Carrier achète Viessmann, c’est confirmé

Groupe de production d'eau glacée Carrier à l'usine de Montluel

Le 25 avril, Carrier a officialisé son acquisition de Viessmann et prévoit sa sortie de la réfrigération commerciale et de la lutte anti-incendie.




Carrier devient un « pure player » dans la climatisation et le chauffage en acquérant Viessmann Group grâce à une transaction de 12 Md€, pas $ mais bien €, associant cash (80%) et actions (20%). Des actions Carrier sont directement apportées à la famille Viessmann qui s’engage à les conserver sur le long terme.

Au cours d’une conférence de presse le 26 avril à 13h30, heure française, le groupe Carrier a clarifié sa future organisation et estime que cette acquisition « renforce sa stratégie qui vise à profiter de la rapide transition énergétique en Europe ». Carrier prévoit de vendre ses activités réfrigération et de lutte anti-incendie au cours de l’année 2024. Profroid, Sensitech, Carrier Transicold et les solutions de pilotage et contrôle de la climatisation indidivuelle actuellement logées dans la division Fire & Security, ne font pas partie des activités qui seront vendues par Carrier.

Le groupe Carrier envisage de consacrer le revenu issu de ces cessions, d’une part, à la réduction de sa dette, d’autre part, au rachat d’actions en nombre équivalent à celui des actions cédées à la famille Viessmann.

 

 

17 milliards de dollars et 45 000 employés

 

 

Carrier acquiert « Viessmann Climate Solutions » et non la totalité du groupe Viessmann. Comme le précise Viessmann sur son site allemand : « Le partenariat transatlantique entre Carrier et Viessmann jette les bases de la croissance et souligne l’importance de la coopération internationale dans la lutte contre le changement climatique mondial. La division Solutions Climatiques de Viessmann Group devient le moteur essentiel de la stratégie de croissance de Carrier en Europe. Viessmann Group devient l’un des principaux actionnaires de Carrier. Max Viessmann, CEO du groupe Viessmann, devient membre du conseil d’administration de Carrier. … Les produits de la fusion avec Carrier seront en grande partie réinvestis dans le groupe Viessmann afin de développer ses activités commerciales autour de la réduction du CO2 et du stockage du CO2 au-delà du secteur thermique ». « Les deux entreprises voient dans les objectifs climatiques en Amérique du Nord et en Europe une opportunité unique d’apporter une contribution positive aux générations futures en concevant activement des solutions durables en matière de climat et d’énergie ».

 

Le Professeur Dr. Martin Viessmann, président du conseil d’administration de Viessmann Group, précise : « Des partenariats solides ont toujours été essentiels au succès de notre entreprise familiale au cours des 106 dernières années. Et Carrier est un partenaire solide pour notre secteur d’activité des solutions climatiques. En unissant nos forces, nous élevons notre contribution à la décarbonisation du secteur du bâtiment à un niveau supérieur, avec une plus grande pertinence et portée au niveau mondial - pour nos membres de la famille, pour nos partenaires artisanaux et surtout pour la protection du climat ».

Max Viessmann, CEO de Viessmann Group, indique pour sa part : « Nous ne pouvons réussir la transition énergétique mondiale que si les entreprises pensent, agissent et collaborent au niveau mondial. Sur la base de notre dynamique de croissance très positive et de notre offre de solutions intégrées ».

 

Les deux groupes indiquent : « La fusion créera ainsi un leader incontesté du marché résidentiel et commercial en Amérique du Nord et en Europe. En outre, Carrier a une forte présence en Asie via sa marque locale Toshiba Carrier Corporation. Carrier et Viessmann Climate Solutions, en tant que nouveau champion mondial des solutions intelligentes pour le climat et l’énergie, généreront un chiffre d’affaires total de plus de 17 milliards de dollars avec environ 45000 employés - un point de départ solide dans la concurrence internationale ».

 

Dans les phrases ci-dessus, tous les mots comptent probablement. Toshiba devient ainsi « une marque locale » en Asie.

 

 

Viessmann devrait assurer le leadership en Europe

 

 

Il semble qu’après la finalisation de la transaction prévue pour la fin de l’année, le leadership de la nouvelle entité en Europe, reviendra à Viessmann Climate Solutions, dirigé par son CEO Thomas Heim et dont le siège demeure à Allendorf en Allemagne.

Et le communiqué évoque le considérable élargissement de la gamme de pompes à chaleur, de batteries de stockage, de solutions photovoltaïques, de climatisation et de ventilation qui sera commercialisée par la nouvelle entité.

L’accord pose quelques garanties, de relativement courte durée, pour ne pas effrayer les salariés de Viessmann :

  • - pas de licenciements pour raison d’exploitation pendant 3 ans,
  • - conservation des principaux sites de production, de recherche et de développement pendant 5 ans,
  • - maintien du siège à Allendorf pendant 10 ans.

 

Un bonus de 106 millions d’Euros pour les 106 années d’existence de la société Viessmann sera réparti entre les salariés de la division Viessmann Climate Solutions.

 

Le reste du Groupe Viessmann, environ 1 MD € de Chiffre d’Affaires et 4000 employés, n’est pas concerné. Ce qui reste dans le groupe après cession de l’activité Climate Solutions n’est pas parfaitement clair. La réfrigération et les chambres froides (Refrigeration Solutions) en fait partie. Viessmann Investment regroupe des participations stratégiques et des partenariats avec des entreprises de taille moyenne. C’est peut-être là que se trouvent les piles à combustible. La division de diversification VC/O gère tous les investissements de capital-risque dans des entreprises technologiques. Durant la conférence de presse, il a été abondamment question de pompes à chaleur, sans  un mot sur le très important portefeuille de chaudières Viessmann.

Le groupe veut en tout cas développer ces activités d’ici la fin de la décennie, jusqu’à une taille qui dépasse celle de la division Climate Solutions aujourd’hui, soit environ 3 Md€.

Une fois cette annoncé digérée, beaucoup reste à faire. Carrier possède plusieurs marques en Europe, dont Ciat en France, de trop nombreux fournisseurs de systèmes à détente directe et une organisation particulièrement complexe en Europe.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Tout sur les pompes à chaleur : les autres articles du dossier...

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits

Clean 4 O’

Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (193 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits