La RE2020 est repoussée de 6 mois au moins

La RE2020 est repoussée de 6 mois au moins

Face aux conséquences du COVID-19 sur le processus de développement de la RE2020, le gouvernement repousse son entrée en vigueur à l’été 2021.





Le 7 mai à 15 h 47, un communiqué du Ministère de la Cohésion des territoires et des Relations avec les collectivités territoriales a annoncé le report de l’application de la RE2020 à l’été 2021, tout en réaffirmant ses buts.

 

Le communiqué indique « La crise sanitaire actuelle interroge nos capacités de résilience et d’adaptation. Se protéger contre les aléas climatiques, sanitaires ou économiques reste une priorité. Les logements dans lesquels nous vivons, les bureaux dans lesquels nous travaillons et tous les bâtiments que nous occupons doivent répondre aux défis actuels et futurs, qu’il s’agisse d’impact sur le réchauffement climatique, de confort, notamment en cas de canicule, de qualité de l’air, ou encore de maîtrise des factures énergétiques ».

 

Dans ce cadre, le Gouvernement réaffirme son objectif de mener à bien le chantier de la nouvelle réglementation environnementale pour les bâtiments neufs, dite « RE 2020 ».

 

Les ambitions de la RE 2020 maintenues

 

Les ambitions de la RE 2020, annoncées le 14 janvier 2020 demeurent, en particulier : lutter contre le changement climatique en réduisant les émissions de gaz à effet de serre sur l’ensemble du cycle de vie du bâtiment, y compris lors de sa construction, diminuer les consommations énergétiques, et mieux conserver de la fraîcheur dans les bâtiments lors des vagues de chaleur.

 

« La crise sanitaire, précise le communiqué, nous appelle également à travailler à des mesures simples, à court terme, pour garantir la qualité de l’air intérieur des logements. Au total, il s’agit de modifier en profondeur la façon de concevoir et de construire les bâtiments de demain ».

 

« La crise sanitaire a rendu l’organisation des concertations et consultations plus complexe.  Or ce travail de concertation est indispensable pour fixer collectivement une ambition environnementale à la fois exigeante et soutenable dans un contexte de reprise.

 

Une nouvelle période pour s'approprier les règles de la RE

 

Dans la continuité de l’expérimentation E+C- qui préfigure la réglementation depuis 2017, l’ensemble des acteurs devra également bénéficier d’une période de plusieurs mois pour poursuivre l’appropriation des règles, entre leur officialisation et leur entrée en vigueur.

 

En conséquence, le calendrier d’élaboration et de mise en œuvre de la RE2020 est ajusté pour tenir compte de l’impact de la situation sanitaire : les concertations se poursuivront pendant l’été pour permettre à tous les acteurs concernés d’y prendre part ; la publication des textes réglementaires (décrets et arrêté) interviendra fin 2020 ou au plus tard au tout début de l’année 2021 ; enfin, la nouvelle réglementation entrera en vigueur à l’été 2021.

 

A plus court terme, la phase de simulations lancée en janvier afin d’éclairer les choix des indicateurs et niveaux de performance pertinents pour la RE2020 s’achèvera courant mai.  A l’issue de ces simulations, les ministères de la Transition écologique et solidaire et de la Ville et du Logement mettront leurs résultats à disposition de tous, ainsi que l’outil qui aura été utilisé pour les réaliser.

 

La présentation des résultats lancera une nouvelle étape de concertation avant l’été 2020. Cette concertation permettra par ailleurs de poser les bases d’un label facultatif permettant de préfigurer les bâtiments exemplaires de demain ».

 

Une phase de plus

 

Le communiqué ajoute clairement une nouvelle phase dans le déroulé de la fabrication de la méthode de calcul RE2020 : durant l’été prochain, il sera encore temps d’examiner ce que le gouvernement propose, de pousser des hauts cris dans un sens ou dans l’autre pour tenter d’obtenir des modifications.

 

Le 21 avril dernier, quatre documents portant sur la future RE2020 avaient été publiés : les Principes et éléments structurants de la méthode, des Détails méthodologiques, les Scénarios d’usage RE2020 et les données météorologiques pour la RE2020.

 

Un article précédent, a permis de décortiquer la méthode de calcul et un second article en préparation devait faire le point sur un aspect très curieux de la RE2020 : la climatisation fictive.

 

A dire vrai, ce concept est à la fois exotique et complexe et ses ressorts, difficiles à comprendre. Plusieurs bureaux d'étude collaborant au développement de la RE2020 ont été sollicités, afin d'éclairer ce concept.

 

Mais la DHUP, en charge de la RE2020, leur a fait signer des accords de confidentialité et ils ne peuvent rien dire, soulignant simplement que la méthode de calcul publiée le 21 avril est provisoire et largement susceptible d’être modifiée. Patience, cet article prévu sur la climatisation fictive, verra en tout cas bientôt le jour...

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits



Dernière revue

BTR N° 498 - Aout / Septembre 2021

   

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (902 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique