Au salon Passi'bat 2022, hygiène et confort en priorité pour la ventilation

Au salon Passi'bat 2022, hygiène et confort en priorité pour la ventilation

Si la récente réglementation environnementale fait l’impasse sur le sujet de la ventilation, les industriels proposent déjà des solutions ambitieuses qui dépassent de très loin les obligations instaurées au début des années 80.




Photo : Organisé au pavillon Baltard à Nogent-sur-Marne, Passi’bat 2022 présentait majoritairement des industriels de la ventilation et de l’enveloppe performante.

 

 

La ventilation s’est trouvée des "boosters" dans l’actualité récente, en particulier, la qualité d’air et la performance énergétique. Chez Geco, son dirigeant Pierre André présentait sur Passi'bat 2022 la première machine "5 en 1" conçue par l’autrichien Pilcher : ventilation, chauffage, rafraîchissement, production d’eau chaude sanitaire et gestion d’énergies renouvelables. Déjà, l’unité thermodynamique de cette PKOM4 disponible depuis 2019 se distingue par son équipement de deux compresseurs : l’un, inverter, de 1,2 kW dédié au confort (chauffage, rafraîchissement); le second de 1,6 kW, destiné à maintenir la température de l’eau chaude dans le ballon de 212 l.

 

 

Associer autonomie et basse consommation

 


Ce choix technique a pour effet d’éviter le risque d’inconfort de chauffage lors du passage de l’équipement en mode production d’eau chaude ; il présenterait un bilan de rendement et de consommation d’énergie équivalent. Un écran permet d’ailleurs aux utilisateurs de les visualiser, réparties pour les quatre usages principaux.

 

 

La centrale « 4 en 1 » PKOM4 de Pilcher proposée par Geco pourra êtgre proposée en septembre avec un module complet de stockage et gestion d’énergie pour améliorer l’autonomie du logement. (© Bernard Reinteau)

La centrale "4 en 1" PKOM4 de Pilcher proposée par Geco pourra êtgre proposée en septembre avec un module complet de stockage et gestion d’énergie pour améliorer l’autonomie du logement.

 

 

L’innovation notable est cependant attendue pour le mois de septembre : un stockage d’énergie nommé Pecom, accolée à la PKOM4. Il rassemble une batterie, un onduleur et un automate de gestion d’énergie. Cette unité servira d’interface entre les matériels de production d’électricité d’origine renouvelable (photovoltaïque en toiture ou autres) et les différents équipements consommateurs dans le logement : en priorité, l’unité PKOM4, mais aussi les appareils ménagers et le véhicule électrique. Le but étant d’améliorer l’autonomie énergétique des maisons passives. Ce gestionnaire d’énergie pourra être muni de batterie au Lithium d’une capacité électrique de 4,7 à 11 kW. Cependant, Geco, distributeur en France de Pilcher, ne prendra pas en charge la fourniture de la batterie. "Nous en laissons le choix au client, et nous souhaitons qu’elle soit livrée directement par le fabricant aux utilisateurs", explique Pierre André. Il argumente en disant que l’approvisionnement d’une batterie au lithium requiert des précautions et une sécurité particulière.

 

 

Performance thermique et qualité acoustique

 


Cette proposition de centrale double flux pour le chauffage et le rafraîchissement des enveloppes énergétiquement très performantes se développe aussi chez Zehnder. Ce fournisseur développe ComfoClime, un combo de la centrale double flux ComforAir Q avec une pompe à chaleur disponible en deux tailles : la "24" pour les constructions de taille moyenne et un débit de 350 à 450 m³/h, et la "36" pour des maisons de grandes tailles nécessitant un débit de 450 à 600 m³/h. Équipées d’un compresseur inverter, ces centrales fournissent un apport de chauffage de 2,4 kW et un rafraîchissement de 2,5 kW. Ce avec des coefficients de performance élevés puisque leur consommation électrique totale atteint un maximum de 1,1 kW.

 

 

La ComfoClime 36 de Zehnder, une unité de confort thermique et de ventilation double flux spécifique pour les maisons à enveloppe thermiquement très performantes. (© Bernard Reinteau)

La ComfoClime 36 de Zehnder, une unité de confort thermique et de ventilation double flux spécifique pour les maisons à enveloppe thermiquement très performantes.

 

 

Outre leur sobriété, ces références affichent des qualités thermiques et acoustiques améliorées. Les gaines rondes (diamètre de 90 mm) ou oblongues (hauteur de 51 mm) sont maintenant proposées en versions calorifugées, revêtues d’une mousse de caoutchouc de 9 mm ; les caissons de répartition et de reprise d’air ComfoWell intègrent aussi des panneaux acoustiques et une isolation des piquages.

 

 

Les modules de répartition ComfoWell et les canalisations aérauliques de Zehnder  sont proposées avec un traitement acoustique complet. (© Bernard Reinteau)

Les modules de répartition ComfoWell et les canalisations aérauliques de Zehnder sont proposées avec un traitement acoustique complet.

