Laines minérales et Développement Durable

Laines minérales et Développement Durable

Un produit est dit « durable » s’il est développé en tenant compte de 3 principes : équité sociale, efficacité économique et préservation des ressources naturelles avec un impact environnemental limité.






Les laines minérales Made-in-France répondent clairement aux critères du Développement Durable. En ce qui concernent les 2 premiers critères, elles comptent parmi les isolants les plus accessibles du marché, à la fois par leur disponibilité et leur prix. Elles sont fabriquées dans le respect des règles sociales en vigueur dans notre pays. Elles permettent au plus grand nombre d’accéder à un certain confort, les ménages les plus modestes pouvant ainsi isoler thermiquement et acoustiquement leur logement avec des produits au rapport qualité-prix sans concurrence.

 

Le troisième volet du Développement Durable  prend toute son importance dans notre époque de forte préoccupation pour notre environnement : quel est impact écologique des produits utilisés dans la construction ? Quelles sont les incidences du choix d’une laine minérale sur l’état de notre planète ?

 

Pour répondre aux exigences environnementales de plus en plus fortes, les fabricants adhérents du FILMM* s’emploient, au fil des années, à améliorer le bilan écologique de leurs produits en anticipant les réglementations.

 

Une démarche responsable et engagée

 

Augmenter la qualité environnementale d’un produit passe d’abord par la préservation des ressources naturelles. L’amélioration continue des process industriels a permis d’utiliser moins de sable pour fabriquer la laine de verre (remplacé à 40-60 % par du verre recyclé), et moins de basalte et de dolomie, pour la laine de roche.

 

Les consommations d’eau et d’énergie ont été réduites, grâce à des circuits d’eau fermés et des fours plus efficaces. Les rejets gazeux sont, eux aussi, moins importants et mieux maîtrisés (filtres sur les cheminées).

 

Les déchets font l’objet d’attentions particulières : depuis 20 ans, la quasi-totalité des chutes de production retourne dans le process pour fabriquer de nouvelles laines.

 

Faire du neuf avec du vieux

 

Recyclables à l’infini, les laines minérales sont de bons candidats à l’économie circulaire. Récemment, certains industriels se sont engagés plus loin dans le recyclage, en mettant en place des filières de collecte, tri pour recycler les isolants en fin de vie récupérés sur les chantiers (Isover Recycling pour la laine de verre ; Rockcycle pour la laine de roche). Réintégrer ces laines dans le process permet à la fois d’utiliser moins de matières premières et d’enfouir moins de déchets. Cela se fait en mobilisant les entreprises et artisans sur le tri sur place sur le chantier pour préserver la « qualité » des déchets.

 

L’impact positif des laines minérales

 

Mesurer l’impact environnemental des produits a toujours été un enjeu fort pour les fabricants de laines minérales et va s’imposer, avec la réglementation RE 2020 , applicable au 1er juillet 2021, qui exigera des bâtiments performants d’un point de vue énergétique mais également peu émissifs en CO2. L’impact environnemental d’un bâtiment est mesuré au travers de l’analyse de son cycle de vie (ACV) , sur une durée de vie de 50 ans. Celle-ci est réalisée à partir des données environnementales des produits qui le composent, appelées Fiches de Déclaration Environnementale et Sanitaire (FDES)**. Celles des laines minérales, présentes dans la base INIES, montrent que l'énergie économisée pour le fonctionnement du bâtiment représente plus de 100 à 200 fois celle nécessaire à leur fabrication.

 

Moins de pollution atmosphérique

 

La réduction des rejets de CO2 du chauffage représente plus de 80 fois les émissions liées à la fabrication de l'isolant. Une maison isolée permettrait d’éviter l’émission de 8 à 13 tonnes de CO2 par an.

 

Les émissions de CO2 liées au transport sont, elles-aussi, en baisse, du fait de la forte compression des produits (jusqu’à 10 fois leur épaisseur), qui réduit le nombre de camions sur les routes, et donc l’empreinte carbone globale des produits.

 

*Syndicat national des Fabricants d'Isolants en Laines Minérales Manufacturées

**Les FDES des laines minérales sont présentes sur la Base INIES (Base nationale des déclarations environnementales et sanitaires).



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits

Entreprises Générales






Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (491 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Fenêtres en travaux neufs Aluminium, bois, PVC - NF DTU 36.5