,

Le Chinois Novoage fait lui aussi appel à des cellules LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate) pour ses stockages SES500 qui contiennent 1, 2, 3 ou 4 batteries, extensible à six batteries de sa gamme PES100 au maximum. Ces stockages sont toujours accompagnés d’un onduleur hybride de sa gamme SHI500, qui gère à la fois la production PV sur site et le stockage. ©PP

 

 

CAN Power propose tout l’équipement nécessaire pour des installations de stockage d’électricité domestiques en mono- ou triphasé.

CAN Power propose tout l’équipement nécessaire pour des installations de stockage d’électricité domestiques en mono- ou triphasé. Sa gamme UHome de 3 à 8 kW de puissance stocke de 5,12 à 40,96 kWh et comporte le stockage, le chargeur des batteries et l’onduleur. Les batteries utilisent la technologie LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate). ©PP

 

Les stockages de grande capacité

 

Plusieurs exposants proposaient des solutions de stockage d’électricité en batteries de grande capacité, destinées au grand tertiaire ou à l’industrie.

 

ATESS propose tout, lui aussi, depuis les modules PV aux stockages, en passant par les onduleurs.

ATESS propose tout, lui aussi, depuis les modules PV aux stockages, en passant par les onduleurs. Ses offres de stockage modulaires vont de 7 à 215 kWh. ©PP

 

Sermatec, pour sa part, utilise des batteries LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate) et porpose des armoires tout équipées avec système de refroidissement et ventilation pour des stockages jusqu’à 5015 kWh dans sa gamme SERLATTICE Series.

Sermatec, pour sa part, utilise des batteries LiFePO4 (Lithium Fer Phosphate) et porpose des armoires tout équipées avec système de refroidissement et ventilation pour des stockages jusqu’à 5015 kWh dans sa gamme SERLATTICE Series. Tandis que son offre SMT-ESS-CUBE215 à refroidissement par air ne monte qu’à 215 kWh pour une puissance instantanée maximale de 100 kW.  Sa gamme à refroidissement liquide SMT-ESS-CUBE372 atteint 372 kWh avec une puissance instantanée de 186 kW et permet une extension de capacité facile grâce à sa conception modulaire. ©PP

Sermatec au salon Open Energies à Lyon

 

 

La prochaine édition du salon Open Energies se tiendra à Eurexpo Lyon, les 10 et 11 mars 2026.



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
1 Commentaire
logo
- -
  • par Hugo
  • 02/02/2024 16:40:54

Bonjour La thématique du stockage d'énergie est une très bonne cible trop discret sur le salon l'essentiel a été présenté dans cet article. Les conférences ont été de très bonne facture.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


SP 20 GHF
Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (19 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


thePiccola P360 KNX