Aereco spécialiste français de la ventilation rachète l’allemand Mack ThermoTechnik

Aereco spécialiste français de la ventilation rachète l’allemand Mack ThermoTechnik

Aereco, une entreprise familiale basée à Collégien (Seine et Marne), a racheté l’un de ses partenaires industriels, Mack ThermoTechnik. Une opération qui souligne un virage stratégique.



Aereco, est inconnue du grand public, mais présente dans de très nombreux logements. Elle produit des composants de matériels de ventilation (des entrées d’air…) revendus par des marques réputées, comme Aldes..

 

Fondée en 1983, six mois après l’entrée en application du décret sur la ventilation hygiénique des bâtiments (« the famous » arrêté de 83), l’entreprise familiale Aereco crée par Pierre Jardinier – jusqu’alors ingénieur au CSTB – s’est développé en développant des brevets et en produisant des composants pour les installations de ventilation simple flux.

 

Signe du succès, les ateliers exigus de la zone industrielle de Collégien, au cœur de Marne-la-Vallée et au bord du nœud autoroutier de l’A4 et de l’A104 (la Francilienne) ont été déplacés il y a quelques années dans un immense bâtiment industriel et logistique, à quelques centaines de mètres de sa précédente implantation.

 

Aereco, un pilier de la ventilation simple flux

 

Pratiquement inconnue du grand public, voire des professionnels du bâtiment, cette entreprise aujourd’hui présidée par Marc Jardinier, fils du fondateur, est l’une des locomotives françaises de l’industrie de la ventilation. On lui doit notamment les solutions de ventilation hygroréglable et de ventilation modulée.

 

En France, ses créations apparaissent quasi systématiquement sous l’étiquette d’autres marques pour qui elle travaille en recherche et développement et en co-traitance ; Aldes fait partie de ses clients.

 

En revanche, sur les marchés européens, elle développe des produits sous sa marque propre. Ses documents commerciaux sont d’ailleurs généralement signés par son entité allemande, Aereco GmbH.

 

Discrétion absolue

 

Si cette entreprise est très discrète – par son statut d’entreprise familiale, elle peut se dispenser de présenter publiquement ses résultats, et les derniers chiffres qui apparaissent sur internet datent de 1996 ! –, elle communique pourtant a minima et vient d’annoncer le rachat, en juin dernier, de son partenaire allemand Mack ThermoTechnik (https://mack-thermotechnik.de).

 

Ce fabricant était jusqu’alors le fournisseur d’Aereco en pompes à chaleur. « Ces produits ont été adaptés pour permettre une utilisation en bâtiment collectif afin d’extraire l’énergie des systèmes de ventilation Aereco simple flux et la mettre à disposition des systèmes de chauffage et d’eau chaude. Ces produits sont commercialisés en Allemagne et à l’export sous le nom AWN », indique Oleg Viter, directeur marketing d’Aereco. Mack ThermoTechnik fournit des pompes à chaleur pour des immeubles collectifs d’au moins 15 logements.

 

Mack TT, maintenant une marque d’Aereco

 

Mack TT est un fabricant de pompes à chaleur de toutes technologies (air/eau, eau/eau, sol/eau) et d’un niveau de qualité élevé ; on peut, pour s’en convaincre, se référer aux niveaux de coefficients de performance annoncés dans les fiches techniques. Basé entre Francfort et Mayence, à Hofheim-Wallau (rue Robert Bosch, ça ne s’invente pas…), cette entreprise commerce uniquement sur le territoire allemand.

 

« Mack est intégré à part entière dans la structure d’Aereco GmbH », souligne Oleg Viter. « Le nom est conservé comme marque commerciale : les produits pompes à chaleur seront commercialisés sous le nom de Mack ThermoTechnik. » Par ailleurs, « la production reste implantée sur le site de Mack TT et, sans doute, elle évoluera en fonction de la demande allemande et internationale. »

 

 

Oleg Viter : « Mack ThermoTechnik est intégré à Aereco GmbH ; le nom est conservé comme marque commerciale. La production reste implantée sur le site de Mack TT ; elle évoluera selon la demande allemande et internationale. »

 

Un virage stratégique et technique pour Aereco

 

Le plus intéressant dans cette acquisition est certainement le virage stratégique et technique que prend l’entreprise Aereco. Portée par le marché français du simple flux durant des décennies, elle a progressivement modifié son angle technique en s’intéressant au double flux, et plus récemment à la récupération de chaleur.

 

L’élargissement de son portefeuille technologique avec la prise en main de Mack TT constitue une base solide pour orienter plus fortement, voire massivement, sa production. À la clé, il s’agit de développer des solutions de ventilation et de chauffage en phase avec les besoins des concepteurs de logements individuels et collectifs basse consommation.

 

Oleg Viter l’évoque à demi-mot lorsqu’il s’agit de savoir si ce rachat aura, à court ou moyen terme, un impact sur l’offre d’Aereco : « Pour l’instant il s’agit principalement de l’Allemagne, cependant, vue l’attractivité de cette offre, nous allons la déployer progressivement en Europe. Dans la mesure où il s’agit de technologies assez complexes, nous prendrons le temps nécessaire pour faire ce déploiement proprement.

 

En Allemagne notre ambition est d’élargir l’offre de pompes à chaleur et l’adapter aux clients d’Aereco GmbH, principalement sur le secteur du bâtiment collectif. » Aereco n’a pas indiqué le montant du rachat de Mack ThermoTechnik.

 

Source : batirama.com/ Bernard Reinteau

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (1421 votants)
Oui
Non
 

Boutique

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1