Comment la brique terre cuite s’intègre dans la nouvelle réglementation environnementale ?

Comment la brique terre cuite s’intègre dans la nouvelle réglementation environnementale ?

La solution brique en terre cuite, en partie courante du mur, trouvera une réponse à la Règlementation environnementale 2020 (RE 2020) par sa nature mais aussi grâce à la gestion de sa ressource.






La règlementation thermique RT 2012 porte sur la performance énergétique des bâtiments. Grâce à son fort pouvoir isolant, la brique contribue à atteindre les exigences de la réglementation en cours. La brique est en effet au moins 4 fois plus résistante thermiquement qu’une maçonnerie traditionnelle non isolante.

 

La future règlementation environnementale, en cours d’expérimentation à travers le label E+C- et applicable à l’été 2021, devrait aller plus loin en exigeant des logements à énergie positive et à faible empreinte carbone.

 

Bâtiments à énergie positive

 

Au-delà des critères habituels (Bbio, Cep et Tic), le label définit 4 niveaux de performances relatifs au bilan énergétique.

-Énergie 1 : RT2012 Cep -5 % + autres usages

-Énergie 2 :  RT2012 Cep -15 % + autres usages

-Énergie 3 : RT2012 Cep -20 % + autres usages – 20 kWh/m²

-Énergie 4 : BILAN BEPOS* < Cep -100 %

 

Bâtiments à faible empreinte carbone

 

La grande nouveauté de la règlementation est le volet environnemental. L’enjeu à court ou moyen terme est de réaliser des bâtiments à faibles Eges (Émissions de gaz à effet de serre), responsables du réchauffement climatique, durant l’ensemble de leur cycle de vie.

 

La RE 20/21 va dans un premier temps imposer la réalisation d’une étude environnementale qui indiquera le bilan carbone du bâtiment. Vraisemblablement, aucun seuil règlementaire ne sera imposé mais le maître d’ouvrage sera sensibilisé et pourra ainsi orienter ses choix vers des solutions constructives plus respectueuses de l’environnement.

 

Les 4 contributeurs carbone sont :

-PCE : Produits de construction et équipements

-Énergie : carbone émis lors de la phase de vie en œuvre du bâtiment (principalement chauffage et ECS)

-Eau

-Chantier

 

Pour un logement, la part de la brique représente 1 % de l’ensemble des émissions de gaz à effet de serre (EgesTotal).**

 

Pour réduire leur empreinte carbone, les matériaux utilisés devront donc être plus respectueux de la planète et ce, à chaque étape de leur vie : fabrication, chantier de construction, habitat et recyclage. La brique se différencie par sa nature et la gestion de sa ressource.

-La brique émettant du CO2 principalement lors de sa cuisson, bio’bric s’est engagé à passer de 40 % à 90 % d’énergie thermique produite à partir de biomasse d’ici 2025.

-Naturellement isolantes, les solutions bio’bric génèrent des économies de chauffage et donc d’émissions d’Eges.

-95 % de nos palettes sont recyclées.

-À la déconstruction, bio’bric c’est 100 % de déchet inerte.

 

* BILAN BEPOS = SOMME des consommations non renouvelables des 5 usages règlementaires (+ autres usages) – SOMME de la production locale d’électricité

** Étude réalisée par le bureau d’études uBi-city pour un bâtiment de 22 logements collectifs  R+3 + attique.


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

12 PRODUIT(S) POUR bio'bric







Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (186 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique


Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1