Energie : les prix augmentent en Europe pour les clients domestiques

Energie : les prix augmentent en Europe pour les clients domestiques

En 2018, les prix du gaz et de l’électricité ont augmenté en Europe pour les clients domestiques. Les prix français se situent dans la moyenne européenne.



Au moment où de nombreuses protestations s’élèvent contre la récente hausse du prix de l’électricité en France, il n’est pas inutile de vérifier à quel niveau se situent les prix français parmi les pays de l’Union Européenne. Eurostat, l’agence européenne qui établit et publie toutes sortes de statistiques, suit les prix de l’énergie. Son estimation des prix de l’électricité est fondée sur une consommation annuelle par ménage comprise entre 2 500 et 5 000 kWh.

 

Ces prix incluent les taxes et redevances. Ils sont pondérés par la consommation nationale d’électricité à usage domestique, afin de fournir les moyennes de l’UE. De même, Eurostat établit les prix du gaz à partir d’une consommation annuelle par ménage comprise entre 5 555 et 55 555 kWh. Ces prix incluent les taxes et sont eux-aussi pondérés par la consommation nationale de gaz à usage domestique, afin de fournir les moyennes de l’UE.

 

 

+3,5% pour l’électricité

 

Selon Eurostat, les prix de l’électricité, toutes taxes comprises, ont en moyenne augmenté de 3,5% pour les clients domestiques en Europe entre le 2eme semestre 2017 et le deuxième semestre 2018, atteignant 21,1 € TTC pour 100 kWh. Si l’on considère tous les États membres de l’UE, le prix de l’électricité à usage domestique était le plus bas, au deuxième semestre 2018, en Bulgarie - 10 euros les 100 kWh - et le plus élevé - ≥ 30 euros les 100 kWh - au Danemark, en Allemagne et en Belgique.

 

Au cours de cette période, le prix de l’électricité a baissé de 1,6% en Allemagne, augmenté de 2,4% en France, de 13,8% en Espagne et – record Européen de taux de hausse – de 19,6% à Chypre. La proportion de taxes et redevances dans le prix total de l’électricité à usage domestique variait considérablement d’un État membre à l’autre allant des deux tiers du prix au Danemark (64%) et de plus de la moitié du prix au Portugal (55%) et en Allemagne (54%) à seulement 6% à Malte. En moyenne dans l’UE, les taxes et redevances représentaient au deuxième semestre 2018, plus du tiers (37%) du prix de l’électricité à usage domestique.

 

 

+ 5,7% pour le gaz

 

Pour la même période, les prix TTC du gaz ont progressé de 5,7% en moyenne, atteignant 6,7 € pour 100 kWh. Le prix du gaz pour les clients domestiques au second semestre 2018 était ≤ 4 €/100 kWh en Hongrie, Roumanie et Croatie, d’environ 9 € aux Pays-Bas, en Espagne, au Danemark et en Italie et dépassait 12 €/100 kWh en Suède. Entre le deuxième semestre 2017 et le deuxième semestre 2018, le prix du gaz à usage domestique (exprimé en monnaie nationale) a augmenté dans vingt États membres. Les hausses les plus marquées ont été enregistrées en Irlande (+17,3%), suivie de la Bulgarie (16,5%), la Suède (16,4%) et la Roumanie (16,3%).

 

À l'inverse, les plus fortes baisses ont été observées en Croatie (-2,5%), au Portugal (-1,9%), en Hongrie (-0,4%) et en Allemagne (- 0,2%). Les taxes et redevances représentaient en moyenne 27% du prix du gaz à travers l’Union Européenne. Au deuxième semestre 2018, les taxes et redevances ont constitué la plus forte contribution au prix total du gaz à usage domestique au Danemark (54%), ainsi qu'aux Pays-Bas (52%). Suivaient la Suède (42%), l’Italie (35%) et la Slovénie (30%). À l'autre extrémité de l'échelle, la contribution la plus faible a été enregistrée au Luxembourg et au Royaume-Uni (10% chacun), devant la Grèce (14%), la Roumanie (16%) et la Tchéquie, l’Irlande et la Slovaquie (17% chacune).

 

La France est au milieu

 

Il semble bien, contrairement à un discours souvent répété, que le parc nucléaire n’assure pas à la France un prix de l’électricité vendu aux clients domestiques spécialement bas, si l’on compare avec le reste de l’Union Européenne. Avec un prix de 0,1799 € TTC/kWh au second semestre 2018, pour une consommation comprise entre 2500 et 5000 kWh, la France se classe au 15e rang. Notre pays est derrière le Danemark, pays le plus cher d’Europe, avec 0,3123 €/kWh et derrière l’Allemagne qui arrive au second rang européen avec un prix de 0.3 €/kWh. La France est cependant loin devant la Turquie, la Bulgarie, la Pologne, etc.

 

En ce qui concerne le gaz, notre pays est le 7e plus cher en Europe pour le prix du kWh gaz vendu aux consommateurs domestiques : 0,0763 € TTC, contre 0,1223 € en Suède, pays le plus cher d’Europe. La moyenne européenne - 0,0761 €/kWh - est légèrement supérieure au prix français. Tandis que le prix allemand - 0,0608 €/kWh - est nettement inférieur au prix français. Il faudra attendre avril 2020 pour voir l’effet des récentes hausses sur la situation des prix français en Europe.

 


Source : batirama.com / Pascal Poggi

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2028 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1