Les laines minérales, les valeurs sûres de l’isolation du bâtiment

Les laines minérales, les valeurs sûres de l’isolation du bâtiment

Largement utilisées dans le bâtiment depuis des décennies, les laines de verre et de roche sont connues et appréciées pour leurs multiples atouts. Les industriels ont su améliorer leurs caractéristiques au fil du temps, pour répondre aux critères de plus en plus exigeants de performance et de qualité des bâtiments.






Laines de verre et laines de roche résultent d’un processus industriel de fabrication complexe. Obtenues par la fusion et le fibrage de matériaux naturels abondants, elles intègrent de plus en plus de matières recyclées. Pour fabriquer la laine de verre, du sable est additionné de verre recyclé (40 à 80 %) ; pour la laine de roche, du basalte mélangé à du coke, de la chaux, du laitier. Dans les deux process peuvent aussi être incorporés des déchets de laine minérale (rebuts de production, déchets de chantier neufs et de rénovation quand ils sont bien triés et séparés du reste des déchets).

 

L’évolution des process de fabrication permet d’obtenir des produits performants et qualitatifs, tout en diminuant l’impact sur l’environnement, avec à la clé moins de consommation de matières premières, d’énergie et d’eau, moins d’émissions gazeuses, moins d’effluents et de déchets.

 

La maîtrise des coûts de fabrication reste essentielle, puisque le succès des laines minérales tient aussi à leur rapport qualité-prix imbattable.

 

Toutes les laines minérales des industriels adhérents du FILMM* sont certifiées ACERMI depuis plus de 30 ans, ce qui garantit leur résistance thermique et leur aptitude à l'emploi selon les normes européennes.

 

A chaque application son produit

 

Devant la grande diversité de l’offre produits, le choix de l’isolant se fait en fonction de ses caractéristiques, au regard de l’application à laquelle on le destine : isolation de combles, de toiture-terrasse, de murs ou de sols… ainsi qu’au type de bâtiment à isoler : maisons individuelles, collectifs d’habitation et bâtiments non résidentiels, établissements recevant du public (ERP), immeubles selon leur hauteur, etc.

 

Critère prépondérant, la performance thermique des laines minérales continue de grimper, ce qui permet d’obtenir des produits à forte résistance thermique R, qui isolent efficacement sans trop consommer de surface habitable (R= épaisseur en m / conductivité thermique λ en W/m.K). La laine de verre dispose des coefficients de conductivité thermique parmi les plus bas du marché (λ de 0,030 à 0,040 W/m.K).

 

Mais bien d’autres facteurs guident le choix du produit : la performance acoustique, la résistance mécanique et la résistance au feu. Les laines minérales ont une structure qui affaiblit efficacement les nuisances sonores, notamment les bruits aériens et d’impacts. Enfin, l’un des atouts majeurs des laines minérales est d’être incombustible et ainsi permet de protéger les bâtiments en cas d’incendie.

 

Dans le cas d’une mise en œuvre respectant les règles de l’art, ces caractéristiques se conservent dans le temps. Dans certains cas, la couche de laine existante peut être conservée et être complétée par la pose d’une nouvelle laine pour renforcer la performance thermique.

 

Faciles à mettre en œuvre, en neuf et en rénovation

 

La légèreté et la souplesse des laines minérales les rendent aisément transportables et manipulables. Qu’elles soient sous forme de vrac à souffler, de rouleaux ou de panneaux plus ou moins rigides, revêtues ou non, elles se mettent en œuvre simplement, avec peu d’outillage, autant pour la pose en intérieur que par l’extérieur (ITE sous bardage et sous enduit). Cependant, la pose est accélérée et simplifiée par le développement d’accessoires dédiés.

 

De plus, elle est rendue plus agréable par des produits utilisant des liants à base végétale et/ou des technologies de fibrage les rendant plus doux et agréables au toucher même s’il est toujours préférable de se protéger.

 

Ces produits sont certifiés EUCEB, c’est-à-dire exonérés de classification cancérogène.

 

En neuf comme en rénovation, une mise en œuvre traitant avec soin les ponts thermiques permet d’obtenir durablement le confort recherché et une facture de chauffage maîtrisée, tout en apportant la satisfaction de diminuer les émissions de CO2 du bâtiment à un coût raisonnable.

 

Répondant aux critères de performance des réglementations actuelles (RT 2012) et futures (RE 2020), les laines minérales sont adaptées aux projets d’aujourd’hui comme à ceux de demain : bâtiments basse consommation, maisons passives, démarche HQE, etc

 

* syndicat national des Fabricants d'Isolants en Laines Minérales Manufacturées


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Entreprises Générales




Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (491 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique