Le guide de l’OPPBTP à nouveau remis à jour après le reconfinement

Le guide de l’OPPBTP à nouveau remis à jour après le reconfinement

L’OPPBTP publie une nouvelle version de son guide, en conformité avec la mise à jour du protocole national pour assurer la santé des salariés face à l’épidémie de covid-19.






Les principales modifications portent sur les adaptations au port du masque de protection respiratoire, la contribution au dépistage chez les salariés, la réinstauration du télétravail comme règle générale pour toutes les activités qui le permettent, les règles supplémentaires de distanciation physique ainsi que la nouvelle application TousAntiCovid.

 

L’OPPBTP rappelle également qu’une vigilance particulière doit être portée sur les lieux de pauses et les réfectoires et qu’une aération des locaux très régulière est primordiale.

 

Ainsi, dans le détail, le guide apporte les précisions suivantes :

 

Les adaptations au principe général du port d’un masque au sein des entreprises dans les lieux collectifs clos pourront être organisées par les entreprises pour répondre aux spécificités de certaines activités ou secteurs professionnels, mais à certaines conditions.

 

Il faudra avoir mené une analyse des risques de transmission du SARS- CoV-2 et mettre en œuvre des dispositifs de prévention. Ces adaptations font l’objet d’échanges avec les personnels ou leurs représentants, afin de répondre à la nécessité d’informer et de s’informer pour suivre régulièrement l’application, les difficultés et les adaptations au sein de l’entreprise et des collectifs de travail.

 

Des dépistages possibles proposés par les employeurs

 

Par ailleurs, les entreprises peuvent collaborer avec les autorités sanitaires dans le cadre du « contact tracing » ou pour l’organisation d’une campagne de dépistage en cas de détection d’un cluster.

 

En complément, les employeurs peuvent, dans le respect des conditions réglementaires, proposer à leurs salariés volontaires des actions de dépistage. A cette fin, la liste des tests rapides autorisés et leurs conditions d’utilisation ont été rendus disponibles par les autorités de santé.

 

Ces actions de dépistage doivent être intégralement financées par l’employeur et réalisées dans des conditions garantissant la bonne exécution de ces tests et la stricte préservation du secret médical. En particulier, aucun résultat ne peut être communiqué à l’employeur ou à ses préposés. Par ailleurs, s’agissant des tests sérologiques, les indications définies par les autorités sanitaires à ce stade ne permettent pas d’envisager des campagnes de tests sérologiques par les entreprises.

 

Chantiers : respect des règles barrières et autorisation de déplacements

 

Le télétravail doit à nouveau être la règle pour toutes les activités qui le permettent. Les employeurs fixent les règles applicables dans le cadre du dialogue social de proximité, en veillant au maintien des liens au sein du collectif de travail et à la prévention des risques liés à l’isolement des salariés en télétravail.

 

Le maintien de l’activité des chantiers doit se faire avec un niveau d’encadrement au moins égal à celui nécessaire hors pandémie afin d’assurer en particulier un haut niveau de sécurité des personnels. Chaque fois que nécessaire, l’ensemble des acteurs des opérations de construction doivent pouvoir se rendre sur chantier, dans le respect des gestes barrières et munis d’une autorisation de déplacement fournie par leur employeur.

 

Pour l'exécution des tâches qui ne peuvent être réalisées en télétravail, l'organisation du travail doit permettre de réduire les déplacements domicile-travail et d’aménager le temps de présence en entreprise de manière à réduire les interactions sociales et limiter l’affluence aux heures de pointe.

 

Activer TousAntiCovid pendant les horaires de travail

 

L’employeur doit informer ses salariés de l’existence de la nouvelle application « TousAntiCovid » et de l’intérêt de son activation pendant les horaires de travail. Les moments de convivialité réunissant les salariés en présentiel dans le cadre professionnel doivent être suspendus.

 

Les espaces de restauration et de pause doivent être aménagés afin de respecter la distance de 1 m tout autour de chaque personne : places en quinconce, écrans de séparation et 6 personnes maximum par table.

 

Par ailleurs, l’OPPBTP met à disposition de nouvelles affiches rappelant les bonnes pratiques à adopter afin de se protéger et de protéger les autres, dans la sphère privée comme dans le cadre de la vie professionnelle. Ces affiches sont disponibles dans la Boîte à Outils Covid-19 du site preventionbtp.fr.

 

photo ©F. Leroy


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

3 PRODUIT(S) POUR OPPBTP


Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (204 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5