Projet Paris-Saclay : l'espoir d'un chantier pharaonique

Projet Paris-Saclay : l'espoir d'un chantier pharaonique

Comment métamorphoser un plateau agricole près de Paris, en un vaste campus de recherche d’envergure internationale ? Si le projet est validé, le chantier risque d’être pharaonique…



 

C’est un petit coin de verdure à deux pas de Paris. Un coin de verdure qui pourrait se métamorphoser dans les prochaines années en un “Cluster” ultra-moderne. Sous ce vocable abscons les Anglosaxons désignent les pôles de développement ou d’excellence mariant universités, recherche et grandes firmes.

 

« Ceux qui croient que l’on va encore rester longtemps dans le schéma : la tête en Europe et aux USA et les jambes en Chine ou en Inde, font fausse route », prophétise Pierre Veltz, le Pdg de l’établissement public Paris-Saclay lors de la dernière université SMABTP.

 

Ces pays forment leurs élites et ne resteront plus seulement longtemps l’atelier du monde. Les technologies circulent à très grande vitesse à la surface du globe. Bref, les temps ont changé », ajoute le responsable.

 

Désenclaver un "désert vert"

 

Et de conclure que si la France veut continuer à peser sur la scène économique mondiale, elle doit se doter d’un grand campus scientifique de niveau international. Et ce pôle pourrait voir le jour sur le plateau de Saclay, idéalement situé à une vingtaine de kilomètres au Sud de Paris sur le département de l’Essonne.

 

Sur place pour l’instant, les acteurs déjà présents, Grandes Ecoles, Universités, grands groupes industriels ou pôles de recherche sont isolés et interagissent peu entre eux. Ce projet entend les rapprocher, densifier les sites existants et favoriser l’éclosion de Start-up. Autant dire que si le programme est validé, le chantier risque d’être pharaonique.

 

Pour les entreprises, cette manne ne doit surtout pas être négligée. Il faudra en effet, désenclaver la zone qui pour l’instant, a tout du “désert vert”. Premier défi : développer les infrastructures routières et surtout créer une desserte acceptable en transports en commun.

 

Logements, bureaux et transports, tout reste à construire

 

« Sur place, on est encore au tout automobile ! regrette Pierre Veltz. Les rares routes sont saturées et l’offre en transports en commun, digne d’un pays du tiers-monde. Si le projet prend forme un métro sera construit qui desservira les différents sites du plateau, des routes supplémentaires également.

 

Des logements suivront pour les familles et les étudiants notamment qui devraient passer de 15 000 actuellement à près de 40 000 à termes. Des bureaux bien entendu sortiront aussi de terre pour accueillir les entreprises.

 

Mais, avec l’Etat, il est primordial de ne pas s’emballer. On a vu dnombre de programmes faramineux ne pas passer le stade du dessin. Attractif, le projet Paris-Saclay pourrait aussi voir ses ailes rogner par la crise. Un premier plan campus doit voir le jour en 2015-2017. Quant au Cluster lui même, s’il voir le jour, ce ne sera pas avant 2025…

 

 

Source : batirama.com / N. Dembreville

 

 

Le plateau de Saclay aujourd’hui :

 

  • Situé à 20 km au Sud de Paris
  • 3,5 fois la superficie de Paris intra-muros
  • 49 communes en tout
  • 675 000 habitants
  • 372 000 emplois
  • 13% des effectifs de la recherche française
  • Universités : Orsay, Versailles-Saint-Quentin,
  • Grandes écoles HEC, Supelec ou Polytechnique
  • Recherche : Inra, CEA
  • Entreprises : techno-centre Renault, Bouygues, Colas, Danone ou Thales

 

Projet Paris-Saclay 

 

  • 4 à 6000 emplois nouveaux par an
  • 6 à 8000 nouveaux logements par an

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2509 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Ventilation double flux dans le résidentiel

Écrans souples de sous-toiture