NF DTU 25.51 – Mise en œuvre des ouvrages en staff traditionnel

NF DTU 25.51 – Mise en œuvre des ouvrages en staff traditionnel

Les ouvrages en staff traditionnel peuvent être en plafond, verticaux/en élévation ou à fonction technique.



Domaine d’application

 

Le NF DTU 25.51 « Mise en œuvre des ouvrages en staff traditionnel » donne les spécifications de mise en œuvre d’ouvrages en staff à l’aide de moulages et plaques de staff traditionnel sur système scellé.

 

Les domaines visés sont :

  • l’architecture intérieure (décoration, ouvrages pour éclairage direct ou indirect, etc.) ;
  • les ouvrages à fonctions techniques (conduits de ventilation, plénums, etc.).

 

Les ouvrages visés par ce NF DTU doivent être réalisés :

  • à l’intérieur ou à l’extérieur des bâtiments ;
  • dans le cadre de projets en neuf ou en réhabilitation, réaménagement, restructuration ;
  • en zone climatique ou naturelle française.

 

Le NF DTU 25.51 ne traite pas :

  • des spécifications propres aux ouvrages spéciaux impliquant des exigences techniques particulières requises par le marché de travaux (acoustique par exemple) ;
  • des exigences règlementaires que doivent satisfaire les ouvrages dans certaines situations (exemple des plafonds suspendus).

 

Il ne s’applique pas aux ouvrages :

  • constitués de moulages ou plaques de staff d’une épaisseur nominale supérieure à 2 cm ;
  • en staff :
    • qui, par nature, ne sont pas incorporés par fixation définitive dans la construction ;
    • mis en œuvre sur système vissé ;
  • aux moulages et décors en staff destinés à être appliqués directement sur des parois en élévation ou en plafonds existantes ou créées dans des applications uniquement décoratives ;
  • réalisés à l’aide de plaques de plâtre armées de fibres.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de mai 2011.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter l’ensemble des composants nécessaires à la mise en œuvre des ouvrages en staff traditionnel (moulages et plaques, dispositifs de fixation et d’ancrage, etc.) sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 25.51.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Conception

 

Lors de la conception de l’ouvrage en staff traditionnel, plusieurs éléments doivent être considérés :

  • la compatibilité avec les locaux de destination, et en particulier :
    • les conditions hygrométriques ;
    • l’exposition à l’eau des parois en élévation (dispositions particulières à mettre en œuvre pour les locaux « B+ privatif » et utilisation du staff en paroi des locaux « B+ collectif » et « C » à proscrire) ;
    • la température en cours d’exploitation (< 45°C) ;
  • l’exposition des ouvrages en staff (par exemple, s’ils sont à l’extérieur, ils doivent être situés à l’abri de l’action directe de l’eau) ;
  • les caractéristiques des supports qui peuvent être :
    • des structures-supports existantes faisant partie du gros œuvre ou de la charpente de construction ;
    • des supports existants divers en menuiserie, serrurerie, plâtre ;
    • des supports spécifiques exécutés par des entreprises qualifiées.

 

Les plafonds suspendus en éléments de terre cuite, en plaques de plâtre à enduire ou à parement lisse, ou en matériaux d’origine minérale ou végétale, métalliques ou de synthèse sont à proscrire ;

 

  • les dispositions particulières liées à la construction (passages d’équipements techniques, insertions sur les ouvrages, dissociation des ouvrages, risque sismique).

 

En complément, le projet peut demander des performances complémentaires aux ouvrages de staff. Il s’agit notamment du comportement au feu, de la résistance aux chocs, de la protection acoustique, de l’isolation thermique.

 

Conditions d’exécution sur le site et préparatifs

 

La mise en œuvre des ouvrages en staff traditionnel ne peut se faire que si un certain nombre de conditions sont satisfaites, et en particulier :

  • la mise à disposition, sur le chantier :
    • d’une aire de stockage propre et abritée de l’eau (par intempéries ou projections accidentelles) ;
    • d’un moyen de levage pour le matériel, les matériaux et éventuellement le personnel ;
    • d’une aire dédiée à la réception des déchets en toute sécurité ;
    • de lieux de vie pour le personnel ;
    • d’un point de puisage de l’eau avec évacuation ;
    • d’un coffret de raccordement électrique ;
  • humidité : pas de risque d’humidification par intempéries ou apports d’eau accidentel ;
  • gel : la température du site doit être supérieure ou égale à 4°C ;
  • les surfaces destinées à recevoir les ouvrages en staff traditionnel doivent être libérées balayées et propres ;
  • des conditions d’éclairage correspondant à celles définitives ;
  • si des équipements techniques ou des insertions lourdes doivent être installés dans les plénums ou fixées au support, ils doivent être achevés ;
  • etc.

 

Mise en œuvre en plafond

 

Plusieurs accessoires de pose sont possibles :

 

  • à hauteur d’écartement du support (patins de scellement, suspentes en polochon simple ou dédoublé, suspentes en fil de fer polochonné ou rond, suspentes en tige filetée, etc.). En règle générale, la surface de contact avec la face brute de la plaque doit être comprise entre 50 et 100 cm². Le choix des accessoires dépendra du type d’ouvrage (plans en plaques ou architecturés) et de la hauteur d’écartement du support ;
  • à écartement sur les supports (fixation sur pièces de charpente en bois / lamellé-collé, sur pièces de charpente ou de serrurerie en métal, sur hourdis en corps creux céramique ou ciment, sur béton armé, etc.). Les espacements maximaux des alignements de scellements seront fonction de l’épaisseur nominale des plaques utilisées pour la mise en œuvre.

 

Dans le cas de la mise en œuvre de plafond suspendu plan, les plaques, espacées d’au moins 5 mm entre elles, scellées à l’aide d’un cordon polochonné large et reliées par les accessoires adéquats aux points de fixation ou d’ancrage, sont disposées à joints transversaux alternés. Dans l’idéal, les joints longitudinaux sont orientés vers la source lumineuse la plus frisante ou la plus vive. Les joints entre plaques sont remplis de plâtre à mouler pour staff puis lissés à l’aide du même plâtre. Les rives sont scellées par un cordon polochonné à la paroi, remplies de plâtre à mouler pour staff et lissées au même plâtre.

 

Le NF DTU 25.51 traite également de la mise en œuvre des ouvrages en staff verticaux ou en élévation dans son article 9 et de ceux à fonction technique dans son article 10.

 

Tolérances

Les tolérances que doivent respecter les ouvrages en staff traditionnel sont les suivantes :

 

Caractéristiques

Tolérance à respecter

Aspect des faces de parement

Doit permettre l’application de finitions usuelles sans autres travaux préparatoires que ceux admis pour le type de finition choisi.

Pas de tâches d’huile ou de graisse, d’efflorescence, rayures, bulles de plâtre, etc.

Planéité locale

(sous le réglet de 20 cm avec 3 plots)

Il doit être possible de mettre en contact simultanément les 2 plots d’extrémités avec la surface de parement de l’ouvrage et d’observer un basculement de la règle lorsque le plot central est en contact avec l’ouvrage

Planéité générale

(sous la règle de 2 m avec 3 plots)

Verticalité

(sur une hauteur d’étage courante)

Ecart ≤ 1 mm / tranche ou partie de tranche de 50 cm de hauteur

 

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 25.51. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le DTU disponible auprès de l’AFNOR ou du CSTB.

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2319 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique


Ventilation double flux dans le résidentiel