Le Groupe Bosch prend le virage de l’électrification

La nouvelle pompe à chaleur au R290 de Bosch exposée au salon ISH2023

Le Groupe Bosch investit 1 Md€ dans de nouvelles capacités de production de pompes à chaleur air/eau et confirme son partenariat avec Midea dans les solutions thermodynamiques air/air.

siroko d'Edilians



Au cours d’une conversation sur Teams jeudi 4 mai, Frédéric Agar, président France du Bosch Home Comfort Group – Oui, Bosch Thermotechnologie a changé de nom – a expliqué la stratégie à moyen terme du Groupe Bosch en chauffage.

 

Elle tient en quelques phrases : le groupe s’engage résolument vers l’électrificationcomprendre les pompes à chaleur -, pas exactement au détriment des chaudières, mais tout de même.

 

 

1 Md€ d’investissement en développement de capacité de production de pompes à chaleur

 

 

Le Groupe Bosch estime en effet que 30 millions de nouvelles pompes à chaleur seront installées en Europe d’ici 2030. Ce qui constitue une très forte accélération du développement de ce marché.

 

 

Dans le même temps, le Gouvernement allemand a présenté au Bundestag, un projet visant à interdire la vente de chaudières neuves utilisant exclusivement des combustibles fossiles à compter du 1er janvier 2024. Ce texte favorise les solutions hybrides, puisqu’il exige un fonctionnement de ces générateurs avec au moins 65% d’ENR en consommations annuelles. Ce qui avantagera les pac hybrides et les générateurs biomasse, tout en interdisant les chaudières gaz, fioul ou charbon neuves. Le texte est encore en discussion, mais le résultat final devrait être connu avant mi-mai. ©Bosch Home Comfort

 

 

Tout cela encourage le virage vers des pompes à chaleur, déjà amorcé par le Groupe Bosch et sa division Bosch Home Comfort, dès 2019. Le groupe entend maintenant investir 1 Md€ dans de nouvelles capacités de production de pompes à chaleur air/eau d’ici 2030, dont 255 M€ dans la création d’une nouvelle unité de production en Pologne à Dobromierz. Les travaux de construction de l’usine débutent l’an prochain et la production de pompes à chaleur air/eau y débutera fin 2025 ou début 2026. Du coup, il n’est pas réaliste d’attendre des investissements importants dans la fabrication des chaudières, dont le marché en Europe va décliner.

 

 

De plus, Bosch continue d’investir dans ses sites traditionnels en Allemagne. L’usine de Eibelshausen, par exemple, produira les unités intérieures des nouvelles pompes à chaleur air/eau fonctionnant au R290, avec une liaison en eau entre l’unité monobloc extérieure et l’unité intérieure. ©Bosch Home Comfort

 

 

Le groupe Bosch participe également à une joint-venture avec l’israélien Electra Industries pour la production de pac air/eau réversibles, surtout au R32 pour l’instant. Comme l’indique Frédéric Agar, le coût d’entrée sur le marché de la pompe à chaleur européen est extrêmement élevé. Seuls les plus grands groupes européens auront les moyens de devenir des acteurs significatifs en pompes à chaleur. Au côté de Vaillant, Nibe, du nouveau couple Carrier-Viessmann, du français Atlantic, du hollandais BDR-Thermea, le groupe Bosch est bien placé. Son chiffres d’affaires 2022 a atteint 88,2 Md€, soit 12% de plus qu’en 2021, et le groupe a consacré 7,2 Md€ en recherche-développement et investi en plus 4,9 Md€.

 

 

En Allemagne, le groupe Bosch propose une offre très étendue qui va des solutions solaires thermiques jusqu’aux appareils électroménagers particulièrement économes grâce à une division commune avec Siemens, en passant par les pompes à chaleur, les chaudières, de la domotique et de la ventilation. ©Bosch Home Comfort

 

 

Et en France ?

 

 

En France, le groupe continue d’investir et de développer son usine de Saint-Thégonnec, qui fabrique notamment des ballons en acier inox pour les pompes à chaleur. La production de ballons inox devrait tripler à Saint-Thégonnec d’ici 2028.

 

A Drancy, le groupe construit un nouveau centre d’expérience client de 1500 m². Il devrait être prêt au début 2024 et constitue un investissement de 2,5 M€.

 

Bosch Home Comfort lancera en juin, la nouvelle gamme de chaudières Oxylis iCondens à corps de chauffe en acier inoxydable pour remplacer certaines Megalis.

 

Destinées au remplacement des générateurs muraux existants, ces chaudières modulent leur puissance de 3 à 22 kW et offrent une évacuation des produits de combustion en haute pression, destinée à faciliter leur raccordement aux conduits de fumées exotiques largement présents sur le marché français : les conduits Shunt, Alsace et même VMC-gaz.

 

Les chaudières oxylis icondens seront également capables de fonctionner avec un mélange comprenant jusqu’à 20% de dihydrogène (H2) dans les réseaux gaz.

 

 

De grandes ambitions sur le marché français des pompes à chaleur

 

 

En France Bosch Home Comfort estime disposer dès maintenant d’une gamme de pompes à chaleur étoffée. L’entreprise lancera en juin, la nouvelle pac air/eau CS5800. C’est une "semi-monobloc" : unité extérieure monobloc fonctionnant au propane R290, liaison en eau vers trois modèles différents d’unités intérieures.

 

 

La pac CS5800 atteint une température de départ d’eau de 65°C par -7°C de température extérieure, sans assistance d’une résistance électrique. Elle est également conçue pour être associée à une chaudière gaz à condensation pour former une pac hybride. ©Bosch Home Comfort

 

 

Bosch lance également la pac air/eau CS3400 AWS split au R32, issue du partenariat avec Electra Industries. ©PP

 

 

Il manque encore, à notre avis, une solution de pompes à chaleur pour le remplacement des chaudières en chauffage collectif des immeubles existants et des immeubles neufs. Il manque aussi une solution thermodynamique pour remplacer les chaudières murales gaz existantes dans les immeubles collectifs. Plus de 400.000 chaudières gaz individuelles sont installées dans des immeubles collectifs en France.

 

 

Bosch entend aussi développer fortement les pompes à chaleur air/air, la climatisation réversible. Ces systèmes mono-splits, multi-splits, mini-DRV et DRV sont issus du partenariat avec le groupe Chinois Midea. Ce partenariat, souligne Frédéric Agar, ne cesse de s’approfondir. Bosch Home Comfort dispose d’une équipe de 10 commerciaux pour ses solutions air/air, plus du personnel en avant-vente et en après-vente. ©PP/Bosch Home Comfort

 

 

Bosch Home Comfort ne distribuera pas les caissons de ventilation sur le marché français, pour l’instant. Au salon ISH 2023, le groupe montrait pourtant d’intéressantes associations avec ses nouvelles pompes à chaleur : plus de confort et moins de consommations d’énergie. ©PP

 

 

Bosch a comme objectif d’atteindre 4% de part de marché du segment des pac air/eau fin 2023. Selon Frédéric Agar, ils n’en sont pas très loin et devraient y arriver. En air/eau monobloc, un segment de marché qui a augmenté de 90% en mars 2023, par rapport à mars 2022, Bosch estime détenir une part de marché de 10%. Même si la part des pac monobloc air-eau augmente, alors que celle des pac split baisse, les pac monobloc ne représentent encore qu’une faible part du marché français.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub
Produits


Votre avis compte
Le Gouvernement souhaite éliminer progressivement les chaudières fioul et gaz. Est-ce, selon vous, une bonne idée ? (874 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

PRB COLOR INFINIFIX