Une 4e période du dispositif des certificats d’économie d’énergie annoncée

Une 4e période du dispositif des certificats d’économie d’énergie annoncée

Le gouvernement a confirmé l’extension d’un an de la 4e épisode du dispositif des certificats d’économie d’énergie destinés à financer la transition énergétique française.



Le gouvernement a annoncé l'extension d'un an de la 4e période du dispositif des Certificats d'économie d'énergie, qui se terminera le 31 décembre 2021, se réjouit le groupement des professionnels des CEE (GPCEE)

 

Cette extension d'un an de la quatrième période du dispositif s'accompagne d'un rehaussement de l'obligation pour un volume total de 2133 TWh Cumac sur 4 ans. Cela revient à maintenir le rythme actuel de production de 533 Twhc par an.

 

En complément de ce prolongement, le gouvernement a mis en place de nouveaux leviers d'accompagnement pour atteindre les objectifs de baisse de la consommation, à destination des particuliers, des professionnels et des industriels.

 

Extension du dispositif à de nouveaux sites industriels

 

En effet, de nouvelles actions ont été annoncées et mises en oeuvre comme l’extension du dispositif aux sites industriels soumis aux quotas ETS : les certificats d'économie d'énergie permettent déjà de soutenir un certain nombre d'actions d'économies d'énergie dans l'industrie, mais certaines installations en était exclues.

 

Les nouvelles dispositions mises en place par le gouvernement permettront de soutenir des actions d'économie d'énergie dans des secteurs aussi variés et importants que la chimie, la sidérurgie et métallurgie, la papeterie, les cimenteries, les verreries.

 

Par ailleurs, les CEE deviendront cumulables avec les aides de l’Ademe, notamment celles à destination du développement des réseaux de chaleur, précise le GPCEE.

 

Des questions sur l'avenir des opérations à 1 euro

 

Notons enfin le de pouce chauffage et isolation, lancé en janvier 2019 par le ministère de la Transition écologique et solidaire et qui permis d’engager des travaux d’isolation de plus de 200 000 combles et planchers et de remplacer plus de 100 000 chaudières.

 

Des opérations (les formules à 1 euro) dont l’avenir est toutefois en question aujourd’hui, compte tenu des restrictions des aides publiques annoncées par le gouvernement dans son projet de loi de Finances

 

Le GPCEE indique qu’il participera aux futures concertations visant à optimiser et déployer le dispositif des CEE…

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2196 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Isolation en sous face des planchers bas - NF DTU 27.1

Chauffe-eau solaire individuel - NF DTU 40 & DTU 43