Combles : la mousse de béton Airium vise le marché de la rénovation

Combles : la mousse de béton Airium vise le marché de la rénovation

Après avoir convaincu l’industrie du bloc béton, la mousse de béton Airium trouve de nouveaux débouchés dans le domaine de l’isolation des combles grâce à un partenariat avec PRB.






La mousse de béton Airium a été développée par LafargeHolcim en 2016 et commercialisée dès 2017. Rappelons qu’il s’agit d’une mousse minérale, à faible densité (jusqu’à cinquante fois plus légère que le béton classique), ce qui permet de piéger un grand volume d’air à l’état sec et d’obtenir des propriétés thermiques comparables à celles des matériaux d’isolation traditionnels.

 

Le produit affiche en effet un coefficient d’isolation thermique jusqu’à 0, 037 W/m.K, et offre des avantages par rapport aux produits isolants minéraux habituels comme le fait de résister au vent, au feu, et de repousser les rongeurs (qui ne peuvent pas y construire de nids). En outre, cette mousse minérale assure une bonne isolation en été.

 

« Quand le produit a été mis au point, nous avons regardé quelles pouvaient être ses applications. Le marché de la rénovation énergétique existait déjà mais il était encore nouveau pour nous » se souvient Julien Guiganti, directeur Airium pour la France (filiale à 100 % de LafargeHolcim) .

 

Un premier partenariat avec les industriels du bloc béton

 

De fait, le produit convainc dans un premier temps les industriels du bloc béton dont le souhait est clair : contrer la concurrence des briques terre cuite avantagées par leur meilleur pouvoir isolant et qui raflent de nombreux marchés en construction neuve, depuis l’application de la RT 2012.

 

Le GIE France Blocs (qui regroupe 3 gros producteurs de blocs, Alkern, Fabemi et Seac) et LafargeHolcim se sont donc associés pour mettre au point des blocs béton thermiques de nouvelle génération. L’innovation repose sur l’introduction de la mousse isolante dans les alvéoles du bloc. Le nouvel élément peut ainsi afficher de meilleures résistances thermiques que la brique alvéolée de 20 cm classique.

 

8 usines de blocs béton thermiques en 2021

 

Aujourd’hui, 6 usines produisent des blocs isolants avec l’Airium, dont 4 pour le GIE France Bloc et 2 autres, tout récemment, pour le négociant en matériaux Chausson Matériaux. Deux à quatre nouvelles usines verront le jour d’ici à la fin de l’année 2021. « Notre objectif est de mailler la France pour avoir une offre nationale » indique Julien Guiganti.

 

La production de blocs béton thermiques représente quelque 2 à 3 millions de blocs par an (hors période Covid), selon Julien Guiganti. Et le producteur de mousse isolante n’a pas l’intention de s’en arrêter là.

 

« Quinze pays ont choisi de développer l’Airium à travers différentes applications (ex : les toits-terrasses au Maroc, le ravoirage en Belgique ou les combles en Autriche), et en France, nous avons choisi les blocs et les combles » reprend le directeur de la filiale.

 

Une application pour les combles perdus

 

Les qualités du produit ont en effet permis de développer une application pour les combles perdus en partenariat avec PRB, spécialiste des mortiers et enduits pour la façade et le sol. C’est PRB qui fournira la machine et le process incluant les produits puisque la solution est fabriquée sur place (voir encadré ci-dessous). Un partenariat qui trouve sa logique sur la base de deux constatations résumées par Julien Guiganti.

 

Premier constat : ce sont essentiellement les laines minérales soufflées ou roulées qui sont utilisées pour isoler les combles perdus. La solution PRB+Airium offre une alternative différente en termes de mise en oeuvre. Ellei intéressera en effet les acteurs traditionnels de ce marché mais aussi de nouveaux profils, comme les applicateurs de mortiers en poudre que connaît bien PRB, ou les chapistes issus du réseau Lafarge.

 

« C’est une solution haut de gamme que PRB pourra développer avec son réseau de carreleurs, chapistes et façadiers. Ces derniers subissent en effet les contraintes de la météo quand il pleut et ils pourront donc poursuivre leur activité en intérieur avec l’isolation des combles » reprend julien Guiganti. « Cette solution pourra également séduire des souffleurs de laine minérale ou les spécialistes du polyuréthane projeté » ajoute-t-il.

 

Second constat du directeur : le marché actuel de la rénovation énergétique et notamment des combles perdus a donné lieu à de multiples fraudes, ce qui suscite logiquement l’inquiétude des particuliers. Cette nouvelle solution va donc rassurer tout le monde, les particuliers comme les applicateurs, car le système est commercialisé par un réseau d’applicateurs agréés par les deux partenaires industriels, sous la marque PRB, qui est une référence dans le paysage français de la construction, selon Julien Guiganti.

 

Objectif : former 20 applicateurs en 2021

 

Pour l’instant, les objectifs que se sont fixés les partenaires sont raisonnables. Il s’agit tout d’abord de rentrer sur le marché et de disposer d’un réseau d’applicateurs agréés qui puissent répondre aux demandes de la clientèle avec une solution Premium.

 

Les ambitions des partenaires sont de former 20 applicateurs qui puissent traiter l’équivalent de 3000 à 4000 maisons individuelles, dans le cadre des aides à la rénovation énergétique (MaPrimeRenov). « Nous n’avons pas d’objectif de part de marché car nous cherchons d’abord à faire connaître une solution haut de gamme et différenciante » reprend le directeur.

 

La solution éligible à l’opération des combles à un euro (dans le cadre du dispositif des Certificats d’économie d’énergie -ou CEE-) garantit en effet une performance thermique efficace hiver comme été, rappelle LafargeHolcim. Et même si cette solution demeure plus coûteuse que celles à base de laine minérale, elle restera accessible avec un reste à charge minime, explique Julien Guiganti.

 

Un nouveau marché : la rénovation énergétique

 

Le fabricant vise aujourd’hui plus largement le marché de la rénovation avec sa nouvelle solution sous Atex : maisons individuelles, logements et bâtiments non résidentiels et établissements recevant du public (Ehpad, hôpitaux, églises)

 

Précision : elle s’applique sur tous les planchers (béton, bois, tomettes, briques plâtrières et lattis) hors ceux réalisés en plaques de plâtre, ce qui exclut donc le marché de la construction neuve ou récente… Les deux partenaires font cependant le pari que ses atouts pourront convaincre nombre de propriétaires de maisons ou gestionnaires d’établissements, ce qui leur ouvre une belle porte sur le nouveau marché de la rénovation énergétique.

 

 

 

Le partenariat PRB+Airium sera visible sur le voilier PRB skippé par le navigateur Kevin Escoffier qui prendra le large pour la célèbre course du Vendée Globe à partir du 8 novembre 2020.

             

 La fabrication du produit isolant pour les combles

 

Un Premix livré en sac avec de l’eau est mélangé dans une machine de projection. Le coulis ainsi obtenu est ensuite mélangé avec de la mousse aqueuse et favorisera la création de bulles fines et compactes. Dans les combles, un tuyau permettra d’épandre sur le plancher la mousse de béton dont la densité sera réglée de façon automatique (pour éviter les risques d’erreurs de formulation).

 

Le coefficient d’isolation thermique (ou lambda) est d’ailleurs vérifié sur chaque chantier. La machine est louée par le fabricant d’enduits PRB, ce qui évite des investissements coûteux pour l’applicateur. PRB assure également la distribution et la vente des produits de formulation permettant de réaliser l’isolation des combles perdus.

 

 

PRB assure la distribution et la vente des produits de formulation permettant de réaliser l’isolation des combles perdus. En photo, et masqué, Julien Guiganti, directeur de la filiale Airium de LafargeHolcim.

 

 


Source : batirama.com/ F. Leroy

 

Articles qui devraient vous intéresser

2 Commentaires


- -
  • par Lecteur-258
  • 1
  • 0

Bonjour, pour répondre aux questions posées, voici les réponses apportées par le fabricant de la mousse Airium que nous avons sollicité : Question : Vous annoncez un lambda jusqu'à 0.037; pourquoi jusqu'à ? y aurait-il plusieurs types de mousses? == AIirium est une gamme de produits isolants avec des performances thermiques allant de 0,037 à 0,06 W/m.K. Concernant l'isolation de combles, le produit phare est AIRIUMax qui possède un lambda de 0,037 W/m.K. Pour un R=7 (préconisé en rénovation), l'épaisseur requise est de 25,9cm. Question : Quel est le poids au m2 par cm d'épaisseur ? == Pour une rénovation (R=7), le poids au m² de la solution est de 13kg. Cette masse apporte du confort d'été à votre maison (déphasage 9h vs 3-4h pour des solutions en laine minérale) En contrepartie, ce poids ne permet pas la mise en œuvre sur plaque de plâtre. Question : Ordre de grandeur du prix ? == L'ensemble des avantages différenciant de la mousse Airium (durabilité, la résistance au vent, performance thermique été et hiver, n'attirant pas les rongeurs...) la positionne en produit haut de gamme. La solution est éligible aux Certificats d'Economies d'Energie. En fonction de votre revenu imposable, cette solution peut être facturée à 1€ ou accessible avec un reste à charge minime. Si vous voulez plus de détails, vous pouvez contacter soit Airium.fr soit un applicateur agréé.


- -
  • par totorlebutor
  • 0
  • 0

bonjour:vous annoncez un lambda jusqu'à 0.037;pourquoi jusqu'à ? y aurait-il plusieurs types de mousses? quel est le poids au m2 par cm d'épaisseur; Ordre de grandeur du prix; merci

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (204 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



La fabrication du bâtiment 2