Le bloc béton d’Alkern est déjà beaucoup plus vert qu’on l’imagine

Le bloc béton d’Alkern est déjà beaucoup plus vert qu’on l’imagine

Alkern, leader du bloc béton préfabriqué, de l’aménagement extérieur et acteur important dans les TP, est déterminé à verdir ses produits et affiche déjà un bloc béton à moins de 10 kgCO2eq/m².



Premier fabricant indépendant de produits préfabriqués en béton en France, Alkern emploie environ 1 000 collaborateurs et réalise un chiffre d’affaires de plus de 200 millions d’euros. Le groupe s’appuie sur une cinquantaine de sites de production de produits béton en France et propose depuis plus de 50 ans une offre pour les secteurs du bâtiment, de l’aménagement extérieur et des travaux publics.

 

 

Alkern est un acteur local – le bloc béton voyage peu – et possède 53 usines en France, plus deux en Belgique. Son chiffre d’affaires a atteint 247 millions d’euros en 2021, soit 11% de mieux qu’en 2020, année un peu noire, il est vrai. ©Alkern

 

 

Trois activités principales

 

 

Le groupe Alkern s’est réorganisé depuis deux ans. Il possédait 11 filiales en France. Il les a fusionnées en une seule entreprise qui emploie un peu plus de 1000 personnes. Alkern possède trois activités principales.

 

 

La plus importante activité d’Alkern en termes de chiffre d'affaires est le bloc béton, avec tous ses accessoires, comme les appuis de fenêtre, les linteaux, les seuils de porte, ainsi que les accessoires de mise en œuvre : poutrelles, entrevous, planelles, etc. ©Alkern

 

 

Alkern fabrique plus de deux blocs béton par seconde. Cette activité a enregistré en 2021 une croissance de 2% par rapport à 2019.

 

 

La seconde activité – l’aménagement extérieur – a également augmenté de 2% par rapport à 2019. ©Alkern

 

 

La troisième activité d’Alkern – les produits pour travaux publics, comme les réseaux en béton, les chambres de tirage pour réseaux de télécommunication, etc. – demeure 10% inférieure au niveau de 2019. ©Alkern

 

 

Une hausse de prix prévisible

 

 

Comme de nombreux industriels, Alkern fait face à une hausse des prix des ses matières premières et de l’énergie. L’entreprise utilise très peu de combustion, l’essentiel de sa consommation d’énergie est de l’électricité.

 

Ses contrats de fourniture d’électricité, répartis entre plusieurs fournisseurs, sont venus à échéance début 2021 au moment où l’électricité était au plus haut. L’entreprise n’a pas voulu les renouveler à ce niveau et, depuis deux ans, achète directement sur le marché spot au jour le jour, 5 fois plus cher qu’il y a un an.

 

 

Les cimentiers, gros fournisseurs d’Alkern, augmentent leurs prix, les fournisseurs de granulats également. Alkern prévoit donc une augmentation de ses tarifs de 10 à 15% en mai ou juin. ©Alkern

 

 

Verdir les produits

 

 

Alkern a fait réaliser des FDES (Fiches Environnementales et Sanitaires) individuelles pour 11 de ses produits : six en béton, un en béton de bois et quatre en pierre ponce.

 

Parmi les plus performants, les blocs Climat et Climat City sont des blocs isolants en béton de granulats de ponce rectifiés, dont les six alvéoles sont remplies d’inserts en laine de roche, de dimensions 500 x 200 x 250 (L x ép. x h en mm), de classe de résistance L30 pour les blocs Climat et L50 pour les blocs Climat City, posés au mortier-colle à joints minces Alkercol.

 

Ils affichent une unité fonctionnelle impressionnante : assurer la fonction de mur porteur (structure et clos) sur 1 m² de paroi, tout en assurant une isolation thermique (Résistance thermique minimale de 1,93 m².K/W additive à celle d’un doublage) et une isolation acoustique minimale (Rw (C ; Ctr) de 39 (0 ;-2) dB), sur une durée de vie de 100 ans.

 

 

Selon Xavier Janin, président d’Alkern, la charge carbone des blocs béton fabriqués par l’entreprise va de 26,5 kgCO2eq pour le bloc Climat ou Climat City, dont le remplissage des alvéoles en laine de roche améliore la résistance thermique, mais pèse sur le bilan carbone, à 9,92 kgCO2eq pour Elibloc, le bloc béton rectifié le plus simple. ©Alkern

 

 

Kosmos City, le bloc dont les alvéoles sont remplies de mousse de ciment Airium, développée par Lafarge, atteint 20,7 kgCO2eq. Tandis que le bloc Kosmo R1, dont l’alvéole centrale est remplie de polystyrène expansé (PSE), baisse à 14,5 kgCO2eq. Toutes ces valeurs sont données pour 1 m² de paroi.

 

 

A l’avenir, en utilisant de nouveaux ciments bas carbone, Alkern pense descendre à 7 kgCO2eq/m² pour ses blocs rectifiés les plus simples. A titre de comparaison, 1 m² de béton banché armé se situe aux environ de 40 kgCO2eq, tandis que 1 m² de briques atteint 20 kgCO2eq. Grâce à l’utilisation de blocs à joints minces Alkern à la place de blocs traditionnels, plus de 2 700 tonnes équivalent CO2 ont été économisées sur le cycle de vie du bâtiment, soit 24 millions de kilomètres parcourus en voiture et 3,188 millions de litres d’eau. ©Alkern

 

 

Contre la perméabilité des sols

 

 

Alkern s’engage aussi sur les enjeux de la perméabilité des sols avec le développement de sa gamme O’ : cinq références de solutions drainantes utilisées pour l’aménagement de 123 826 m² de surfaces perméables en 2021.

 

 

Parmi ces cinq références, le pavé coquillage dont les granulats sont remplacés par de la coquille de Saint-Jacques broyée a permis une économie de 35,8 tonnes de granulats. Dans la même logique environnementale, Alkern a mis en place depuis plus de 10 ans un système de consignation pour ses palettes bois qui atteint déjà 77 % de retour palettes, ce qui représente quelque 39 253 m3 de bois préservés chaque année. ©Alkern

 

 

Autre initiative environnementale récente, Alkern a signé en février dernier un partenariat avec Engie Green pour l’intégration de centrales solaires en ombrières sur les zones de stockages de six de ses sites de production en France.

 

 

Ce partenariat concerne une surface globale d’environ 150 000 m², avec une production électrique estimée à 35 000 MWh/an, l’équivalent de la consommation électrique annuelle de 15 000 personnes. ©Alkern

 

 

Toutes les usines Alkern seront certifiées ISO 14001 d’ici 2024. Le bilan carbone d’Alkern en France en 2021 a été inférieur à 10 000 t d’émissions CO2 pour l’ensemble de ses usines.

 

Alkern développe de nouveaux produits. Un bloc de remplissage en béton de bois devrait apparaître sur le marché français en fin d’année 2022. A plus long terme, pour le collectif et le tertiaire, Alkern réfléchit à des segments de parois préfabriqués, faits de plusieurs blocs béton préassemblés.

 



Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
Hors-série BATIMAT

Produits



Votre avis compte

Selon vous, les entreprises sont-elles suffisamment aidées face à la situation énergétique? (41 votants)
Oui
Non
 

Articles

Agenda

Boutique

Performance énergétique : les matériaux et procédés d'isolation

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5

Menuiseries et volets roulants