NF DTU 45.1 – Isolation thermique des bâtiments frigorifiques

NF DTU 45.1 – Isolation thermique des bâtiments frigorifiques

Les systèmes d’isolation thermique mis en œuvre seront durables si la notice d’entretien délivrée dans le NF DTU est scrupuleusement suivie. © DR    




Domaine d’application

 

Le NF DTU 45.1 "Isolation thermique des bâtiments frigorifiques et des locaux à ambiance régulée" donne les prescriptions relatives aux dits travaux, destinés au travail ou au stockage des produits agroalimentaires nécessitant la maîtrise de la température et de l’hygrométrie et en particulier ceux relatifs à :

 

  • l’isolation thermique des parois, des cloisons et des plafonds en panneaux sandwich constitués de parements métalliques en acier de construction ou en acier de construction inoxydable et d’une âme isolante en polyuréthanne (PU) en température positive ou négative ou en laine de roche en température positive uniquement ;
  • l’isolation thermique des cloisons et des plafonds en panneaux sandwich constitués de parements métalliques en acier de construction ou en acier de construction inoxydable et d’une âme isolante en polystyrène expansé à base de plaque entière à dimension du panneau en température positive ou négative limitée à -25 °C ;
  • la pose des panneaux sandwich :
    • en vertical d’un seul tenant (non superposés) pour les panneaux sandwich à âme polystyrène expansé, polyuréthanne et laine de roche ;
    • en horizontal pour les panneaux sandwich à âme polyuréthanne et laine de roche ;
  • l’isolation thermique des sols ;
  • la pose des portes et autres menuiseries ;
  • la pose des soupapes d’équilibrage de pression et accessoires de protection.

 

Le NF DTU 45.1 vise :

  • les chambres à température contrôlée de hauteur inférieure ou égale à 15 m par rapport au sol extérieur du bâtiment pour les panneaux sandwich à âme en laine de roche ou polyuréthanne ;
  • les chambres à température contrôlée de hauteur inférieure ou égale à 6 m par rapport au sol intérieur du bâtiment pour les panneaux sandwich à âme polystyrène expansé ;
  • la mise en œuvre des panneaux sandwich dont la couleur appartient aux groupes de couleur I, II et III au sens de la norme NF EN 14509.

 

Le NF DTU 45.1 ne s’applique pas notamment :

  • aux panneaux sandwich :
    • à parement(s) polyester ;
    • en acrotère raccordés avec une toiture ou une couverture ;
  • aux bâtiments frigorifiques et aux locaux à ambiance régulée de hauteur supérieure à 15 m ;
  • à la pose horizontale des panneaux sandwich en température négative ;
  • aux ouvrages spéciaux (par exemple : enceintes d’essais climatiques, tunnels de surgélation, locaux frigorifiques des navires, etc.) ;
  • aux enceintes dans lesquelles la température requise à l’intérieur est soit inférieure à -40 °C, soit supérieure à +40°C et aux bâtiments et locaux destinés à l’entreposage de produits nécessitant des ambiances non régulées ;
  • aux chambres à atmosphère contrôlée.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle d’avril 2023.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter les matériaux nécessaires à la réalisation des travaux d’isolation thermique des bâtiments frigorifiques et des locaux à ambiance régulée (parois, portes, châssis vitrés, fixations, accessoires, etc.) sont données dans la partie 1-2 "Critères généraux de choix des matériaux du NF DTU 45.1".

 

Mise en œuvre : l’essentiel

Données essentielles

Le maître d’ouvrage se doit de transmettre certaines informations techniques essentielles pour la bonne exécution des travaux, notamment :

  • les éléments qui permettent de calculer l’ouvrage aux états limites (poids propre, action du vent, gradient thermique, etc.) ;
  • les efforts maximaux à reprendre par la structure et les dispositions technologiques associées ;
  • la classification de l’ambiance intérieure de chaque local ;
  • la nature, les dimensions et la géométrie de la structure supportant les panneaux sandwich ;
  • la nature et l’implantation des dispositifs d’apport de chaleur dans les dallages si nécessaires ;
  • le plan des pentes et des points haut du dallage ;
  • la ventilation des combles et l’isolation thermique de la couverture du bâtiment.

 

Conditions préalables

Avant toute mise en œuvre, certaines conditions doivent être satisfaites dont notamment :

  • une acceptation du support (tolérances des ossatures supports de panneaux, surface de contact de la structure avec les panneaux continue sans aspérité, surface d’appui des panneaux sur les dallages sur des points hauts avec planéité conforme au NF DTU 13.3, etc.) ;
  • un délai de stockage éventuel des panneaux le plus réduit possible, à l’abri du soleil et de l’humidité ;
  • dans le cas de panneaux sandwiches, une manutention par élévateur, grue avec sangles ou manuellement sans prendre les panneaux par les emboîtements.