 

 

Pour les logements passifs de grandes tailles et plutôt haut de gamme, le néerlandais Brink choisit de proposer une solution "4 en 1" Air Comfort avec pompe à chaleur et un module de centrale de traitement d’air couplée à une centrale de ventilation double flux. L’intérêt de ce concept est la présence d’une batterie réversible à eau dans la centrale de traitement d’air. Couplée à la pompe à chaleur, ce module de 3,5 kW en mode chauffage répond à une régulation sur loi d’eau ; en mode rafraîchissement, la puissance de 2,5 kW répond de manière moins souple, mais les équipes françaises de la marque travaillent l’évolution de la régulation. À noter que ce module autorise le recyclage de l’air du volume, chauffé ou rafraichi, pour améliorer le rendement.

 

 

Le module de centrale de traitement d’air pour maison individuelle de Brink contient une batterie à eau. Elle s’utilise à l’interface d’une pompe à chaleur et d’une centrale double flux. Elle permet de réguler le confort et de recycler efficacement la chaleur de l’air intérieur. (© Bernard Reinteau)

Le module de centrale de traitement d’air pour maison individuelle de Brink contient une batterie à eau. Elle s’utilise à l’interface d’une pompe à chaleur et d’une centrale double flux. Elle permet de réguler le confort et de recycler efficacement la chaleur de l’air intérieur.

 

 

Ventiler au plus près du besoin

 


Si les canalisations de ventilation posent des problèmes, est-il possible de s’en passer? Les solutions double flux pièce à pièce, en traversée de mur et dites décentralisées, sont déjà disponibles. Mais l’entreprise BluMartin (du groupe Swegon) propose la solution FreeAir qui en augmente les capacités. Cette solution de ventilation comprend deux équipements. Le premier, qui peut convenir pour un logement d’au maximum deux pièces (T2, 100 m³/h) consiste en une unité double flux en traversée de mur à placer dans la pièce de vie principale et comprend un piquage de retour de l’extraction sanitaire. Son rendement certifié Passiv Haus est de 87 %.

 

 

Le FreeAir de BluMartin, une ventilation double flux décentralisée qui intéresse les industriels de la construction hors site. (© Bernard Reinteau)

Le FreeAir de BluMartin, une ventilation double flux décentralisée qui intéresse les industriels de la construction hors site.

 

 

Pour des logements d’une taille supérieure, les autres pièces (chambres, bureaux…) peuvent être équipées, en imposte de porte, du ventilateur FreeAir Plus pour booster le renouvellement d’air en s’aidant du détalonnage de la porte. Les appareils sont asservis aux sondes d’humidité et de CO2 intégrées pour garantir la qualité d’air. Cette solution intéresserait les promoteurs de logements collectifs, car elle évite la tâche de pose de gaine. Elle est aussi bien perçue par les industriels du bâtiment hors site, car elle permet le montage complet de la ventilation en atelier et ne demande pas de travaux complémentaires lors de l’assemblage des sous-ensembles sur chantier.


La crise sanitaire a aussi suscité la créativité des industriels pour fournir des équipements adaptés aux locaux scolaires. De tels équipements existent déjà chez Swegon (Class Unit, Custos) et Helios (Airmaster), mais Geco a fait produire chez son fournisseur allemand les unités Galac double flux en trois versions : 300, 500 et 1 000 m³/h. Indépendantes, avec une prise d’air neuf et de rejet de l’air vicié en traversée de mur, ces centrales sont dimensionnées pour un renouvellement d’air adapté à ces locaux (de 0,7 à 1 volume par heure). Les parois sont traitées avec de la mousse de caoutchouc pour un abattement acoustique maximal (31 dB pour une 300 m³/h). Les filtres sont doublés et directement accessibles par la face avant. Un investissement plus profitable, en termes d’hygiène et de maîtrise des consommations d’énergie, que l’association des capteurs de CO2 avec l’ouverture des fenêtres des classes.

 

 

Une unité Galac de Geco, un module double flux pour les locaux scolaires conçu pour répondre au renouvellement de l’air en privilégiant le confort acoustique. (© Bernard Reinteau)

Une unité Galac de Geco, un module double flux pour les locaux scolaires conçu pour répondre au renouvellement de l’air en privilégiant le confort acoustique.



Source : batirama.com / texte et photos : Bernard Reinteau

L'auteur de cet article

photo auteur Bernard REINTEAU
Après un parcours de formation en histoire, Bernard Reinteau s'est orienté vers le journalisme au début des années 80. Entré en presse professionnelle bâtiment fin des années 80, il a passé plus de quinze ans dans le groupe Moniteur, puis s'est orienté vers la presse spécialisée en génie climatique. Indépendant depuis 2015, il intervient sur plusieurs titres de la presse bâtiment, essentiellement sur des sujets techniques.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits

Usystem Roof OS Comfort Natural & Usystem Roof DS Natural Wool

Votre avis compte
Êtes-vous impatient de voir Notre-Dame de Paris réouverte au public ? (19 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits


TRAPMETALE