Sunpartner Technologies demande à être placée en redressement judiciaire

Sunpartner Technologies demande à être placée en redressement judiciaire

La PME française, spécialiste du verre photovoltaïque qui a demandé le 8 janvier à être placée en redressement judiciaire, souhaite également céder de ses activités Bâtiment et électronique grand public.



"Nous sommes donc à la recherche d'industriels pour faire avancer ces activités et convertir nos prévisionnels de chiffre d'affaires, a précisé le président et fondateur Ludovic Deblois, dans un communiqué.

 

"Les ventes ont commencé, il faut maintenant financer et assurer la croissance. Le temps sera limité pour monter ces opérations, mais nous avons déjà des marques d'intérêt", a-t-il ajouté.

 

Cette décision auprès du tribunal de commerce d'Aix-en-Provence intervient "après plusieurs mois de discussions infructueuses avec les investisseurs historiques (de Sunpartner, ndlr) et avec la Banque Européenne d'Investissement malgré le potentiel de l'offre technologique de l'entreprise", précise le communiqué.

 

Sunpartner affirme travailler sur une centaine de projets représentant un chiffre d'affaires potentiel de l'ordre de 20 millions d'euros en France et dans les pays limitrophes pour 2019 et 2020.

 

La PME aixoise a levé 73 millions d'euros depuis sa création en 2008. Elle emploie 68 personnes et possède un portefeuille de plus de 100 brevets.



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits





Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2241 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer