Vaillant et Saunier Duval misent sur le R290, mais passent tout de même par le R32

Vaillant et Saunier Duval misent sur le R290, mais passent tout de même par le R32

Le R290 est le fluide thermodynamique d’avenir. Mais le fait qu’il ne soit pas accepté dans tous les pays européens au même degré, contraint le groupe Vaillant à une transition par le R32. (Photo © Vaillant)



Le 2 juin dernier, le groupe Vaillant Saunier Duval a présenté sa stratégie pour les trois années à venir et, notamment, l’évolution de son offre produits qui sera présentée au prochain salon Interclima.

 

Les deux marques mettent un fort accent sur le développement des pompes à chaleur, mais continuent de perfectionner leurs chaudières gaz, notamment les appareils muraux à destination du marché du remplacement des générateurs existants.

 

 

À la télévision depuis maintenant plus de 2 ans, les pompes à chaleur Saunier Duval sont mises en avant par Arnaud et Florian, le duo d’ingénieurs de choc de Saunier Duval. Revenus pour de nouveaux spots en début d’année, ils seront de retour à l’écran de septembre à décembre sur TMC. ©Saunier Duval Eau Chaude Chauffage (SDEC)

 

 

La place de la France au sein du Groupe Vaillant

 

 

Vaillant est un groupe mondial, dont le chiffre d'affaires a atteint 3,3 milliards d’euros, en progression de 23% par rapport à 2019 et de 35% par rapport à l’an dernier.

 

Le groupe a vendu 2,5 millions d’appareils de chauffage au cours de son dernier exercice, et un million d’appareils de production d’ECS. C’est le leader européen sur le marché des appareils de chauffage domestiques.

 

Les ventes de pompes à chaleur du groupe ont augmenté de 50% l’an dernier, après avoir bénéficié de 300 000 € d’investissements en 2021. Le groupe figure parmi les trois premiers vendeurs de pompes à chaleur en Europe et se situe entre la première et la troisième position dans la plupart des pays de l’Union européenne.

 

Dans ce tableau mondial, la France occupe une place non-négligeable. Saunier Duval Eau Chaude Chauffage, c’est le nom de la filiale du groupe Vaillant qui distribue les deux marques Vaillant et Saunier Duval en France, comprend également l’usine de Nantes.

 

 

La France est le premier marché pour les pompes à chaleur en Europe

 

 

Si le chiffre d'affaires du groupe en France n’est pas dévoilé, Régis Luttenauer, directeur de Vaillant Group en France, nous apprend tout de même qu’il a augmenté de 30% au cours du dernier exercice, compte non-tenu de la production de l’usine de Nantes, exportée à 60%.

 

La France, nous dit-il, est le troisième marché du groupe en Europe, derrière l’Allemagne et l’ensemble Royaume-Uni-Irlande. La France est le pays européen dont le chiffre d'affaires a le plus augmenté en 2021.

 

Alors même qu’au niveau mondial, la Chine est désormais le premier marché pour les équipements de chauffage et que le marché italien est celui qui progresse la plus vite en Europe, ayant à nouveau atteint 1 million de chaudières gaz en 2021. L’Italie est le second marché européen pour les pompes à chaleur, derrière la France.

 

L’usine de Nantes est le premier site de fabrication d’unités extérieures de pompes à chaleur en France. Elle fabriquera 70 000 à 80 000 pacs en 2022. Toutes les pacs au R290 vendues par Saunier Duval sont fabriquées à Nantes, ainsi qu’une partie de celles qui sont vendues en Europe sous la marque Vaillant.

 

Une nouvelle ligne de fabrication de pac sera installée à Nantes en 2022 pour accroître de 25% sa capacité de production. L’usine fabriquera 100 000 pacs en 2023 et sa capacité de production atteindra 125 000 appareils.

 

 

Marche en avant vers le R290, avec un détour par le R32

 

 

L’usine de Nantes fabrique des pacs monobloc au R290 et des pac bibloc au R410A, pour l’instant. Elles passeront au R32 l’an prochain.

 

Le R290, le groupe Vaillant en est convaincu, est le fluide d’avenir pour les pompes à chaleur air/eau monobloc et même bibloc. Depuis son introduction sur le marché européen en 2019, 50 000 exemplaires de la pac Vaillant aroTHERM plus au R290 (GWP = 3) ont été vendus et installés.

 

Mais, voilà, classé A3 (non-toxique, mais franchement inflammable), le R290 ne bénéficie pas encore d’un accueil franc et positif à travers toute l’Europe.

 

Pour satisfaire une demande croissante en faveur des pompes à chaleur bibloc et remplacer ses modèles actuels au R410A, Vaillant se sent donc obligé de proposer une gamme bibloc de transition au R32 dès 2023.

 

De même, la gamme de pacs air/air, vendue par le groupe Vaillant en Europe et sans doute fabriquée par le chinois GREE, utilise également le R32. Cette gamme réversible ne sera pas mise en avant au prochain salon Interclima.

 

 

Interclima 2022 : forte mise en avant des pompes à chaleur

 

 

Au prochain salon Interclima, le groupe Vaillant sera présent avec un seul stand, mais deux espaces clairement marqués pour chacune de ses marques.

 

Saunier-Duval mettra en avant une gamme de pompes à chaleur complète monobloc (R290) et bibloc (R410A à Interclima, R32 fin 2023), de la moyenne (R410A) à la haute température (R290), adaptée à toutes les configurations : neuf, rénovation, individuel ou collectif.

 

Les pac monobloc Saunier Duval, qui ont été conçues pour faciliter l’installation et la mise en service (composants dans la colonne hydraulique, interface avec assistant pas à pas…), sont par ailleurs remarquablement silencieuses – 32 dB(A) à 5 m – et bénéficient de pièces de rechange disponibles pendant 15 ans après l’arrêt de la fabrication en série d’un modèle, ainsi que de kits de remplacement express.

 

Un mot sur l’offre de pacs du groupe Vaillant en collectif. Selon Régis Luttenauer et Diego Lepoutre, le directeur marketing, communication et avant-vente des deux marques, le groupe n’a pas encore déterminé quelles seront les solutions de pacs en collectif neuf sous la RE2020.

 

Pour l’instant, avec l’aide de plusieurs BE trapus en RE2020, ils étudient toutes les possibilités et devraient être prêts avec plusieurs solutions en 2024. Le groupe commercialise déjà une pac sur boucle d’eau de 3 kW en collectif neuf en Hollande et en Belgique qui semble prometteuse, mais demandera, selon eux, une adaptation pour assurer chauffage et production d’ECS pour le marché français.

 

Vaillant, de son côté, présentera à nouveau à Interclima sa pac aroTHERM au R290, notamment pour le remplacement des chaudières fioul sans modification des émetteurs puisque cette pac peut atteindre une température de départ d’eau de 70°C par une température extérieure de 0°C.

 

 

Vaillant déclinera la pac aroTHERM en version hybride (en complément d’une chaudière gaz à condensation), en montage en cascade pour atteindre de plus grandes puissances en collectif et en tertiaire. Ces pacs sont disponibles aujourd’hui en puissance de 15 kW. Ce qui permet d’atteindre une puissance totale de 120 kW en cascade de 8 machines. ©SDEC

 

Ces petites cascades ont de grandes vertus. Depuis l’entrée en vigueur de la Directive Européenne ecoDesign, l’accent est mis sur le rendement des pacs à charge partielles. Toutes les pacs vendues en Europe, quelle que soit leur marque, affichent désormais leur meilleur rendement à charge’ partielle. Dans le cas d’une cascade, la régulation de l’ensemble veille à faire fonctionner les pacs autant que possible à charge partielle pour, à tout moment, maximiser le rendement et réduire les consommations d’énergie.

 

 

Ne pas oublier la condensation et développer l’hydrogène

 

 

A Interclima, Saunier Duval montrera également ses toutes nouvelles chaudières murales gaz à condensation de sa gamme Fit® qui sera complétée par deux nouvelles machines - ThemaFast Condens et ThemaFast H-Condens – fin 2022.

 

Le fort de Saunier Duval a toujours été la production d’eau chaude et cette gamme Fit® propose une large offre de solutions techniques pour le confort sanitaire, allant de la micro-accumulation (AquaFast sur les modèles ThemaFast Condens) à la mini-accumulation (Microfast® sur les modèles ThemaPlus Condens), en passant par l’accumulation dynamique (IsoDyn sur les modèles IsoMax et IsoTwin Condens).

 

Les modèles H-Condens sont capables de condenser aussi bien mode chauffage qu’en mode production d’ECS. La gamme Fit® est disponible en puissance de 10 kW en chauffage seul à 36 kW pour des modèles chauffage + ECS. Elle propose des modèles spécifiques pour les conduits de type 3CEp en collectif neuf, ainsi que des modèles développés pour les conduits individuels de plus de 10 m de longueur en rénovation.

 

 

De plus, ces chaudières sont déjà prêtes, grâce à la technologie FlameFit® à ionisation, pour les gaz verts et le mélange des gaz dans les réseaux : biométhane, biogaz et les mélanges contenant jusqu’à 20% d’hydrogène. Elles sont également conformes au seuil de rendement annuel de la Directive ErP (dite aussi ecoDesign) qui entrera en vigueur en 2025, notamment grâce à leur modulation de puissance de 1 à 7. ©SDEC

 

 

La nouvelle ThemaFast Condens sera une chaudière mixte, dotée de la technologie AquaFast - micro-accumulation avec maintien de la température de l’échangeur à plaques pour une disponibilité immédiate de l’eau chaude lors d’un puisage - et fournira un débit d’eau chaude sanitaire jusqu’à 17 litres/minute avec classement sanitaire 3*** qui témoigne de son excellent rendement en production d’ECS.

 

La nouvelle ThemaFast H-Condens augmente le rendement de 8 points par rapport aux modèles précédents et atteint une efficacité énergétique annuelle (ETAS) de 90% au sens de l’ErP.

