Le cimentier Hoffmann Green veut lever 55 millions d'euros en bourse

Le cimentier Hoffmann Green veut lever 55 millions d'euros en bourse

Le cimentier français Hoffmann Green Cement Technologies a lancé son introduction en Bourse avec l'objectif de lever 55 millions d'euros, pour financer la construction de deux nouvelles usines de production de ciment.



L'opération pourrait être portée jusqu'à 72,7 millions d'euros, en cas d'exercice intégral de la clause d'extension et de l'option de surallocation, a précisé l'entreprise dans un communiqué.Hoffmann Green prévoit la mise sur le marché de 3,16 millions d'actions nouvelles, montant pouvant être porté à un maximum de 3,6 millions d'actions.

 

La fourchette indicative de prix de l'offre a été fixée entre 15,66 euros et 19,14 euros par action.La société précise avoir déjà reçu des engagements de souscription, de financiers et d'industriels, pour 35,6 millions d'euros, dont 17,6 millions par compensation de créances.

 

L'offre est ouverte jusqu'au 16 octobre, pour un début de cotation le 21 octobre.L'introduction en Bourse constitue "une étape importante" pour Hoffmann Green qui a développé un "processus de fabrication de ciments propres et zéro déchet", a déclaré le président du directoire Julien Blanchard. "Notre ambition est aujourd'hui d'accélérer notre développement, notamment par la construction de deux nouveaux sites de production", a-t-il ajouté.

 

Construction de deux nouveaux sites de construction de 250 000 tonnes

 

Le cimentier, fondé en 2014 et basé en Vendée, compte actuellement un site de production à Bournezeau, opérationnel depuis janvier 2019. L'entreprise a pour objectif de porter sa capacité de production à 550.000 tonnes de ciment par an d'ici 2024, contre 50.000 actuellement, avec la construction en France de deux nouveaux sites d'une capacité de 250.000 tonnes.

 

L'une des nouvelles usines sera implantée à Bournezeau et l'autre en Ile-de-France.A horizon 2024, la société vise un chiffre d'affaires de 120 millions d'euros, soit 3% de part de marché en France. Elle prévoit d'atteindre un resultat opérationnel à l'équilibre dès 2020.

 

Hoffmann Green a développé une technologie basée sur la modification de la composition du ciment pour qu'il ne contienne pas de clinker, principale source d'émission de CO2 dans la production de ciment, a expliqué l'entreprise. La fabrication se fait à froid, sans cuisson.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2196 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique