Le Ministre de la culture juge "prématuré" l'arrêt des dons pour Notre-Dame

Le Ministre de la culture juge

Le ministre Franck Riester a jugé "prématuré" d'affirmer qu'il y a trop de dons pour Notre-Dame, alors que " le coût total des travaux n'est pas chiffré ".



" Il est prématuré de considérer que nous aurions trop de fonds collectés, plus qu'il n'en faut pour restaurer la cathédrale", a souligné le ministère, reprenant une argumentation de M. Riester vendredi à l'Assemblée nationale lors de la discussion du projet de loi, adopté en première lecture.

 

À l'appui de sa position, le ministre énumère trois points : "un grand nombre de dons doivent être concrétisés", " le coût total des travaux n'a pas encore été chiffré" et "la phase de diagnostic n'a pas encore débuté". Il " prend acte de la décision unilatérale de la Fondation du Patrimoine de mettre fin à sa collecte en faveur de Notre-Dame", mais " la souscription nationale se poursuit naturellement avec la Fondation de France, la Fondation Notre-Dame et le Centre des Monuments nationaux", les trois autres institutions retenues pour réunir les dons.

 

La FDP a annoncé samedi qu'elle stoppait sa collecte. "Il faut être raisonnable, il faut savoir s'arrêter", avait expliqué samedi à l'AFP son président Guillaume Poitrinal. Selon lui, la collecte globale de Notre-Dame devrait atteindre les 900 millions, et il a annoncé une nouvelle souscription pour les cas les plus urgents parmi 2.800 sites menacés en France. " La restauration se veut un projet fédérateur, ambitieux à la hauteur de la splendeur de ce chef d'oeuvre architectural et patrimonial" et "sera conduite dans la concertation la plus large", a promis M. Riester. Il a exprimé "son ambition de préserver l'intérêt historique, artistique et architectural de ce symbole de la France", alors que certaines associations craignent que ce trésor du patrimoine ne soit pas fidèlement reconstruit.

 

Le ministre a répété aussi que les dons collectés iront "intégralement" à Notre-Dame", alors que M. Poitrinal estime qu'en cas de surplus, "les grandes fortunes sont ouvertes à l'idée de réallocation de leurs dons".



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2104 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Garde-corps de bâtiments