Les salariés de Lapeyre inquiets du rachat par Mutares

Les salariés de Lapeyre inquiets du rachat par Mutares

Un collectif de salariés du groupe Lapeyre, en passe d'être racheté par l'Allemand Mutares à Saint-Gobain, ont fait part de leur inquiétude quant au maintien de l'emploi en France.






"Il n'y a eu aucun engagement sur l'emploi", a déploré Hervé Grillon, délégué syndical CGT de Distrilap, filiale de Lapeyre qui détient les 124 magasins du groupe. "On craint des plans sociaux. On estime que Saint-Gobain fait faire le sale travail par Mutares", a-t-il assuré. Mutares "est une entreprise qui restructure", a-t-il avancé. "En regardant son pedigree, je n'ai pas vu une seule entreprise redressée sans casse".

 

Jérôme Brière, représentant du collectif Lapeyre, qui avait présenté une offre de reprise venant des salariés, a lui dénoncé un manque de transparence. Lors d'une visioconférence, le PDG de Mutares France Philip Szlang a annoncé "qu'ils achetaient le groupe Lapeyre pour le revendre", a assuré M. Brière. S'ils se sont engagés à ne fermer aucune des dix usines d'ici à décembre 2022, il n'y a eu aucun engagement sur les magasins, a affirmé M. Grillon.

 

La direction de Saint-Gobain estimait de son côté la semaine dernière qu'il y avait des garanties suffisantes pour permettre à Mutares de développer le groupe. "Saint-Gobain va doter Lapeyre d'une trésorerie très conséquente, 245 millions d'euros, une somme mise sous le contrôle d'une fiducie. Donc on donne tous les moyens pour financer des projets d'avenir", a déclaré le groupe.

 

Un outil industriel maintenu mais des agences inquiètes

 

"On a l'assurance que l'outil industriel sera maintenu à l'horizon des prochaines années, c'est le meilleur projet qui nous était proposé", a poursuivi la direction de Saint-Gobain qui dit vouloir se recentrer sur la vente aux professionnels et non aux particuliers comme avec l'enseigne Point P.

 

Créé en 1931, Lapeyre distribue une gamme de produits d'aménagement de la maison (fenêtres, portes, cuisines, salles de bain, rangements...) pour les professionnels et les particuliers. L'entreprise était entrée dans le giron du groupe Saint-Gobain en 1996 et compte environ 3.500 salariés.

 

La cession, dont le bouclage est prévu au premier trimestre 2021, reste soumise à la consultation des instances représentatives de Lapeyre et à l'approbation de différentes autorités de la concurrence.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (386 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Installation d'assainissement autonome - NF DTU 64.1