Un challenge pour former les femmes au métier de cordiste le 28 avril

Un challenge pour former les femmes au métier de cordiste le 28 avril

Jarnias, entreprise française, expert des travaux en hauteur et d'accès difficile, lance un grand challenge ouvert à toutes les femmes. Les six finalistes se verront attribuer une formation et un stage pris en charge et rémunérés par le groupe.




En France, 8 500 personnes exercent le métier de cordiste dont seulement une quinzaine de femmes, soit 2% de la profession. Pour faire bouger les lignes, Jarnias lance un grand challenge ouvert à toutes les femmes motivées pour se former au métier de cordiste. Six finalistes se verront attribuer une formation et un stage entièrement pris en charge et rémunérés par Jarnias avec un emploi à la clé si elles le souhaitent.

 

La journée de challenge est prévue le 28 avril au centre de formation Jarnias en région parisienne (l’Haÿ-les-Roses, 94). Il sera ensuite possible aux six finalistes de suivre une formation du 30 mai au 20 août, avec à la clé une possibilité de poste en CDI une fois l'examen final réussi. Pour s'inscrire et obtenir de plus amples informations, il suffit de se rendre sur la page femmesausommet.com

 

 

Pourquoi ce challenge ?

 

 

Aujourd’hui trop peu de femmes sont représentées dans le bâtiment. Selon la Fédération Française du Bâtiment (FFB), leur proportion a timidement augmenté de 8,6% en 2000 à 12,3% en 2020. Les femmes cordistes sont encore moins nombreuses. Jarnias souhaite casser les stéréotypes en ouvrant la profession aux profils les moins visibles et représentés.  

 

"Le bâtiment, secteur pourtant très dynamique, manque cruellement de compétences. Nous avons tous à gagner à travailler ensemble et permettre aux femmes d’accéder et d’exprimer tous leurs talents dans l’exercice de nos métiers. La première qualité qu’il faut avoir pour travailler dans le groupe Jarnias, c’est d’avoir l’envie", indique Xavier Rodriguez, PDG du groupe.

 

Le challenge est ouvert à toutes les femmes, celles qui souhaitent se reconvertir mais aussi celles qui connaissent déjà les métiers du bâtiment. L’objectif de cette opération est dans un premier temps de leur faire découvrir cette profession, de la leur faire tester via une formation professionnelle et de leur permettre, si elles le souhaitent, intégrer le groupe Jarnias.

  

 

Une sélection basée sur la capacité physique et la motivation

 

 

Comme pour tout poste, la qualité première est la motivation. Cependant, il faut bien sûr ne pas avoir le vertige et avoir une aptitude au travail physique car si le métier est passionnant et s’opère dans des lieux extraordinaires (la tour Eiffel, le Panthéon, Notre-Dame de Paris, l’Aiguille du Midi au pied du Mont Blanc…), il est exigeant et se pratique parfois dans des conditions difficiles.

 

Les cordistes à Notre Dame de Paris, © Jarnias - Pascal Tournaire

 

Fin avril, Jarnias ouvrira les portes de son centre de formation aux portes de Paris mais aussi à de nombreux chantiers en Ile-de-France pour sélectionner des femmes à travers des épreuves testant leur capacité physique et mentale ainsi que l’esprit d’équipe. La sélection se fera sur trois critères :

 

  • Test d’aptitude physique ;
  • Capacité de travailler en équipe ;
  • Motivation et projet professionnel.

 

Afin de permettre, à toutes les candidates de participer à ce challenge, tous les frais associés seront pris en charge.

 

Le 28 avril, journée de sélection, de nombreuses activités seront proposées aux candidates notamment : relai avec des épreuves sportives, parcours en hauteur, suspension assistée et tyrolienne, activités en réalité virtuelle immersive sur l’un des plus prestigieux chantiers de Jarnias : Notre-Dame de Paris.

 

A l’issue de ce challenge les six finalistes pourront suivre pendant 3 mois une formation aux métiers du bâtiment et de cordiste ainsi qu’un mois de stage pratique avec les meilleurs cordistes sur des chantiers prestigieux du 30 mai au 20 août. Elles pourront ainsi passer un examen final pour décrocher le CQP cordiste (certificat de qualification professionnelle).

 

A la fin de cette formation, les cordistes auront la possibilité, si elles le souhaitent, d’être embauchées en CDI par le groupe Jarnias présent en région Ile-de-France, Auvergne-Rhône-Alpes, PACA et en Suisse.

 




Source : batirama.com

L'auteur de cet article

photo auteur Emilie Wood
Journaliste, photographe, vidéaste, Emilie Wood travaille depuis 2010 pour la presse, qu’elle soit professionnelle dans les domaines du BTP et de l’agriculture, ou généraliste. Pour Batirama, elle écrit sur des sujets aussi variés que la conjoncture BTP, l’évolution de la réglementation, la rénovation énergétique, les réformes, les innovations, ou encore l’actualité de l’immobilier. Elle apprécie particulièrement réaliser des portraits d’entreprises et révéler les femmes et les hommes qui, chacun à leur manière, font une différence, qu’ils soient entrepreneurs ou collaborateurs d’entreprise.
Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter
Produits


Votre avis compte
Pensez-vous que les mesures gouvernementales sont suffisamment efficaces pour résorber la crise du logement ? (27 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits

thePiccola P360 KNX