100 jeunes « sur la route des maçons » avec une gargouille pour Notre-Dame

100 jeunes « sur la route des maçons » avec une gargouille pour Notre-Dame

Une marche d’une centaine d’apprentis du BTP a été organisée pour faire revivre 150 ans plus tard la migration saisonnière de creusois vers Paris.





Pour fêter ses 100 ans, la SMLH, Société des membres de la Légion d’honneur, via la section de la Creuse a organisé le projet « Sur la route des maçons », avec le soutien du CCCA-BTP.

 

Cette marche fait revivre 150 ans plus tard la migration saisonnière de creusois vers Paris, par des élèves et apprentis du lycée des métiers du bâtiment de Felletin en formation dans les métiers de maçons, charpentiers, couvreurs, ferronniers d’art…

 

Le projet « Sur la route des maçons de la Creuse » s’inscrit dans le cadre de la valorisation de l’apprentissage et de la formation professionnelle en alternance, érigée en cause nationale par la SMLH, avec son projet associatif SMLH 2030.

 

Pendant plusieurs siècles, beaucoup de petits paysans creusois, exploitants de métairies sur des terres trop peu fertiles, ont dû aller chercher en dehors du département le complément de ressources indispensable à la survie de leur famille.

 

C’est ainsi qu’a débuté une migration saisonnière (départ de Creuse en février et retour en novembre) en direction de La Rochelle, Bordeaux, Lyon et surtout de Paris. Dès l’âge de 12 ans, les garçons accompagnaient leur père sur la « route des maçons », un itinéraire d’environ 350 km, quittant la Creuse à Genouillac, passant par l’Indre, le Cher, suivant ensuite ce qui sera plus tard la Nationale 20, traversant la frange est du Loir-et-Cher, pour arriver à Orléans (Loiret) et poursuivre leur voyage jusqu’à Paris.

 

Un projet pédagogique conçu par le lycée des métiers du bâtiment de Felletin

 

Le parcours des jeunes s’est fait dans le cadre d’un projet pédagogique conçu par le lycée des métiers du bâtiment de Felletin, inclus dans le programme de formation de l’année scolaire 2021-2022 des classes de brevet professionnel (sections Métiers de la pierre et Charpente), de bac professionnel (sections Intervention sur le patrimoine bâti et Art et Métiers de la pierre) et de brevet des métiers d’art (section Gravure sur pierre).

 

Du 20 au 24 septembre, des jeunes en formation au lycée des métiers du bâtiment de Felletin ont cheminé jusqu’à Paris, en passant par les départements de l’Indre, du Cher, du Loir-et-Cher et du Loiret. Au fur et à mesure de leur avancée, ils ont été rejoints par des apprentis en formation à BTP CFA Loir-et-Cher (Blois) et BTP CFA Loiret (Orléans), ainsi que des jeunes du lycée Gaudier-Brzeska de Saint-Jean-de-Braye.

 

L’aboutissement de ce cheminement était le vendredi 24 septembre, avec une marche d’une centaine de jeunes participant au projet, de l’esplanade des Invalides au parvis de la cathédrale Notre-Dame, puis à l’hôtel de ville de Paris. Les jeunes sur le parvis de Notre-Dame ont dévoilé la gargouille qu’ils ont sculptée dans leur lycée des métiers du bâtiment et qui sera (ainsi qu’un garde-corps de la toiture de la nef) insérée dans la restauration de la cathédrale. 

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 499 - Octobre / Novembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (954 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

La ferronerie d'art