Batimat, Interclima, Idéobain, les 83 nominés aux Awards de l’innovation sont connus

Batimat, Interclima, Idéobain, les 83 nominés aux Awards de l’innovation sont connus

La liste des nominés a été publiée le 21 juin. Les jurys se réunissent physiquement du 22 au 24 juin pour choisir les meilleurs dans chaque catégorie. Les lauréats seront annoncés le 4 juillet.



Les 83 nominés se répartissent de la manière suivante : 14 en génie climatique, 12 en salles de bains, 15 en gros-œuvre, structure, hors-site, 17 en menuiseries et fermetures, 15 pour le matériel et l’outillage et 10 en construction tech qui rassemble start-ups et applications numériques.

 

Cet article se concentre sur les nominés dans la catégorie génie climatique. Nous aborderons les autres catégories dans de prochains articles.

 

 

En génie climatique, d’abord des pompes à chaleur

 

 

Parmi les 14 nominés sur 40 candidats en génie climatique, l’accent porte très largement sur les procédés de décarbonation du chauffage, de la production d’eau chaude et du rafraîchissement.

 

En l’espèce, décarbonation signifie largement développement des pompes à chaleur et des chaudières bois.

 

 

Pour marquer son grand retour à Interclima, Viessmann a présenté aux Awards de l’Innovation sa nouvelle pompe à chaleur air/eau Vitocal 250 A. C’est une pac split, mais avec liaison en eau, pilotée par inverter et utilisant le R290 comme fluide frigorigène (GWP = 3). Ce qui lui permet, sans appoint électrique, de produire de l’eau en départ chauffage jusqu’à 70°C. L’inverter fait en sorte que la pac puisse s’adapter à toutes sortes de réseaux de chauffage existant, sans qu’il soit besoin d’installer un ballon tampon sur le circuit de chauffage. La Vitocal 250 A, avec sa puissance de 2,6 à 13,4 kW, est plutôt destinée à la rénovation. ©Viessmann

 

 

Atlantic, de son côté, a présenté deux solutions aux Awards de l’Innovation. Il s’est, premièrement, associé avec Terreal et Schneider Electric pour proposer un package, destiné à favoriser l’autoconsommation d’une production d’électricité photovoltaïque sur site.

 

 

La première entrée d’Atlantic aux Awards de l’innovation regroupe en un système : une production photovoltaïque en toiture sous forme de panneaux ou de tuiles fournies par Terreal, un tableau électrique Wiser Energy connecté de Schneider Electric, contenant l’électronique de puissance pour orienter les flux et déclencher la mise en route de certains équipements en fonction de la disponibilité ou non de la production photovoltaïque, et le chauffe-eau thermodynamique Calypso d’Atlantic. ©Terreal, Atlantic

 

 

Deuxièmement, Atlantic a présenté aux Awards sa nouvelle gamme de pompes à chaleur air/eau Ixtra. Ce sont des pac split, mais avec une liaison en eau entre l’unité extérieure et l’unité intérieure. Ces pac Ixtra sont remarquablement silencieuses : seulement 35 dB(A) à 3 m pour l’unité extérieure. La gamme monte jusqu’à 17 kW – plutôt pour la rénovation – et utilise le R452B ( A2L, GWP = 676).

 

 

La troisième présentation de pompes à chaleur aux Awards de l’innovation est le système Aquarea EcoFleX de Panasonic. C’est une offre assez particulière. Un groupe extérieur, fonctionnant au R32, alimente en détente directe un gainable réversible, doté de la technologie d’épuration d’air nanoeX de Panasonic, ainsi qu’un ballon d’eau chaude sanitaire alimenté par récupération de chaleur sur le circuit de détente directe. Ce qui signifie qu’en rafraîchissement sur le gainable, la production d’eau chaude est gratuite, par exemple. ©Panasonic

 

 

Pour l’installation des pompes à chaleur sur des toitures en pente, M&G Group a proposé aux Awards de l’innovation, un caisson pour unité extérieure de pompes à chaleur, baptisé Delta-Discovery Air. Ce caisson s’installe sur les toitures en pente, l’embase d’étanchéité n’est pas en plomb, mais en membrane Leadax, absolument non-nocive. Le caisson lui-même possède une trappe amovible en partie basse pour permettre un accès à la pac par le dessous pour inspecter les connexions, par exemple. Le but du caisson est de fournir une solution à la fois esthétique et fiable pour l’installation de pompes à chaleur domestiques sur des toitures en pente.

 

 

Recycler les fluides

 

 

Toujours dans le domaine thermodynamique, Daikin ne présente pas une nouvelle pompe à chaleur, mais l’offre de services "Loop by Daikin". Cela consiste en deux démarches distinctes.

 

La première, destinée aux installateurs et aux mainteneurs de systèmes thermodynamiques, met à disposition un analyseur et une machine RRQ220 pour recycler les fluides frigorigènes et inciter les opérateurs à recycler eux-mêmes le R410A, le R32 et le R134a. La machine peut recycler environ 10 kg de fluide par heure. Le fluide recyclé est utilisable en maintenance ou dans une nouvelle installation.

 

La seconde démarche s’adresse aux propriétaires de parcs immobiliers, les foncières qui possèdent des parcs tertiaires ou les chaînes d’hyper- et de supermarchés, par exemple.

 

Pour chaque propriétaire de parc, Daikin créé une banque de fluides récupérés, épurés et réutilisables. Puis Daikin met ces fluides à disposition des entreprises qui assurent la maintenance des équipements thermodynamiques pour le compte de ces propriétaires de parc.

 

Ces deux propositions naissent du règlement Européen F-Gaz qui impose un contingent décroissant de fluides HFC, mais exclut les fluides régénérés du calcul de ces quotas.

 

Toujours dans le domaine des fluides, Frigocoll présente aux Awards le premier mono-split utilisant le R290. Fabriqué par Midea, déjà vendu en Inde en dizaines de milliers d’exemplaires, en Afrique et en Allemagne, ce système sera commercialisé en France à l’automne. La gamme contient seulement 380 g de R290 par système et propose deux modèles de 2,6 ou 3,5 kW froid.

 

 

Vers une combustion du bois parfaitement propre

 

 

Ökofen, le grand spécialiste des chaudières bois, présente aux Awards de l’innovation une nouvelle chaudière bois à condensation : la Pelletmatic Condens ZeroFlame.

 

Le site du Label Flamme Verte indiquait déjà que les chaudières Ökofen affichaient le meilleur rendement, dépassant 107% sur PCI, ainsi que le plus faible taux d’émission de poussière avec des valeurs d’émissions inférieures à 10 mg/Nm3 à 10% d'O2.

 

 

La nouvelle chaudière Ökofen,présentée au concours de l’innovation propose des valeurs d’émissions de poussières inférieures à 2 mg/Nm3 à 10% d'O2, grâce à une nouvelle technologie de brûleur, baptisée ZeroFlame, et à une nouvelle conception de chambre de combustion. Ce niveau d’émissions de poussière n’est pas mesurable par les appareils d’analyse des gaz de combustion portatifs utilisés par les installateurs.

 

 

 

 

Améliorer le confort et la qualité d’air intérieur

 

 

En ce qui concerne la ventilation, deux propositions sont soumises aux Awards de l’Innovation : Zehnder ajoute un étage de températion thermodynamique à ses caissons double-flux domestiques, tandis qu’Aldès se préoccupe de la qualité de l’air neuf en VMC simple flux.

 

 

Zehnder présente pour sa part un compartiment monobloc qui se monte sur ses gammes de caissons de ventilation double-flux individuels ComfoAir Q. Baptisé ComfoClime 24/36, ce complément est en fait une pompe à chaleur réversible air/air qui apporte un complément de chaleur d’une puissance de 2,4 kW en mode chauffage et de 2,5 kW en mode rafraîchissement. Zehnder souligne que le caisson ne doit pas être utilisé comme mode de chauffage ou de rafraîchissement principal du logement. ©Zehnder

 

 

Aldès, pour sa part, a développé avec la start-up française Teqoya, l’entrée d’air filtrante EHT², une entrée d’air murale hygroréglable, destiné au neuf comme à la rénovation, qui fonctionne aussi bien avec des VMC autoréglables, qu’avec des VMC hygroréglables.

