Vers une nouvelle simplification de l'aide "gaz et électricité" pour les entreprises

Vers une nouvelle simplification de l'aide

Interrogé sur France info ce matin à 8h30, le Premier Ministre Bruno Le Maire a indiqué son intention dès le 1er novembre 2022 de simplifier et rendre encore plus accessible l'aide d'urgence aux entreprises.




L'aide d'urgence pour les entreprises "gaz et électricité", annoncée initialement le 16 mars dans le cadre du plan de résilience économique et sociale, avait déjà été simplifiée le 6 septembre afin qu'elle devienne plus accessible, notamment aux petites et moyennes entreprises qui ne bénéficient pas du bouclier énergétique.

 

Cette aide concerne les entreprises dont les achats de gaz et d'électricité atteignent au moins 3% de leur chiffre d'affaires en 2021. Visiblement, cette première simplification n'a pas été suffisante et trop d'entreprises ne pouvaient pas y avoir accès, notamment en raison de la méthode de calcul utilisée jusqu'à maintenant pour déterminer les coûts énergétiques des entreprises.

 

Le calcul des 3% des dépenses énergétiques porté sur les derniers mois de 2022

 

Ce matin, Bruno Le Maire, invité de France Info, a annoncé une nouvelle simplification des aides, afin notamment que plus de PME puissent en bénéficier. Il a indiqué qu'à partir du mois de novembre, les 3% de facture énergétique ne seraient plus calculés sur les dépenses de l'année 2021 mais sur celles des derniers mois de 2022, ce afin de prendre en compte la forte hausse des coûts de l'énergie depuis quelques mois. "Si votre facture d'énergie représente plus de 3% de votre chiffre d'affaires non pas en 2021 mais fin 2022, au moment où les prix de l'énergie ont explosé, vous aurez droit à ces aides", a-t-il confirmé. De plus, il suffira que les bénéfices de l'entreprise soient en baisse à la fin de l'année 2022 afin d'être éligible aux aides.

 

Le Premier Ministre a également indiqué que le plafond des aides serait fortement augmenté : "ce ne sera plus deux millions d'euros pour les PME, mais ça pourra aller jusqu'à 4 millions d'euros."



Source : batirama.com / Emilie Wood / Photo archives Assises du BTP © Twitter

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

Mixokret M 760 Stage V - Transporteur de chape

Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (109 votants)
 
Articles