 

Mise en œuvre - Panneaux sandwich

Les panneaux sandwich peuvent être utilisés en parois ou en cloisons. Les principales exigences de mise en œuvre sont rapportées dans le tableau ci-après :

 

Parois

Cloisons

Fixation mécanique

- au sol, par des profilés en U ou des cornières ;

- aux lisses de charpente

- au sol, par des profilés en U ou des cornières ;

- en partie haute, sous le plafond

Continuité de l’isolation thermique

- par rupture de pont thermique à l’aide d’une injection de mousse de polyuréthanne pour relier les deux isolants en raccord paroi-plafond et paroi-paroi pour les températures positives ;

- par forme d’embrèvement en raccord paroi-plafond et paroi-paroi complétée par une injection de mousse polyuréthanne ;

- par rupture de pont thermique par un trait de scie sur le parement intérieur en raccord paroi-sol complétée par une injection de mousse polyuréthanne entre le panneau et l’isolant de sol pour les températures négatives.

- par rupture de pont thermique à l’aide d’une injection de mousse de polyuréthanne pour relier les deux isolants en raccord cloison-plafond et cloison-cloison pour les températures positives ;

- par forme d’embrèvement en raccord cloison-plafond et cloison-cloison complétée par une injection de mousse polyuréthanne pour les températures négatives ;

- par rupture de pont thermique par un trait de scie sur le parement intérieur en raccord cloison-sol complétée par une injection de mousse polyuréthanne entre le panneau et l’isolant de sol pour les températures négatives.

Etanchéité à la vapeur d’eau

Assurée du côté où la température est la plus élevée par :

- profilés d’habillage métalliques auxquels on adjoint un mastic aux jonctions paroi-paroi et paroi-plafond ;

- film polyéthylène avec mise en œuvre de mastic butyle aux jonctions paroi-sol ;

- bandes alu-butyle au niveau des points singuliers.

Assurée par :

- parement extérieur de la paroi ou du plafond aux jonctions cloison-paroi et cloison-plafond ;

- profilés d’habillage métalliques avec mastic aux jonctions cloison-paroi et cloison-plafond ;

- film polyéthylène et mastic butyle aux jonctions cloison-sol.

Etanchéité à l’eau

Produits de jointoiement

Produits de jointoiement

 

Toutes les découpes de panneaux doivent être traitées de manière à éviter les amorces de corrosion des parements et protéger l’âme isolante.

 

Pour ce qui concerne les plafonds, les panneaux peuvent soit reposer sur les parois et cloisons de la chambre froide, soit être repris par des suspentes à la charpente extérieure à l’enceinte avec un espace suffisant entre le dessus de plafond et la structure pour permettre le montage, le réglage et les finitions.

 

Les perçages doivent se faire perpendiculairement à la surface du support et du panneau, à l’aide d’outils adaptés au matériau à percer, en veillant à bien protéger les parements. La visseuse doit être munie d’une butée de profondeur de manière à ne pas écraser le panneau et les profils de raccordement.

 

Si la fixation des panneaux est assurée par les vis traversantes ou auto-taraudeuses, alors un pré-perçage devra être réalisé selon les préconisations du fabricant.

 

En cas de fixation par tige filetée, le diamètre du perçage doit être supérieur au diamètre de la tige de 1 mm.

 

L’isolation du sol peut être supportée par un dallage en béton armé ou, pour les chambres positives, par un lit de sable conforme au NF DTU 13.3.

 

Les chambres froides à température négative doivent voir leur sol d’enceinte isolé thermiquement. La mise en œuvre de cette isolation doit être effectuée suivant la méthode "appliquée", c’est-à-dire en mettant en œuvre successivement chaque composant du système d’isolation sur un support approprié, formant une surface continue sans vide ni trou.

 

L’isolation des sols des locaux à ambiance régulée ou à température positive n’est pas obligatoire.

 

Contrôles

L’isolation thermique est vérifiée après une semaine de mise en service par un contrôle visuel d’absence de formation de glace ou de gouttelettes au niveau des points singuliers (raccords d’angle jonction plafond-paroi, raccords d’angle paroi-paroi, liaisons au Té support, joncions menuiseries-panneaux, pénétrations).

 

De leur côté, chaque porte est contrôlée sur les éléments suivants :

  • bon fonctionnement ;
  • dispositif d’ouverture du point de vue sécurité ;
  • contrôle visuel de l’étanchéité (pas de passage de lumière aux joints) ;
  • contrôle du réchauffage des joints de porte pour les enceintes à température inférieure ou égale à 0°C.

 

Conditions pour la mise en service

 

Le délai minimum de séchage à respecter, après la fin du coulage du dallage, est de 28 jours minimum pour des conditions de température ambiantes voisines de 20 ° C. Pendant cette phase, les locaux devront être ventilés.

 

La mise en service du système doit se faire de manière progressive.

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 45.1. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.




Source : batirama.com

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Articles qui devraient vous intéresser

Pour aller plus loin ...

Newsletter

Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ZOOMBAT Autopub
Produits


Votre avis compte
Êtes-vous favorable à la mise en place d'un certificat de conformité de performance énergétique pour les artisans non-certifiés RGE ? (199 votants)
 
Articles
Nouveautés Produits