 

L’idée consiste à filtrer les entrées d’air neuf en VMC simple flux, grâce à une filtration électrostatique et de plaques de récupération. L’effet électrostatique change la polarité électrique des particules fines. Ce qui les attache aux plaques de récupération. Il suffit de nettoyer ces plaques une fois par an. Le système filtre, sans perte de charge additionnelle, jusqu’à 90% des particules fines de 10 µm et jusqu’à 70% des particules de 1 µm. Ces filtres, malgré leur absence de perte de charge, permettent un affaiblissement acoustique jusqu’à 43 dB par rapport aux bruits extérieurs.

 

Dans un domaine proche de la ventilation, RF-Technologies propose Passage, des volets de désenfumage qui ne sont plus rigides, mais constitués de rideaux étanches coupe-feu qui s’enroulent sur eux-mêmes. Cette fonctionnalité permet d’installer des volets coupe-feu, horizontalement ou verticalement, dans des gaines étroites et difficilement accessibles. Passage est également proposé en version Passage ME, équipée d’un moteur électrique pour réaliser des réarmements à distance.

 

Pour les installations de ventilations tertiaires, France-Air a présenté Plum’Box, un plénum textile pour le raccordement d’une gaine de ventilation métallique à un diffuseur d’air. Plum’Box ne pèse que 145g et, en rénovation, s’accommode parfaitement d’obstacles entre la gaine et le diffuseur d’air. Fabriqué en polyester recyclé, il remplace très avantageusement des plénums métalliques qui pèsent une dizaine de kg. Son empreinte carbone est 90% inférieure à celle d’un plénum métallique doté des mêmes fonctions.

 

 

Résoudre un gros problème de fumisterie

 

 

Il existe en France plusieurs centaines de milliers de logements collectifs équipés de chaudières gaz sur VMC gaz. La VMC gaz, développée dans les années 80, assurait à la fois l’évacuation des produits de combustion et l’extraction d’air pour la ventilation simple-flux des appartements.

 

Mais voilà, les conduits de VMC gaz ne permettent pas d’installer de chaudières gaz à condensation. L’humidité contenue dans les fumées se condenserait dans les conduits et les corroderait rapidement. En même temps, la Directive Européenne pousse à la hausse le rendement des chaudières gaz. Ce qui va bientôt exclure du marché européen les chaudières non-à condensation.

 

Pas d’inquiétude, dit Cheminées Poujoulat, en présentant aux Awards de l’innovation son système Réno-VMC gaz. Réno-VMC gaz est constitué de conduits de fumées individuels en acier inoxydable, d’un terminal monté sur le toit en tête de chaque colonne reliée à des chaudières VMC-gaz et d’un pied de conduit.

 

Ce terminal évacue les produits de combustion des conduits de fumées individuels et fournit l’extraction d’air nécessaire à la fonction ventilation des logements. L’ensemble, étant en acier inoxydable, se prête parfaitement à l’installation de chaudières gaz à condensation. Le pied de conduit assure l’apport d’air comburant aux chaudières, recueille et évacue leurs condensats et comporte une bouche VMC pour l’extraction d’air.

 

 

De nouveaux services pour les entreprises de maintenance

 

 

Vaillant présente aux Awards sa solution de suivi à distance myVaillant pro  (boîtier WiFi + portal internet + appli sur smartphone). myVaillant pro s’adaptera d’ici la fin de l’année 2022 à 80% des gammes existantes de générateurs Vaillant, ainsi qu’à tous les modèles à venir.

 

Nous avons présenté en détail la solution myVaillant pro dans un article récent.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Votre entreprise va-t-elle réfléchir à ce qu’elle peut mettre en place pour réduire sa consommation énergétique ? (3 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique


Ouvrages en plaques de plâtre avec ou sans isolation

Ventilation double flux dans le résidentiel