Canicule : le gouvernement et la fédération du BTP appellent à la vigilance

Canicule : le gouvernement et la fédération du BTP appellent à la vigilance

Le gouvernement et la Fédération française du bâtiment (FFB) ont appelé les entreprises du secteur à la vigilance vis-à-vis des conditions de travail à l'approche de la forte hausse des températures.





Julien Denormandie, ministre de la Ville et du Logement, et Jacques Chanut, le président de la Fédération française du bâtiment, ont indiqué se mobiliser "pour s'assurer que les salariés du secteur de la construction puissent bénéficier de mesures adaptées de la part de leurs entreprises".

 

Parmi ces mesures, figure notamment le décalage des horaires pour effectuer les tâches lourdes aux heures les moins chaudes. "Chaque salarié doit se voir fournir au moins 3 litres d'eau fraîche de boisson par jour", ont rappelé également le ministre et M. Chanut, en exhortant à une surveillance accrue et croisée entre les équipes.

 

En outre, "une des premières mesures de sécurité consiste à évaluer la situation et s'informer des conditions météorologiques et des bulletins d'alerte", ont ajouté MM. Denormandie et M. Chanut.

 

Cas particulier d'arrêt de chantier

 

Bien que la canicule ne figure pas parmi les circonstances retenues comme intempéries dans l’énumération de la lettre ministérielle du 20 Janvier 1947, l’indemnisation au titre du régime de chômage-intempéries des arrêts de chantier liés à de fortes chaleurs pourra toutefois être retenue si les conditions suivantes sont strictement remplies, rappelle la FNTP :

 

  • le chantier se situe dans un département où a été déclenché par le Préfet le niveau d’alerte n° 3 défini dansl’instruction interministérielle du 22 mai 2018 relative au Plan National Canicule 2017 reconduit en 2018 ;
     
  • l’arrêt du chantier ne doit pas faire l’objet d’une demande de prise en charge par l’État ;
     
  • l’arrêt du chantier ne doit pas être lié aux caractéristiques des produits utilisés ;
     
  • l’entreprise justifie avoir étudié toutes les solutions lui permettant de poursuivre son activité, y compris la modification des horaires de travail.

 

Les organisations professionnelles rappellent que l'ensemble des mesures préventives sont consultables  aux adresses suivanteswww.preventionbtp.fr/ (site de l’OPPBTP) et sur les sites des fédérations professionnelles du Bâtiment et des Travaux publics.

 

Photo ©F. leroy



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (655 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique