Les fenêtres coulissantes de très grande dimension deviennent la norme

Les fenêtres coulissantes de très grande dimension deviennent la norme

20 m2 par vantail : c'est le record observé sur Batimat 2019 où l'on constate que les fenêtres coulissantes de très grandes dimensions deviennent la norme.



Comme lors de chaque salon Batimat, l'enquête a été menée sur les plus grandes fenêtres coulissantes. Première découverte, des coulissants de plus de 12 m² de surface par vantail – c’est-à-dire jusqu’à 36 m² de surface vitrée avec trois rails tout de même - ne sont plus une exception, ni un produit de niche imaginé par des fabricants spécialisés. Ils deviennent la norme. 6 m² est un minimum, 8 à 9 m² sont devenus courants.

 

En effet, après avoir considéré pendant longtemps que les immenses coulissants ne les concernaient pas, les fabricants les plus connus, de Schüco à Technal en passant par Heroal et Profils Système, pensent désormais qu’il existe un vrai marché pour de telles produits et proposent tous de nouvelles gammes pour satisfaire cette demande croissante.

 

 

 

Dans son DTA, la gamme Cuzco 712 de Profils Systèmes 1,5 x 2,250 m (H), soit 3,375 m²/vantail. Mais hors DTA, elle pousse jusqu’à 1,5 x 3. ©PP

 

En France, tout passe par l’Avis Technique ou le DTA

 

En France, les fenêtres coulissantes peuvent faire l’objet d’un Avis Technique ou d’UN DTA (Document Technique d’Application). Fin novembre sur le site du CSTB, on comptait 45 Atec ou DTA en cours de validité pour des fenêtres coulissantes, 6 pour du PVC et 39 pour de l’aluminium.

 

La plupart des marques de coulissants présentes sur le marché français ont obtenu des DTA. Le groupe Hydro, avec les marques SAPA Building Systems, Technal et Wicona vient en tête avec 6 gammes sous DTA, suivi par Profils Systèmes avec 4 gammes sous DTA, puis par Schüco avec 3 gammes sous DTA en cours de validité.

 

Plusieurs exposants au salon Batimat mettaient d’ailleurs en avant leur DTA et les performances de leurs gammes de coulissants, plus que leurs dimensions maximales. La gamme Cuzco 712 de Profils Systèmes, par exemple, détient le DTA n°6/18*2377_V2, valable jusqu’au 30 septembre 2021, pour des dimensions de vantail maximales de 1,5 x 2,250 m (H), soit 3,375 m²/vantail, avec 4 rails au sol et jusqu’à 8 vantaux coulissants, soit 27 m².

 

L’Atec et le DTA sont incontournables pour les logements sociaux, voire pour les marchés publics, parce qu’ils garantissent l’assurabilité des produits. C’est moins le cas sur le marché des grands coulissants : les maisons individuelles haut de gamme et les bâtiments tertiaires privés : bureaux, hôtellerie, restaurants, cafés, etc. A Batimat, la gamme Cuzco de Profils Systèmes dépassait son DTA pour atteindre 1,5 x 3 m (H), soit 4,5 m² par vantail et jusqu’à 36 m² de baie avec 4 rails et 8 vantaux.

 

 

 

Le nouveau coulissant K.Line KL-BC exposé à Batimat, offre des dimensions maximales de 1,8 (L) x 2,75 m (H), soit 4,95 m² par vantail et 9,9 m² avec deux vantaux. ©PP

 

K.Line sans effet bilame

 

A Batimat, K.Line insistait de son côté sur le fait que ses coulissants échappaient à l’effet bilame. Cet effet apparaît avec toutes les menuiseries à rupture de point thermique, quel que soit le matériau des profilés : bois, PVC ou aluminium. Lors de fortes chaleurs ou d’ensoleillement important, la face extérieure du profilé, directement exposée à la lumière, se dilate davantage que la face intérieure, protégée par la rupture de pont thermique.

 

Cette différence de dilatation peut provoquer une déformation ponctuelle du coulissant, un cintrage du profilé ouvrant qui peut momentanément rendre difficile l’ouverture ou la fermeture de la menuiserie. Le nouveau coulissant K.Line KL-BC exposé à Batimat, offre des dimensions maximales de 1,8 (L) x 2,75 m (H), soit 4,95 m² par vantail et 9,9 m² avec deux vantaux. Et sa conception évite le fameux effet bilame.

 

 

 

Le coulissant panoramique de Technal atteint jusqu’à 4,5 m de hauteur, un poids maximum de 500 kg par vantail manuel et jusqu’à 1200 kg pour un vantail motorisé. Il est CR2 en deux vantaux, A*4 E*9A V*C3, avec un affaiblissement acoustique de 37 dB (Ra, Tr) et Uw = 0,91 W/(m².K) avec Ug = 0,5.©PP

 

 

 

Le WICSLIDE 150 PS de Wicona comporte de 6 à 14 points de fermeture, un drainage et une quincaillerie cachés et des « prise de volume » (largeur des profilés) ≤ 52 mm. ©PP

 

1200 kg/vantail chez Technal

 

Après avoir longtemps compté parmi les détracteurs des immenses fenêtres coulissantes, Technal a senti le vent et rattrapé son retard avec sa gamme Artyal : jusqu’à 3,5 m de hauteur, 3 m en largeur (10,5 m²) et 1,2 tonne par vantail motorisé, 500 kg seulement au maximum en cas d’ouverture manuelle, Uw = 0,91 W/m².k avec du triple vitrage à Ug = 0,5 pour des dimessions 3 x 2,8 m.

 

La fenêtre coulissante Artyal de Technal est disponible avec des profilés de 38 mm de largeur, en 2 ou 3 rails linéaires ou avec angle sans poteau pour un maximum de 6 vantaux : 63 m².

 

Chez Wicona, ce n’est pas la taille qui compte, disent-ils. L’entreprise présentait en effet le coulissant Wicslide 150 PS, un coulissant à frappe à translation dans des dimensions maximales de 2,384 (L) x 2,530 m (H) = 6 m². Ce coulissant présente en revanche des performances élevées en thermique, acoustique, résistance à l’effraction et étanchéité : Uw = 1,33 pour Ug = 1 et Uw = 0,88 W/(m².k) pour Ug = 0,5, acoustique Rw = 45 (-2 ;-5) dB, infraction RC2 selon EN 1627 et classement AEV (Air Eau Vent selon NF EN 12210) A*4 – E*E1200 – V*C3.

 

 

 

Le coulissant ASE 60 de Schüco est disponible avec 1, 2 ou 3 rails, avec des ouvertures d’angle à 90° sans poteaux et des poids de vantail de 200, 300 ou 500 kg selon les dimensions et le vitrage. ©PP

 

3,5 x 3,2 m² chez Schüco

 

Schüco a dévoilé son nouveau coulissant ASE 60, avec un seuil ultraplat Design Line sans obstacle, des ouvrants de 3,5 x 3,2 ou 3,2 x 3,5 m², soit 11,3 m². Les montant centraux Design Line sont réduits à 40 mm de largeur. En position ouverte, les serrures sont cachées pour rendre un aspect particulièrement soigné.

 

La gamme ASE 60 atteint Uw = 2,2 W/(m².K). Mais pour une performance plus importante dans des bâtiments passifs,n par exemple, la version ASE 80.HI descend en dessous de Uw = 1 avec une épaisseur de triple vitrage jusqu’à 60 mm.

 

Les coulissants ASE 60 sont motorisables et équipables des ferrures TipTronic et TipTronic SimplySmart pour une commande assistée allant jusqu’à une domotisation totale.

 

 

 

Reynaers a présenté sa gamme Hi-Finity : jusqu’à 500 kg par vantail non-motorisé, jusqu’à 750 kg en cas de motorisation, soit des dimensions maximales de 3 (L) x 4 (H) = 12 m²/vantail et donc 48 m² en 4 vantaux. ©PP

 

 

 

Le Luxembourgeois Keller Minimal Windows atteint 12 m² et un poids maximale de 1 tonne par vantail avec sa gamme minimal windows 4+, une valeur Uw - = 0,70 W/(m².K) pour Ug = 0,50 et des montant centraux de 26 à 34 mm de large seulement. ©PP

 

 

 

La gamme Solarlux Cero III propose des dimensions maximales de 6 m en hauteur et de 4 m en largeur, mais limite la surface de chaque vantail à 15 m². ©PP

 

15 m² chez Solarlux

 

Parmi les exposants du salon, Solarlux a mis en avant des dimensions maximales de 6 x 4 m, pour sa gamme de coulissants Cero III. La surface maximale par vantail ne dépasse pas 15 m². Les 6 m et 4 m sont les dimensions maximales en hauteur et en largeur. Mais pour une largeur de 4 m, la contrainte de 15 m² par vantail limite la hauteur à 3,75 m, pour une hauteur maximale de 6 m, lar largeur ne peut dépasser 2,5 m.

 

Dans la gamme Cero III, le montant central ne dépasse pas 34 mm de largeur. Le système atteint un classement anti-infraction RC2 en standard et RC3 en option. Les chariots, les rails de guidage et les galets de roulements sont en acier inoxydable. Cero a passé avec succès un test de 100 000 cycles ouverture/fermeture.

 

La performance thermique atteint Uw = 0,8 W/(m².K) en triple vitrage. Cero est disponible en 1, 2 ou 3 rails et Solarlux propose des modules encastrés de 71 mm de largeur (1 rail), 157 mm (2 rails) ou 243 mm (3 rails).

 

 

 

L’Italien Secco a exposé son levant coulissant ØG ( Zero Gravity) à lévitation magnétique. Il introduit un tout nouveau type de motorisation sans alimentation électrique qui repose sur des aimants permanents à polarité opposée, pour une part, encastrés dans le sol, d’autre part des plots Ironlev disposés sous le coulissant. Les aimants repoussent le coulissant de son rail et rendent la manœuvre aisée, jusqu’à des poids de coulissants d’une tonne. ØG offre des dimensions maximales 6 (H) x 3 (L) m, soit 18 m². ©PP

 

Vitrocsa, l’ancêtre de la fenêtre minimale, remporte le concours du plus grand coulissant

 

Le suisse Vitrocsa, contraction de VITRes Orchidées Construction SA, fondé en 1992 par Eric Joray, revendique la ré-invention de la fenêtre minimale moderne et la paternité de quasi-tous les fabricants spécialisés dans les grands coulissants. Vitrocsa a, en quelque sorte, écrit le bréviaire des fenêtres minimales : profilés aluminium de 25 micros et de 22 mm de largeur, seuil invisible encastré dans les sols avec caniveau encastré pour l’évacuation de l’eau de pluie, possibilité de fenêtres coulissantes cintrées (rayon de courbure de 3 m), double ou triple vitrage, galandage, angle ouvrant sans poteau, etc.

 

La gamme TH+ porte du double (32 mm ou 44 mm) ou du triple vitrage (56 mm) et autorise des panneaux de ≥ 19 m² en 6 x 3,21 m = 19,26 m², verticaux ou horizontaux. Le poids maximum possible est de 1,5 tonne. 19, 26 m², c’est impressionnant. Et avec trois rails, cela donne 57,78 m² de vitrage. Secco se classe en second rang avec 18 m² et Solarlux en troisième position avec 15 m² maximum par vantail.

 

 

 

Par rapport à ses concurrents, Vitrocsa ajoute la fenêtre à guillotine, dont le nombre de vantaux ne dépend que de la hauteur du bâtiment. A Batimat, Vitrocsa a mis en avant sa gamme TH+ adaptable aux coulissants classiques et aux coulissants à guillotine : rails et cadres sont encastrés, cachés dans le sol, les murs et le plafond, ne laissant voir que la surface vitrée. ©PP

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2308 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique

Techniques et pratique de la chaux

Les enduits de façade - NF DTU 26.1