Unicem entreprises engagées souhaite la reconnaissance officielle de son label RSE

Unicem entreprises engagées souhaite la reconnaissance officielle de son label RSE

Unicem entreprises engagées (UEE), un groupement interne à l'Unicem, a fêté 30 années d'action de la profession ce jeudi 21 avril et a demandé aux pouvoirs publics la reconnaissance de son Label RSE.



Se soucier de biodiversité sur une carrière c'est possible ! Tout comme économiser l'eau, favoriser l'utilisation du recyclage, limiter les transports ou encore soutenir l'économie circulaire tout en poursuivant son activité... C'est en tout cas ce que l'Unicem entreprises engagées, un groupement interne à l'Unicem, Union nationale des industries de carrières et matériaux de construction, tente de mettre en place auprès de ses membres, en les encourageant à mettre en place une démarche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises).

 

Le Label RSE d'Unicem a déjà été reconnu par de grands groupes, notamment SNCF Réseau qui ne travaille qu'avec des fournisseurs engagés dans une démarche RSE, et qui reconnait le Label d'Unicem. Aujourd'hui, c'est la reconnaissance gouvernementale que souhaiterait la fédération, qui regrette que les pouvoirs publics, qui poussent pourtant les entreprises à travailler sur les problématiques environnementales, ne fasse pas de même. "L'Etat n'a pas été jusqu'au bout de ses engagements", a souligné Louis Natter, président de la section "entreprises engagées" d'Unicem. "Nous souhaiterions que les collectivités et l'Etat privilégient les entreprises qui se lancent volontairement dans des démarches environnementales, et que notre label soit officiellement reconnu." Notamment, Unicem souhaite que les entreprises labellisées RSE soient dispensées de répondre aux questionnaires de donneurs d'ordre sur les aspects RSE. Unicem propose également que les entreprises labellisées RSE puissent bénéficier d'une bonification des aides publiques relatives à l'innovation, la transition écologique, la décarbonation; qu'elles obtiennent des garanties publiques permettant de limiter les cautions à fournir vis à vis des banques et assurances, un allègement du montant des garanties financières au titre de la remise en état (carrières, installations de traitement des déchets) et de taux privilégiés auprès des banques et des assurances.

 

 

Retour sur 30 ans d'histoire

 

 

Tout a commencé en 1992 avec la création d'une charte professionnelle des producteurs de granulats par l'Union nationale des producteurs de granulats (UNPG), dans un soucis  d'encadrement de la profession afin de limiter son impact sur l'environnement. Cette initiative a permis de réaliser une centaine d'études sur les impacts environnementaux des carrières de granulats. En 2004, la charte devient la "Charte environnement des industries de carrières", et s'élargit aux industries extractives et du recyclage de l'Unicem. Les bonnes pratiques sont encouragées notamment pour préserver la ressource en eau, améliorer l'insertion paysagère, réduire les émissions de poussière ou organiser la concertation.

 

En 2017, "Unicem entreprises engagées" est officiellement créé, et le début d'un travail pour écrire une charte RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) est entammé. En 2018, la charte RSE est crée. Unicem est également partenaire parmi 18 autres organisations dans le lancement d'une plateforme RSE.

 

En 2021, la Charte environnement des industries de carrières devient Cap environnement et la charte RSE prend le nom de Label RSE

 

 

50% de la production de l'UNPG engagés dans la démarche Cap environnement

 

 

Cap environnement, la démarche de progrès des industries de carrières, repose sur un référentiel environnemental appliqué site par site par les adhérents de l’association, avec l’intervention d’un auditeur conseil externe. Ce cadre rigoureux mis en place afin d’allier au mieux développement économique et respect de l’écosystème tout en favorisant une écoute mutuelle et constructive avec les acteurs locaux a permis des progrès considérables au sein de la profession : meilleure maîtrise et réduction des impacts, valorisation de la biodiversité, réaménagements et amélioration de sites, développement de l’économie circulaire, renforcement de la concertation… Evalués par des organismes tiers, plus de 600 sites de carrières sont, à ce jour, engagés dans la démarche Cap environnement.

 

 

47% de la production du SNBPE et 28% de la production de l'UNPG engagés dans le Label RSE

 

 

L’engagement des entreprises dans la RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) correspond à une attente renforcée par la crise sanitaire. Appelant les entreprises, quelle que soit leur taille, à plus de résilience, la RSE devient un réel gage de performance qui doit être promu par des démarches sectorielles et volontaires. Les entreprises qui s’engagent dans cette démarche réalisent d’abord une auto-évaluation de leurs pratiques et de leurs performances suivant les 35 items du référentiel. Elles font ensuite l’objet d’une évaluation plus poussée effectuée sur site par un organisme tiers indépendant (OTI), sur l’ensemble des grandes thématiques du label : la gouvernance, le capital humain, l'environnement, les clients consommateurs et fournisseurs, l'ancrage local.

 

Un comité d’évaluation associant des parties prenantes externes valide le niveau attribué par l’OTI. A ce jour plus de 1000 sites sont engagés dans la démarche du label RSE de l’Unicem.

 

 

Un guide méthodologique pour faciliter l'engagement des PME dans la RSE

 

 


Un extrait du guide de l'Unicem destiné aux petites et moyennes entreprises est disponible en téléchargement en ligne. Le guide complet peut être obtenu sur l'espace adhérent du site ou par email.

 

 

L'Unicem entreprises engagées souhaite ardemment que les petites et moyennes entreprises, qui constituent l'essentiel de ses adhérents, s'engagent dans une démarche RSE. Et selon l'Unicem, ce n'est pas si compliqué à mettre en place :

 

La première étape est de constituer un groupe de réflexion afin d'identifier ce qui est déjà fait en termes de RSE : ancrage local, capital humain... souvent les entreprises réalisent que sans le savoir, elles ont déjà initié un processus. Ensuite, l'idée est de cultiver ce qui est déjà en place et de le faire avancer. 

 

Ce guide n'est que l'un des nombreux outils pédagogiques mis à la disposition des entreprises adhérentes. Des sessions de formation ciblées, des webinaires et des opérations pilotes d'accompagnement à la RSE sont également proposés par l'organisme.

 

De même, le dialogue avec les parties prenantes (collectivités territoriales, associations…) est au cœur des démarches portées par la structure. Des partenariats ont été développés dans ce sens avec notamment l’association Humanité et Biodiversité. Un comité des parties prenantes est réuni au moins une fois par an. De nombreuses initiatives locales et territoriales sont également mises en œuvre (journées portes ouvertes et découverte, sensibilisation auprès des écoles, chantiers nature solidaires).

 

Aujourd'hui, Unicem entreprises engagées dont le label est déjà utilisé par les industries extractives, les plateformes de recyclage de déchets inertes et unités de production de béton prêt à l'emploi, souhaite s'ouvrir également à l'activité roches ornementales. Les premiers granitiers vont rejoindre prochainement la démarche.

 




Source : batirama.com / Emilie Wood / Photo © Unicem entreprises engagées

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Selon vous, les entreprises sont-elles suffisamment aidées face à la situation énergétique? (41 votants)
Oui
Non
 

Articles

Agenda

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel


Ventilation