Comment concilier travaux d'aménagement et biodiversité ?

Comment concilier travaux d'aménagement et biodiversité ?

Dans le cadre des rencontres "Nature en ville" le 25 novembre à Toulon, la Ligne de protection des oiseaux invite les professionnels du BTP à une journée de sensibilisation à la protection des martinets.

FLEXIClean & SKINReflex : les isolants d’EDILIANS, nouvelle génération !


Les acteurs du BTP peuvent contribuer à protéger les oiseaux et la biodiversité, notamment les martinets, ces petits oiseaux migrateurs parfois confondus avec les hirondelles. Ceci est le message que la Ligue de protection des oiseaux Provence-Alpes-Côte d'Azur souhaite faire passer grâce à une grande journée de sensibilisation à Toulon, la toute première de ce type, où il sera question de solutions simples à mettre en oeuvre afin de permettre à cette espèce protégée de nicher et de se développer au coeur de nos villes et de nos constructions.

 

A savoir, contrairement aux pigeons, les martinets ont la particularité de ne pas salir les murs, car ils emportent leurs sacs fécaux avec eux. Cela rend aussi leurs nids difficiles à localiser. Les martinets, symboles des beaux jours et de l'arrivée de l'été, bénéficient d'un capital sympathie auprès de la population avec laquelle ils cohabitent depuis toujours, nichant dans les cavités des maisons, sous les tuiles, derrière les gouttières etc. Ils passent l'hiver en Afrique et reviennent en Europe pour nidifier et élever leur couvée. Insectivores, ils agissent comme des insecticides naturels : un couple de martinets rapporte environ 20 000 insectes par jour à sa couvée !

 

Mais les populations de ces oiseaux nicheurs est en déclin de près de 47%. Depuis 1976, leur destruction, leur capture, la perturbation intentionnelle, l'enlèvement ou la destruction de leurs nids ou leurs milieux est interdit par la loi. Les auteurs de destruction ou d'obstruction des cavités abritant des martinets s'exposent à des poursuites judiciaires.

 

La rénovation des bâtiments est une menace pour leur survie. Les ravalements de façades, les échafaudages en période de nidification perturbent l'accès à leurs nids. La rénovation thermique des bâtiments et l'isolation par l'extérieur ne laissent plus la moindre fissure et engendre la destruction des nids et la suppression des habitats. Les nouvelles formes architecturales (murs lisses, toits terrasses, surfaces vitrées, disparition des tuiles, des corniches, des trous de boulin...) a un impact terrible pour toutes les espèces cavernicoles ; martinets, moineaux, rapaces nocturnes etc.

 

Mais des solutions simples et faciles à mettre en oeuvre existent pour assurer leur survie. En rénovation, il est possible de s'arranger pour garder les cavités où se logent les martinets, ou à défaut, installer des nichoirs artificiels. Dans le neuf, il est très simple de prévoir l'intégration de nichoirs en béton de bois dans la construction.

 

 

Toulon, ville engagée dans la protection des martinets depuis 2016


 

Depuis 2016, la ville de Toulon est pionnière dans la protection et la conservation des nids de martinets lors des travaux de renouvellement urbain, de ravalements de façades et de rénovations diverses du bâti. A ce titre, la ville a été désignée lauréate du concours "capitale pour la biodiversité" en 2018. En effet, afin de réussir l'intégration de nichoirs sur les bâtiments et les chantiers, il est nécessaire qu'ils soient indiqués dans le cahier des charges, avec une concertation en amont entre bureaux d'étude et architectes.

 

Fin 2022, le bilan de 6 ans d'action est le suivant :

 

  • 144 sites de nidification ont été pris en compte dans les travaux. Il s'agit essentiellement de trous de boulin, de trous d'aération qui ont été conservés voire améliorés en diminuant par exemple le trou d'envol ou en enlevant, quand cela est possible, les grilles et grillages bouchant les trous.

 

  • 412 nichoirs en béton de bois ont été installés dans le bâti ancien ou dans des programmes immobiliers neufs. La majorité de ces nichoirs a été intégrée dans les murs lors des travaux.

 

 

Des nichoirs améliorés avec un système de ventilation

 

Une fois installés, ils passent inapercu. Ce chantier date du mois d'octobre 2022.

 

 

La nacelle de l'entreprise GDM qui va poser des nichoirs, sur le chantier Montéty. Photo ©Katherine Dubourg, administratice  LPO PACA

 

Frédéric Jean, directeur des programmes immobiliers du Var, chez Edouard Denis avec qui le chantier a été réalisé. Photo © Katherine Dubourg, administratice  LPO PACA

 

Le programme de la journée du 25 novembre et plus d'informations peuvent être trouvé sur le site de la LPO.

 

 




Source : batirama.com / Emilie Wood / Photos  © DR

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits

Prémur Rector


Votre avis compte

Les aides aux entreprises face à la crise énergétique vous semblent-elles plus claires et faciles d'accès qu'avant ? (3 votants)
Oui, le Gouvernement a simplifié les choses.
Non, on n'y comprend toujours rien.
 

Articles

Nouveautés Produits



Boutique