La preuve par le passif

une maison passive avec un bardage métallique

Le coût d’exploitation des maisons passives, conçues pour se passer de chauffage, est très faible. Par ces temps d’inflation rapide, c’est appréciable.




Lors du congrès Passibat’, organisée par La Maison du Passif, les 28 et 29 mars dernier au pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne, plusieurs communications portaient sur des retours d’expérience de vie dans des maisons passives.

 

10 ans dans une maison passive

 

Gwenn Flachot, de GF Architecture, inscrit à l’ordre des Architectes de Bretagne depuis 2004, membre de la Maison Passive France – devenue La Maison du Passif en 2023 – depuis 2010, a notamment présenté un retour d’expérience de 10 ans dans une maison passive, sans chauffage actif, ni climatisation.

 

Livrée à Gosné (35) près de Rennes en décembre 2012, juste un mois avant l’entrée en vigueur de la RT2012, cette maison de 146 m² Shon affiche des besoins de chauffage de seulement 7 kWh/m².an. Là où le standard Passivhaus demande un maximum de 15 kWh/m².an.

 

La maison comporte une récupération des eaux pluviales sous forme d’un réservoir haut posé sur pieds, de manière à se passer de pompe, ainsi qu’un récupérateur de chaleur sur les eaux grises Power pipe.

 

 

Très compacte, cette maison de deux niveaux est posée sur une dalle en béton, coulée sur le système isolant JACKODUR Atlas en Polystyrène extrudé (XPS) de Jackon Insulation de 32 cm posé sur un hérisson de pierre. Ce fabricant exposait à Passibat’ son système certifié Passivhaus JACKODUR Atlas. Extrêmement résistantes à compression, les dalles en XPX de Jackon Insulation affichent un λ = 0,035 pour les dalles de 100 à 180 mm d’épaisseur, puis de 0,036 de 200 à 320 mm. Ce qui donne des résistances thermiques de 2,85 (100 mm) à 8,85 (320 mm). ©GF Architecture

 

 

 

La façade Sud-Ouest est largement vitrée, tandis que les façades Nord-Est, Nord-Ouest et Sud-Est le sont peu. ©GF Architecture

 

 

 

Du point de vue de sa structure, la maison est construite en panneaux CLT niveau par niveau, ainsi que les plafonds, la dalle de toiture et le support de toiture en pente. Le clos-couvert a été réalisé en trois jours. ©GF Architecture

 

 

L’étanchéité à l’air est assurée par les panneaux CLT (murs et toiture) et par une membrane d’étanchéité à l’air Proclima DA, scotchée à l’adhésif Proclima Tescaon Vana entre la dalle béton et les blocs isolants JACKODUR Atlas. De même, la maison est entièrement isolée par l’extérieur, depuis la dalle jusqu’à la toiture. Les murs sont isolés par deux panneaux de laine de roche Rockwool Rockfacade Energy de 18 et 12 cm d’épaisseur, avec un λ = 0,035 W/(m.K). ©GF Architecture

 

 

A l’extérieur des murs, un pare-pluie Delta-Vent et bardage métallique Nerba 5.40.915 B. ©GF Architecture

 

 

Les fenêtres triple vitrage, fournies par Menuiseries André, sont posées dans un précadre aluminium et un surcadre pour les déporter vers l’extérieur et maximiser l’éclairage naturel. Dans les chambres, elles sont protégées par un volet roulant intérieur Franciaflex. ©GF Architecture

 

 

 

La ventilation double-flux à récupération de chaleur et la production d’eau chaude sanitaire sont prises en charge par une machine thermodynamique Aerosmart M de Drexel & Weiss, un industriel autrichien spécialisé dans les machines deux-en-un pour maisons très performantes. La machine est protégée par un filtre F7, installé dans un caisson métallique qui contient également une résistance électrique, destinée à protéger le caisson de récupération de chaleur contre le gel en cas de température extérieure négative. L’été, le caisson de récupération de chaleur est bypassé. ©GF Architecture

 

Bilan flatteur

 

Cette maison de 137 m² a été construite pour 2.200 €/m² (coût 2012). En dix ans, elle a consommé  29.333 kWh d’électricité (la cuisine est assurée par des bouteilles de propane), soit une dépense de 5.587 € pour l’électricité, tous usages confondus, pendant dix ans.

