PACA: efforts insuffisants pour le logement social et sanctions à venir

PACA: efforts insuffisants pour le logement social et sanctions à venir

Les efforts pour le logement social "ne sont pas encore suffisants" en région Provence-Alpes-Côte d'Azur, a regretté le préfet, Pierre Dartout, qui appliquera la loi prévoyant des sanctions.






L'habitat social "est une des solutions principales" pour résoudre les difficultés de logements rencontrées par les habitants de cette région marquée par de fortes inégalités, a souligné le préfet de région. "Je suis très vigilant là-dessus parce que les efforts ne sont pas encore suffisants et surtout ils sont inégaux dans les territoires", a-t-il expliqué.

 

Certaines communes comptent entre 5 et 10% de logements sociaux, d'autres plus de 30%. La loi SRU (Solidarité renouvellement urbain) oblige les communes à disposer de 25% de logements sociaux dans leur parc immobilier et un bilan sera effectué cette année par les services de l'Etat. Sur le département des Bouches-du-Rhône, 24 communes ont une carence de logements sociaux, a indiqué la préfecture.

 

En Provence-Alpes-Côte d'Azur, 9.960 agréments pour des logements sociaux ont été signés en 2019. "Nous sommes fortement engagés pour convaincre les collectivités et les bailleurs sociaux mais nous ne sommes pas encore arrivés à l'objectif", qui devrait être aux alentours de 12.000, a souligné M. Dartout.

 

Des efforts à Nice en logement social

 

Sur l'ensemble de la région, il a noté que "ça pourrait être mieux à Marseille et il y a des efforts à Nice". A Marseille, touchée par d'importants problèmes de logement insalubre mis en lumière par l'effondrement de deux immeubles, qui avait fait 8 morts en novembre 2018, il a regretté que la métropole "n'ait pas adopté son programme local de l'habitat".

 

Cette collectivité "va manquer d'un outil pour programmer sa politique de logements sociaux", a-t-il remarqué. La métropole est actuellement présidée par Martine Vassal (LR), candidate à la succession de Jean-Claude Gaudin à la mairie de Marseille.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par DÉCEPTION
  • 0
  • 0

J'attends de la part de plusieurs élus du parti actuel de Marseille. MAIRIE C'EST UNE CASTATROPHE, HONTEUX... DES LOIS NON RESPECTEES... LA LOI D ALO ... ABSENCE TOTALE ...

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (381 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique