Les 6 profils des primo-entrants dans le Bâtiment et les Travaux Publics

Les 6 profils des primo-entrants dans le Bâtiment et les Travaux Publics

L’observatoire des métiers du BTP a fait le point sur les métiers en tension et a conduit une étude sur les 6 principaux profils de primo-entrants, en termes de motivations.





Dans la continuité d’une étude réalisée en 2019, l'Observatoire des métiers du BTP a mené, de juillet 2020 à février 2021, une étude quantitative visant à repérer, quantifier et affiner la connaissance de 6 principaux profils de primo-entrants. Elle a ainsi distingué :

 

• Les déterminés : s’orientant d’eux-mêmes vers le BTP, leur métier est porteur de sens et associé à des perspectives de carrière.

 

• Les attentistes : après une orientation scolaire ou professionnelle subie, ils sont très peu attachés à leur métier, voire au BTP dans son ensemble. Ils peuvent aussi bien rester dans le secteur que le quitter, en fonction des aléas de leur parcours professionnel.

 

• Les opportunistes : leur métier et le BTP représentent un moyen d’atteindre des objectifs personnels (style de vie ou projet extérieur au BTP). Ils quitteront le BTP à court terme ou y resteront à plus long terme, en fonction de leur attachement à leur métier.

 

• Les rescapés : leur métier, et le BTP en général, représentent un moyen d’intégration sociale. Ils n’ont généralement pas choisi leur orientation mais sont attachés à leur métier car il représente une chance à saisir. Ils se projettent à long terme dans le BTP.

 

• Les contraints : proches des attentistes, ils ont également été orientés de manière passive vers le BTP. Sans motivation personnelle, ils n’apprécient pas leur métier et quitteront le BTP dès qu’ils le pourront.

 

• Les déçus : ils ont activement choisi leur métier mais ne l’apprécient pas et le quitteront à court terme.

 

Il en ressort les chiffres clés suivants :

 

• 59 % des répondants sont « déterminés ».

 

• Pour leur premier poste dans le BTP, 60% des répondants étaient en CDI, 20% étaient en contrat de professionnalisation ou en contrat d’apprentissage.

 

• 60% des répondants souhaitent poursuivre leur métier à long terme.

 

Pour accéder à la synthèse de l’étude et à l’infographie dynamique : https://www.metiers-btp.fr/entrantbtp/publication/etude-quantitative-sur-les-profils-des-primo-entrants/

 

Tensions au recrutement : les raisons des difficultés des entreprises

 

De puis quelques années, les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics concentrent d’importantes tensions au recrutement. Près de 7 entreprises sur 10 anticipent ainsi des difficultés lors de leurs recrutements.

 

L’intensification de ces difficultés est réelle puisque la part des recrutements anticipés jugés difficiles a augmenté de 23 points pourcentage en 5 ans pour le Bâtiment, et 25 points pour les Travaux Public. L’ensemble des métiers sont concernés par des difficultés au recrutement.

 

« Comme le souligne l'étude, de multiples raisons peuvent permettre d'expliquer les difficultés de recrutement constatées : le manque de personnes formées à proximité, la faible attractivité du métier du fait d'une méconnaissance sur les activités, besoins et opportunités, le manque d’expérience des candidats ou encore la concurrence des entreprises au sein du BTP, voire avec d'autres secteurs », explique Luc Papavoine, FFB - Vice-Président du comité de pilotage de l'Observatoire des métiers du BTP.

 

La première raison mentionnée par les entreprises pointe le manque de personnes formées à proximité (17 % des entreprises interrogées pour le Bâtiment, 15% pour les Travaux Publics).

 

Afin de pallier les difficultés au recrutement sur les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics, plus d’une entreprise sur cinq interrogées a recours à l’apprentissage.

 

Une valorisation nécessaire de la filière et de ses métiers

 

Pour la grande majorité des entreprises, la mise en place d’actions de promotion des métiers du secteur du Bâtiment et des Travaux Publics arrive en tête des types de soutien à mettre en place pour faire face aux difficultés derecrutement (79 % pour le Bâtiment et 72% pour les Travaux Publics). La valorisation de la filière et de ses métiersserait donc au coeur des stratégies à déployer.

 

L’étude repertorie 3 grands enjeux pour les secteurs du Bâtiment et des Travaux Publics

 

Tout d’abord, il faudra augmenter le nombre de jeunes s’orientant vers les métiers du Bâtiment et des Travaux Publics. Le second enjeu suppose de développer l’anticipation des entreprises en nouant des relations avec les écoles. Enfin, l’étude préconise en 3e lieu de renforcer les liens avec les partenaires institutionnels intervenant sur le champ de l’orientation, la formation et l’emploi.

 

Pour accéder aux synthèses de l'étude :https://www.metiers-btp.fr/publication/les-metiers-en-tension/

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (1035 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5