Comment devenir agent commercial immobilier ?

getfluence 9640

De plus en plus de travailleurs choisissent d’exercer le métier d’agent commercial immobilier. Sous mandat avec des agences immobilières ou évoluant au sein d’un réseau de mandataires, le métier d’agent commercial immobilier séduit de plus en plus de particuliers désireux d’évoluer dans le secteur.




Accessible sans diplôme ni titre, cette profession est ouverte à toutes les personnes qui souhaitent exprimer leur fibre commerciale dans la négociation immobilière. Outre ces missions de vente pure, l’agent commercial immobilier est avant tout un spécialiste du terrain, possédant une connaissance affûtée du territoire sur lequel il évolue.

 

Si les dénominations sont proches et peuvent parfois prêter à confusion, il est important de bien différencier agent immobilier et agent commercial immobilier. S’il exerce quelques tâches similaires à celles de l’agent immobilier, les capacités de l’agent commercial sont différentes. De la même manière, ses missions sont moins larges.

 

Nécessitant peu de formalités, l’activité d’agent commercial est toutefois soumise à quelques obligations. Ces démarches sont impératives afin d’exercer cette profession en toute légalité. Découvrons comment devenir agent commercial immobilier et les spécificités de ce métier.

 

Qu’est-ce qu’un agent commercial immobilier ?

 

À la différence d’un agent immobilier qui peut détenir et exploiter une agence immobilière, un agent commercial immobilier est chargé de conclure des contrats pour le compte de l’agence qui lui donne mandat. Bien que leurs titres soient presque similaires, un agent immobilier et un agent commercial immobilier n’ont pas les mêmes possibilités juridiques pour exercer leur métier.

 

Un agent immobilier est détenteur d’une carte professionnelle, appelée carte T. Ce titre professionnel est obligatoire pour exploiter une agence et réaliser des transactions immobilières. De fait, la profession d’agent immobilier est une profession réglementée, qui impose des études spécifiques et un cursus dans le domaine.

 

De son côté, l’agent commercial immobilier est considéré comme un intermédiaire commercial. L’agent commercial doit nécessairement disposer d’un contrat de mandataire auprès d’une agence ou d’un réseau de mandataires. C’est pour cela qu’on appelle aussi ces professionnels les mandataires immobiliers. Le mandataire exerce son activité pour le compte de son mandant. Il est chargé à ce titre de conseiller, d’accompagner les futurs acquéreurs et de négocier les ventes.

 

La plus grande différence qui existe entre le mandataire et l’agent immobilier se situe dans les missions exercées. Si le mandataire partage des tâches similaires à celles de l’agent, comme la vente ou le conseil, l’agent immobilier est habilité à accomplir des missions d’ordre administratif et juridique. Par exemple, le mandataire immobilier n’est pas en capacité légale de rédiger un compromis de vente ou un bail, à la différence de l’agent immobilier.

 

En quoi consiste le travail d’un mandataire immobilier ?

 

En dépit de ses préoccupations orientées sur l’aspect commercial de la transaction immobilière, les missions d’un agent commercial dans l’immobilier ne manquent pas. Ce professionnel est souvent sur le terrain, chargé de la prospection et des visites. À ce titre, il est amené à réaliser des opérations de recherche de biens à vendre ou à louer en démarchant au quotidien. Pour mener cette tâche à bien, il réalise des campagnes de sollicitation en porte à porte, par e-mail ou par téléphone. Pour lui, le but est de décrocher des mandats de vente, des affaires et d’être en phase avec les évolutions du marché.

 

De la même manière, l’agent commercial immobilier est amené à réaliser des estimations de biens. C’est un professionnel du secteur qui possède une connaissance fine du territoire sur lequel il évolue et du marché au sein duquel il se positionne. En réel facilitateur de la vente immobilière, l’agent commercial peut aussi être amené à rassembler les différentes pièces nécessaires à une vente immobilière (diagnostics énergétiques, documents juridiques...). Même si celle-ci est réalisée en agence, l’agent commercial peut être amené à préparer une vente et à négocier les modalités de cette dernière.

 

Enfin, en tant qu’expert de terrain, l’agent commercial immobilier prodigue de multiples conseils aux différents acteurs du marché. Il est sollicité aussi bien par les vendeurs que par les acheteurs ou encore par les agences pour apporter son œil de spécialiste sur un sujet particulier.

 

Quelles sont les études pour devenir agent commercial immobilier ?

 

Comme nous l’avons vu, le métier d’agent immobilier est une profession réglementée, qui est soumise à la détention d’une carte professionnelle. Dans le cas d’un agent commercial immobilier, il en va tout autrement. Aucun diplôme ou titre particulier n’est requis pour réaliser le métier de mandataire immobilier. Ainsi, n’importe qui peut se lancer sous la forme entrepreneuriale qu’il souhaite pour exercer le métier d’agent commercial dans l’immobilier.

 

Bien que la profession soit accessible sans études particulières, il est conseillé de posséder une solide expérience dans le commerce et la négociation. Ainsi, les profils issus de cursus commerciaux bénéficient d’un avantage certain pour exercer leur future activité. Par ailleurs, des connaissances dans le secteur immobilier constituent un impératif pour réussir son activité d’agent commercial immobilier.

 

Dans tous les cas, il est possible d’accéder à des formations qui préparent spécifiquement au métier d’agent commercial immobilier. Des écoles ou des réseaux de mandataires dispensent ces cours. Grâce à ceux-ci, il est possible d’acquérir les connaissances sur les particularités du métier et les prérequis pour mener une solide négociation commerciale.

 

La seule obligation à laquelle sont tenus les agents commerciaux immobiliers est de s’immatriculer au registre spécial des agents commerciaux (RSAC) avant le début de leur activité. Cette formalité est à accomplir auprès du greffe du tribunal de commerce et doit s’accompagner d’un premier contrat de vente. L’immatriculation est valable pour une durée de 5 ans. Elle est obligatoire pour signer les contrats de mandat avec l’agence ou le réseau de mandataires qui permet d’exercer la profession d’agent commercial immobilier en toute légalité.

 

Quelles sont les compétences requises pour devenir mandataire immobilier ?

 

Outre les compétences commerciales, le professionnel qui souhaite exercer comme mandataire dans l’immobilier doit faire preuve de différentes qualités humaines et de compétences techniques pour mener son activité avec succès. Dans les faits, il doit savoir mobiliser un esprit de négociation et être capable de faire preuve de compromis.

 

En tant que professionnel de terrain, les qualités humaines qu’il met au service de sa mission sont aussi importantes que ses compétences « dures ». De fait, un excellent relationnel est primordial afin de se positionner auprès de ses prospects comme un conseiller et un guide.

 

Enfin, la persévérance et l’autonomie sont essentielles pour évoluer dans cet univers. Ces spécificités sont souvent nécessaires pour mener à bien la gestion d’une affaire dans le but de décrocher un mandat. C’est pour cela qu’il est impératif que l’agent commercial immobilier sache faire preuve d’un grand sens de l’écoute et d’autant de diplomatie. Cela lui permet de mettre en place ses stratégies patiemment, en faisant preuve d’abnégation.

 

Enfin, l’agent commercial immobilier est avant tout un passionné de son travail et de l’univers dans lequel il évolue. Il est souvent confronté à des situations où la concurrence est rude dans lesquelles chaque mission s’apparente à un réel défi.

 

Quel est le statut de l’agent commercial en immobilier ?

 

Plusieurs possibilités s’offrent aux professionnels qui souhaitent exercer le métier d’agent commercial immobilier. Ils peuvent accomplir leur mission comme des entrepreneurs indépendants, sous le régime de la micro-entreprise. Dans ce cas, l’entrepreneur est soumis au régime micro-social simplifié. Il est imposé sur le revenu au titre des bénéfices non commerciaux et exerce son activité en franchise de TVA tant qu’il reste sous les plafonds de chiffre d’affaires définis.

 

L’agent commercial n’est pas considéré comme un commerçant au regard du code du commerce. À ce titre, il n’est pas tenu d’effectuer des démarches d’inscription auprès du Registre du commerce et des sociétés (RCS). Toutefois, si le professionnel souhaite exercer son activité en société, il doit procéder à l’immatriculation auprès du registre. Qu’il soit associé ou gérant majoritaire, l’agent commercial relève de la sécurité sociale des indépendants.

 

L’agent commercial est autonome. Si cet aspect procure une grande liberté dans l’exercice de ses missions, il impose également beaucoup de rigueur et de détermination. En effet, la rentabilité de l’activité d’agent commercial est conditionnée à sa capacité à dénicher des opportunités et à montrer une pugnacité sans faille dans l’exercice de son métier.


Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Selon vous, le BTP est-il un secteur innovant ? (5 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits
SLIDE