 

La température intérieure la plus basse, 17,5°C, a été atteinte le 31 décembre 2016 par une température extérieure de -5°C à 9h05 du matin. A l’inverse, la température intérieure la plus haute a atteint 26,2°C le 28 août 2019, pour une température extérieure de 36,2°C à 16h47.

 

L’écart le plus important entre la température intérieure et la température extérieure a été de 24,7°C en hiver et 17,9°C en été.

 

Le coût annule de changement des filtres sur la machine deux-en-un a atteint 12 €/an pour le filtre >G4 et 25 €/an pour le filtre G7, en moyenne au cours des dix années.

 

Le passif, bien conçu, n’est pas plus cher à la construction et, surtout, se traduit par des coûts d’exploitation très faibles.



Source : batirama.com / Pascal Poggi

L'auteur de cet article

photo auteur Pascal Poggi
Pascal Poggi, né en octobre 1956, est un ancien élève de l’ESSEC. Il a commencé sa carrière en vendant du gaz et de l’électricité dans un centre Edf-Gdf dans le sud de l’Île-de-France, a travaillé au marketing de Gaz de France, et a géré quelques années une entreprise de communication technique. Depuis trente ans, il écrit des articles dans la presse technique bâtiment. Il traite de tout le bâtiment, en construction neuve comme en rénovation, depuis les fondations jusqu’à la couverture, avec une prédilection pour les technologies de chauffage, de ventilation, de climatisation, les façades et les ouvrants, les protocoles de communication utilisés dans le bâtiment pour le pilotage des équipements – les nouveaux Matter et Thread, par exemple – et pour la production d’électricité photovoltaïque sur site.
4 Commentaires
logo
- -
  • par Jean Liche69
  • 25/04/2023 07:29:44

les 7kWh / m²/an sont ils des kWh "réels" ou des KWh "equivalents energie primaire"

logo
- -
  • par Pascal Poggi
  • 07/04/2023 17:17:06

Je ne pense pas, en effet, que la récupération de chaleur sur l'air extrait soit déduite des 7 kWh/m².an. Mais, pour obtenir encore beaucoup plus de détails techniques, je vous conseille de prendre contact avec Gwenn Flachot de GF Architecture. Il est sur Linkedin, par exemple.

logo
- -
  • par ArnaudBzH
  • 06/04/2023 21:54:32

Une petite remarque au passage à propos de nos chères mairies et des pratiques actuelles en matière d'urbanisme: on nous entassent de plus en plus sur des mini-parcelles avec une maison + quelques m² de pelouses autour et des maisons voisines de plus en plus proches. L'hiver en particulier, quand le soleil est bas, la proximité des maisons voisines font de l'ombre et empêchent le soleil de rayonner directement sur les vitrages. C'est à l'opposé de ce qu'il faudrait faire en matière d'optimisation énergétique. Sur l'exemple mis en avant ici, le terrain est grand et les voisins éloignés.... Quelle chance, de plus en plus rare :-)

logo
- -
  • par ArnaudBzH
  • 06/04/2023 21:51:00

Merci pour cet article! Il est toujours très intéressant d'avoir des chiffres précis sur les consommations des constructions en utilisation réelle, sur une durée de 10 ans qui plus est. Evidemment, la faible consommation à l'année en fera rêver plus d'un. Je me demandais si un Test étanchéité avait été réalisé après 10 ans et comparé à celui qui a été probablement réalisé avant réception de l'ouvrage ? Côté chauffage, j''imagine que dans les 7 kWh/m²/an ne sont pas comptés la part de VMP double flux qui contribue au chauffage en récupérant les calories de l'air avant qu'il soit rejeté à l'extérieur ? Est-ce que du triple vitrage a été utilisé partout ou seulement en façade nord ? Si c'est partout, est-ce vraiment utile ou plutôt contre productif car cela peut empêcher la chaleur directe du soleil de réchauffer la maison (de l'automne au printemps), notamment en Bretagne ? Sait-on, parmi toutes les "surfaces" isolées, lesquelles contribuent le plus aux bons résultats (toit, murs, ...). Je pensais en particulier à l'isolation sous dalle du RdC. Sait-on ce que cela apporte en terme de diminution des pertes par le sol l'hiver ? Généralement, ce type d'isolation n'est pas bien mis en avant. Tout usage confondu, cela fait une consommation électrique hors cuisine de 21 kWh/m²/an, ce qui est remarquable.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits
Rectoplast VS


Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (109 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


SOLEAL Next