La Société du Grand Paris lève 1 milliard d'euros d'obligations vertes

La Société du Grand Paris lève 1 milliard d'euros d'obligations vertes

La Société du Grand Paris (SGP) a annoncé avoir poursuivi son programme d'obligations vertes destiné à financer la construction du métro automatique qui doit faire le tour de la capitale.



La SGP avait lancé en juillet 2018 un programme "Green EMTN" (Euro Medium Term Notes, des obligations vertes flexibles, commercialisées par des banques) avec un plafond de 5 milliards d'euros, relevé en avril à 10 milliards. Elle a émis en octobre une première obligation verte d'un montant de 1,75 milliard d'euros à dix ans, puis en mars une deuxième d'un montant de 2 milliards à quinze ans.

 

La troisième, lui a permis de lever 1 milliard d'euros à trente ans, avec une marge de crédit fixée à 37 points de base au-dessus de l'OAT mai 2050 (c'est-à-dire qu'elles rapporteront aux investisseurs un peu plus que les obligations classiques de l'Etat français émises à cette échéance). La demande totale des investisseurs a atteint 2,9 milliards d'euros, a relevé l'établissement public.

 

"Le succès de notre troisième émission obligataire confirme la confiance renouvelée des investisseurs institutionnels internationaux dans notre choix d'un financement public, vert et de long terme", a relevé le président de la SGP, Thierry Dallard. "Avec cette nouvelle opération, la Société du Grand Paris étend la maturité de son financement dans un contexte de taux d'intérêt à long terme plus bas", a-t-il ajouté.

 

Financement de projets contribuant à la transition écologique

 

La Société du Grand Paris entend émettre des obligations vertes sur les marchés de l'ordre de 3 à 4 milliards d'euros par an sur les dix prochaines années. "A cette fin, le plafond de notre programme Green EMTN sera progressivement relevé en fonction de l'évolution de nos besoins de financement liés à l'avancement de nos chantiers et de notre projet", a-t-il ajouté.

 

Les obligations vertes concernent des emprunts émis sur le marché par une entreprise, un Etat ou une entité publique auprès d'investisseurs afin de financer ses projets contribuant à la transition écologique, en particulier les infrastructures. Elle se distinguent des obligations classiques par des rapports détaillés sur les investissements qu'elles financent et le caractère vert des projets financés.

 

La SGP doit construire 200 km de métro automatiques d'ici 2030, pour quelque 35 milliards d'euros. L'addition atteint même 38,5 milliards si l'on ajoute la contribution qui lui est demandée pour financer d'autres projets.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2107 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Les escaliers