Objectif "Zéro risque routier dans le bâtiment", une nouvelle campagne de l'OPPBTP

Objectif

Du 9 mai au 17 juin, l'OPPBTP, organisme dévoué à la sécurité dans le monde du BTP, lance une campagne afin d'accompagner les entreprises du secteur dans la prise en compte du risque routier professionnel.



Les risques routiers professionnels sont la deuxième cause d'accidents graves et mortels dans le secteur du BTP. En coordination avec la semaine de la sécurité routière au travail du 9 au 13 mai, l'OPPBTP a décidé de lancer un dispositif national inédit de communication, d'information et de sensibilisation pour la prévention du risque professionnel dans le secteur du BTP. L'objectif : changer durablement les comportements afin d'atteindre le "zéro risque routier" dans le secteur.

 

 

Le BTP comptabilise 6% des accidents de trajet mais 14% des décès

 

 

En 2020, près de 50 000 personnes en France ont été victimes d'un accident de la route lié au travail, et 351 personnes ont été tuées au cours de cet accident. Cela représente 31% des accidents de travail mortels. A l'échelle du pays, le risque routier est la première cause de mortalité au travail.

 

Le risque trajet intervient lors du déplacement d'un professionnel entre son domicile et son travail, ou entre son travail et son lieu de restauration. Le risque mission, quant à lui, survient lors de déplacements nécessaires à l'exécution du travail. En 2019, le risque routier était à l'origine de 51 accidents mortels dans le BTP, 12 en mission, 39 en trajet, soit 44% de l'ensemble des accidents de trajet pour le BTP. 

 

Il est important de souligner que cette problématique touche tous les professionnels, à tous les échelons, quelle que soit la taille de l'entreprise. Mais les plus jeunes et les apprentis sont surreprésentés dans ces risques d'accidents, a souligné Paul Duphil, secrétaire général de l'OPPBTP lors de la conférence de presse qui présentait la campagne le 5 mai.

 

 

Si le nombre d'accidents a baissé jusqu'en 2017, il ne baisse plus désormais. 2019 a même connu un pic de décès dans le secteur. Il est encore trop tôt pour dire si ces chiffres étaient ponctuels où s'ils traduisent une nouvelle tendance à la hausse. Quoi qu'il en soit il semble urgent d'agir.

 

En 2018, 23 décès dû au trajet dans le secteur BTP. En 2019, 39 décès. Les chiffres ne sont pas encore disponibles pour les années suivantes. Source : OPPBTP.

 

 

Une campagne ciblée pour les professionnels du BTP

 

 

La campagne de l'OPPBTP prend en compte la grande diversité de véhicules (poids lourds, véhicules utilitaires, avec ou sans remorque…) et les spécificités propres aux métiers du BTP, tels que les déplacements de longue distance, le chargement du véhicule, l’arrimage des charges ou encore la signalisation temporaire sur les chantiers. Grace à une plateforme en ligne dédiée contenant des informations, des vidéos courtes ou plus longues, des quiz, des webinaires et d'autres ressources, les entreprises qui souhaitent sensibiliser leurs employés sur cette problématique auront à leur disposition nombre d'outils pour le faire, et cela gratuitement.

 

 

Un quiz conducteur permettra, en seulement 10 questions, de cerner la conduite de chacun et de trouver des vidéos qui correspondent à ses besoins. Sur le site on trouve aussi des webinaires, proposés tout au long de la semaine, certains destinés aux chefs d'entreprises et au personnel encadrant, d'autres aux salariés, intérimaires et apprentis. Du matériel de formation et de e-learning est également proposé, par exemple : comment préparer et mettre en oeuvre la signalisation temporaire de chantier ? comment charger des véhicules et arrimer des charges ? Comment conduire aux abords et sur chantier ?

 

Le site contient également des affiches, des bannières et des stickers à télécharger.

 

Une présence sur le terrain

 

L'OPPBTP souhaite mettre à profit ces six semaines de mobilisation pour aller à la rencontrer des entreprises, mieux comprendre leurs besoins et engager une démarche d’accompagnement. Pour cela, les conseillers de l’OPPBTP contacteront un panel représentatif de 1 000 entreprises afin d’évaluer leur niveau de maturité en prévention du risque routier et réaliser un diagnostic ciblé. Ainsi, un questionnaire portant sur le risque routier professionnel et leur culture prévention en général leur sera adressé, permettant de leur conseiller des actions de prévention en adéquation avec leurs besoins.

 

L’Organisme se donne également l’objectif de prolonger cet accompagnement en présentiel auprès d’environ 200 entreprises pour lesquelles des besoins plus importants auront été identifiés. Les diagnostics réalisés ainsi que toutes les données recueillies durant la campagne permettront par ailleurs de disposer du premier baromètre de la prise en compte du risque routier dans le BTP, avec pour objectif d’organiser durablement l’action de la branche BTP en faveur de la prévention du risque routier.

 

Cet accompagnement permettra également la mise en place d'un baromètre de la prise en compte du risque routier par les entreprises du BTP.

 

 


Source : batirama.com / Emilie Wood

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
La Maçonnerie et la RE2020

Produits



Votre avis compte

Avez-vous l’intention de voter aux élections législatives le 12 juin ? (75 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1

Garde-corps de bâtiments