 

 

De son côté, la marque Vaillant insistera sur sa gamme ecoTEC pourvue de la technologie de pilotage de combustion ioniDETECT qui adapte le mélange air/gaz à la composition des gaz qui alimentent la chaudière et maintient une qualité de combustion optimale. ©SDEC

 

 

Dès le second semestre 2022, Vaillant proposera une certification de ces modèles adaptés à une utilisation jusqu’à 20 % d’hydrogène, l’objectif de la marque est de proposer une gamme entièrement convertible vers du 100 % hydrogène. Une évolution technique que les équipes R&D de la marque testent déjà sur le terrain dans des installations en Angleterre et en Hollande. ©SDEC

 

 

Plus de connectivité pour de meilleurs services aux installateurs et aux utilisateurs

 

 

Les deux marques dévoileront aussi à Interclima de nouvelles solutions de connectivité et les services qu’elles rendent possibles.

 

 

Chez Saunier Duval, la nouvelle interface MiGo Link est une passerelle WiFi, dotée de la technologie Clic-Express pour un raccordement de la passerelle à une chaudière ou à une pac en quelques secondes. ©SDEC

 

La mise en service de MiGo Link est simplifiée grâce à Apple Home Kit. L’installateur scanne le boîtier. La communication à travers Apple Home Kit effectue le paramétrage complet de la passerelle, plus besoin d’appairage. Cette boîte de connectivité est proposée au prix de 100 € HT par appareil.

 

 

Pour le client final, une application l’accompagne dans la programmation de ses plages horaires et connecte sa pac ou sa chaudière aux principaux assistants vocaux (Alexa, Google Home, Apple HomePod). Un module de coaching devrait être disponible sur cette application en fin d’année pour guider l’utilisateur dans la conduite de son chauffage.©SDEC

 

Pour l’installateur et le SAV, le service de télésurveillance MiGo Xpert (un portail internet et une application sur smartphone) permet le monitoring de tout un parc de chaudières et de pacs.

 

De même, chez Vaillant, il s’agit de myVAILLANT pro  (boîtier WiFi + Portal Internet + appli sur smartphone). myVAILLANT pro s’adaptera d’ici la fin de l’année 2022 à 80% des gammes existantes de générateurs Vaillant, ainsi qu’à tous les modèles à venir.

 

MiGo Xpert et myVAILLANT pro remontent tous deux les paramètres de fonctionnement des générateurs et transmettent des alarmes à l’entreprise chargée de la maintenance. Ces deux solutions sont gratuites pour l’installateur jusqu’à 5 appareils connectés, payantes au-delà, mais le tarif n’était pas encore arrêté le 2 juin. Toutes deux utilisent l’internet de l’utilisateur final. Pour les parcs de bailleurs sociaux, Vaillant et Saunbier Duval disposent d’autre solutions connectées sans fil à base de puces GSM 2G.

 

 

myVAILLANT pro bénéficie d’un avantage sur son proche cousin MiGo Xpert. myVAILLANT pro a en effet été développé à partir de 3 000 heures d’analyse par les équipes Big Data, Qualité et R&D de Vaillant, des retours d’expérience européens sur plus de 5 000 usages de maintenanc. Du coup, myVAILLANT pro intègre une nouvelle fonction d’accompagnement à la maintenance avec un arbre complet de résolution de pannes. ©SDEC

 

 

myVAILLANT pro est capable de prédire un manque d’eau 7 jours à l’avance, pour anticiper une visite annuelle d’entretien et éviter un déplacement en demandant au client de remettre de l’eau dans le circuit de chauffage. myVAILLANT pro notifie l’entreprise de maintenance et diagnostique à distance en cas de panne sur un générateur connecté. Il permet aussi à l’installateur de prendre la main à distance sur la programmation horaire, si le client final le souhaite.

 

 

Et une pincée de réalité augmentée pour finir

 

 

Vaillant a présenté au concours des Awards Interclima, sa nouvelle aide à la vente showPOINT. Au cours d’une visite chez le client final, l’installateur à l’aide d’une tablette peut lui montrer sa future pompe à chaleur installée dans son environnement. Ce qui permet de discuter, de déplacer la pac avant de choisir le bon emplacement.

 

C’est un type d’application que les fabricants de menuiseries, de portails et de protections solaires utilisent depuis plusieurs années déjà, mais qui est tout à fait nouveau dans le monde de la pompe à chaleur.

 

 

showPOINT place donc les appareils dans un environnement donné (maison, buanderie ou jardin par exemple), mais démontre aussi le silence des pompes à chaleur Vaillant grâce à une simulation sonore, expliquer le fonctionnement des PAC grâce à des vidéos et présente des chantiers de référence. ©SDEC

 

 

 

Tout ça pour emporter la décision du client final. showPOINT est déjà disponible en téléchargement sur l’AppStore d’Apple et Google Play pour les appareils sous Android.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Votre avis compte

Comptez vous mettre en place des mesures pour réduire votre consommation énergétique ? (17 votants)
Oui, c'est une urgence.
Non, on en fait déjà assez.
 

Articles

Agenda

Boutique

Travaux de façade

Sécurité et prévention sur les chantiers

La fabrication du bâtiment 1