Construction modulaire : pas moins chère, mais 50% plus rapide

Construction modulaire : pas moins chère, mais 50% plus rapide

La construction modulaire prend plus de temps lors de la conception. Mais ensuite sur le chantier, le gain de temps est considérable



A Mantes-la-Jolie, Atelier AConcept Architectes construit un bâtiment pour SNCF Réseau dans le cadre de l’extension de la ligne de la ligne EOLE. Cette ligne du RER E est prolongée vers l’ouest depuis Haussmann Saint-Lazare jusqu’à Mantes-La-Jolie.

 

Quelque 55 km de voies et 3 nouvelles gares seront construits. Pour ses propres besoins, SNCF Réseau a décidé la construction d’un nouveau bâtiment, à la fois pour regrouper plusieurs activités et pour accueillir une nouvelle brigade SNCF Réseau.

 

 

 

Grâce à ses trois sites de production, Cougnaud Construction peut produire plus de 1000 m² de bâtiments modulaires par jour. Pour le chantier de Mantes-La-Jolie, les modules sont isolés en laine de roche. Les menuiseries sont aluminium à rupture de pont thermique et portent un double vitrage. ©Cougnaud Construction

 

Un bâtiment modulaire

 

En 2019, Atelier AConcept Architectes, installé à Evry (91), a remporté l’appel d’offres de conception et de réalisation de ce nouveau bâtiment de 1900 m² de surface utile. Les architectes ont décidé d’utiliser la conception modulaire de Cougnaud construction.

 

Comme l’explique Frédéric Quevillon, le fondateur d’Atelier AConcept Architectes, ce n’est pas leur première réalisation avec des modules 3D préfabriqués par Cougnaud Construction. Dans le cas du bâtiment de Mantes-la-Jolie, deux dimensions de modules ont été utilisées : 8,36 (L) x 3 (l) x 3,45 m (H) et 12,36 x 3 x 3,45 m.

 

Les modules Cougnaud Construction possèdent une structure tridimensionnelle en acier galvanisé, des murs en ossature bois et des planchers en béton isolé pour une meilleure performance thermique et acoustique.

 

 

Le bâtiment de 1200 m² de surface utile se compose d’un rez-de-chaussée bas en béton, sur lequel sont posés deux étages de modules Cougnaud destinés à des bureaux. © Atelier AConcept Architectes

 

Des modules préfabriqués à 80%

 

Selon Frédéric Quevillon, le bâtiment de Mantes-la-Jolie est construit sur un terrain en pente. Il se compose d’un rez-de-chaussée bas en béton, coulé sur site de manière traditionnelle, qui abrite des locaux logistiques et de stockage, sur lequel sont posés deux étages de modules Cougnaud destinés à des bureaux.

 

Les modules sont arrivés sur le chantier préfabriqués à 80%. Les fenêtres, les revêtements intérieurs et extérieurs étaient montés. Il ne manquait plus que les finitions et les corps d’état techniques : l’équipement électrique, la ventilation, le chauffage et la climatisation pour les bureaux qui en sont équipés.

 

 

 

Les deux étages de bureaux sont répartis en deux ailes, séparées par une cour accessible, ave une passerelle au second niveau pour joindre les deux ailes. © Atelier AConcept Architectes

 

L’extension est prévue à l’origine

 

Le Maître d’Ouvrage avait demandé des possibilités d’extension. Le bâtiment est donc conçu pour permettre une extension à chaque extrémité. Sans viser de label, ni de performance particulière, il affiche tout de même Bbio = Bbiomax – 43% et Cep = Cepmax – 24%.

 

Le bâtiment, qui accueillera une soixantaine de personnes, est prévu pour une ventilation naturelle traversante et une surventilation nocturne manuelle en été. Les architectes avaient proposé une motorisation des ouvrants pour piloter la ventilation naturelle et la surventilation nocturne, mais SNCF Réseaux a préféré confier à ses équipes le soin d’ouvrir et de fermer les fenêtres.

 

Le chauffage est assuré par une pompe à chaleur air/eau et des radiateurs. Seuls quelques bureaux particulièrement occupés seront climatisés à l’aide d’un multisplit à détente directe. Les sanitaires sont pourvus d’une VMC.

 

 

 

En façade, tout est fait pour dissimuler la nature modulaire du bâtiment. La grille perforée de la façade fait office de pare-soleil. © Atelier AConcept Architectes

 

50% de gain de temps

 

Fort de plusieurs expériences de bâtiments réalisés en modules préfabriqués divers, Frédéric Quevillon explique que cette approche ne débouche pas vraiment sur une moins-value. Ce bâtiment de 1200 m² de surface utile a été construit pour 6 330 000 € HT, soit 570 €/m² HT.

 

En revanche, il a été réalisé en simplement 6 mois de travaux. Mais, souligne Frédéric Quevillon, la conception en construction modulaire est particulière. Tous les détails doivent être prévus en étude. La conception d’un bâtiment modulaire revient en quelque sorte à mener des études d’exécution très précises.

 

En effet, une fois que les modules sont construits et livrés, il n’est pas question de les adapter sur le chantier. Paradoxalement, la construction modulaire, à cet égard, est moins souple que le béton. Avant de lancer la fabrication des modules, les architectes ont réalisé de nombreuses réunions de concertation avec les entreprises pour bien vérifier tous les détails, y compris le déroulement des tâches des corps d’états techniques sur le chantier.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.

 

 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Covid-19 : les entreprises du BTP doivent-elles poursuivre leur activité malgré l'épidémie ? (686 votants)
Oui
Non
 

Boutique


Les couvertures en tuiles