Quels planchers pour les maisons individuelles en RT 2012 ?

Quels planchers pour les maisons individuelles en RT 2012 ?

Diviser par 3 ou 4 la consommation énergétique d’un bâtiment comme le veut la RT 2012 est un vrai challenge. Voici une solution performante de plancher pour les maisons individuelles.



 

La RT 2012 a pour objectif de limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs. Rappelons que toute les constructions neuves devront présenter une consommation d’énergie primaire (avant transformation et transport) inférieure à 50 kWh/m2/an contre 150 kWh/m2/an environ avec la RT 2005.

 

Or il se construit entre 180 000 et 200 000 maisons individuelles par an, dont le cœur de cible demeure le primo-accédant (60 à 70 %). D’où l’intérêt de trouver des solutions performantes et économiques compatibles avec le BBC.

 

Le plancher bas plus économique que la dalle

 

Pour atteindre ces objectifs, les industriels du secteur (Rector, KP1,…) ont développé des solutions de plancher sur vide sanitaire performantes. Objectif : traiter prioritairement les ponts thermiques en périphérie et en sous-face de plancher, avant d’améliorer la performance thermique de l’entrevous.

 

Avantage de la solution : elle évite le recours à une dalle flottante beaucoup plus onéreuse (+15%). Ici, le prix fourniture de ce plancher atteint entre 60 et 70 € HT/m2, ce qui génère une économie globale de 1 000 € pour le constructeur par rapport à une autre solution.

 

Equatio : adapté à la MI

 

Le système Equatio proposé par Rector, (leader des planchers à poutrelles) comprend les composants suivants : les poutrelles, les entrevous, les rupteurs longitudinaux et transversaux. En outre, il prévoit également de traiter le pont thermique du refend avec l’ajout d’éléments spécifiques.

 

Tout a été conçu comme un jeu de legos, légers et faciles à assembler. D’une hauteur de 5 cm, les rupteurs de ponts thermiques d’about et de rive s’emboîtent facilement dans l’entrevous. Enfin, un nouvel accessoire, le RectoConnect permet de réduire la largeur des entrevous en bout de travées, et de traiter les faux entraxes.

 

Source : batirama.com /F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


or
  • par papyli
  • 0
  • 0

Sauf que l'effet d'annonce devra se concrétiser sur le terrain. J'ai bien connu ce phénomène de prix calculés par les fournisseurs qui minimisaient les coûts de mise en œuvre et se retrouvaient ensuite avec des produits invendables par rapport aux vrais prix du marché.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2494 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique