NF DTU 23.3 - Ossatures en éléments industrialisés en béton

NF DTU 23.3 - Ossatures en éléments industrialisés en béton

Retrouvez ci-dessous toutes les informations relatives au NF DTU 23.3 - Ossatures en éléments industrialisés en béton.



Domaine d’application

Le NF DTU 23.3 “Ossatures en éléments industrialisés en béton” traite des dispositions de mise en œuvre, en zone sismique ou non, des ossatures en éléments industrialisés en béton armé ou précontraint, à un ou plusieurs niveaux.

 

Les ossatures sont réalisées par assemblage des éléments entre eux, à d’autres éléments préfabriqués ou des éléments coulés en place (par exemple, poteau-fondation, poteau-poteau, poteau-poutre, poutre-poutre, poutre-panne, poutre-voile).

 

Les prescriptions données dans le NF DTU 23.3 s’appliquent pour :

  • les ouvrages de bâtiment courants destinés aux logements, aux bâtiments scolaires et hospitaliers, aux immeubles de bureaux, aux bâtiments industriels, aux commerces et aux parkings, pour des conditions normales d’utilisation ;
  • certains ouvrages de génie civil comme les couvertures de stations d’épuration et/ou de bassins de rétention.

 

La version en vigueur de ce NF DTU, à la publication de cette fiche, est celle de juin 2008.

 

Matériaux visés

 

Les exigences que doivent respecter les composants d’ossature sont données dans la partie 1-2 du NF DTU 23.3 “Critères généraux de choix des matériaux”.

 

Cette partie du NF DTU 23.3 précise également les éléments à fournir pour la conception, l’approvisionnement des éléments préfabriqués ainsi que les documents nécessaires à leur mise en œuvre.

 

Mise en œuvre : l’essentiel

 

Règles communes pour l’exécution des ossatures

 

Les spécifications de la réception, de la manutention, du stockage et de la mise en œuvre des éléments préfabriqués doivent strictement respecter celles du fournisseur et, a minima :

  • la réception doit être réalisée par l’entreprise en charge de la mise en œuvre, en vérifiant notamment chaque élément identifié selon le plan de repérage ;
  • le stockage doit être fait horizontalement, sur une aire dédiée et facile d’accès, à l’aide d’éléments de calage adaptés dans le cas d’empilage. Les produits doivent être levés à l’aide d’un matériel approprié ;
  • la mise en œuvre doit respecter la conception préalable, et notamment le repos nominal, l’espace d’appui à réserver sur la structure porteuse et le dimensionnement du dispositif d’étaiement ;
  • toutes les dispositions doivent être prises par l’entreprise de mise en œuvre pour assurer la stabilité de l’ouvrage en cours d’exécution.

 

Pour chaque type d’éléments industrialisés (poteaux, poutres et pannes), la partie 1-1 “Cahier des clauses techniques types” du NF DTU 23.3 traite, respectivement dans les chapitres 6, 7 et 8 :

 

  • de l’ensemble des vérifications à réaliser :
    • lors de la réception des supports ;
    • lors de la réception des éléments industrialisés eux-mêmes ;
  • des exigences particulières de manutention et de stockage après livraison ;
  • des exigences de mise en œuvre et de la stabilité en phase provisoire.

 

Les règles de calculs des ossatures en éléments industrialisés en béton sont traitées dans la partie 3 du NF DTU 23.3.


Tolérances

Sauf indications contraires, les tolérances de mise en œuvre des ossatures en éléments industrialisés en béton sont celles prescrites dans la partie 1-1 du NF DTU 21 “Travaux de bâtiment - Exécution des ouvrages en béton”.

Les écarts admissibles pour les poteaux et les poutres sont repris dans les tableaux ci-après.

 

Ecarts admissibles pour les poteaux
Type d'écart Valeur Illustration
Inclinaison d’un poteau à tout niveau dans un bâtiment d’un ou de plusieurs étages La plus grande des deux valeurs :
h/300 ou 15 mm
Écart entre axes La plus grande des deux valeurs :
t/30 ou 15 mm
Flèche entre deux niveaux consécutifs La plus grande des deux valeurs :
h/300 ou 15 mm

Position de l’axe d’un poteau à tout niveau par rapport à la verticale de son centre au niveau bas d’une structure à plusieurs
étages : n, nombre d’étages.

avec : n≥1
La plus grande des deux valeurs :
50 mm ou
Distance entre axes La plus grande des deux valeurs :
± 20 mm ou ± L/600
Niveaux d’étages consécutifs au droit des appuis

± 20 mm

 

Ecarts admissibles pour les poutres
Type d'écart Valeur Illustration
Position d’une liaison poutre-poteau repérée par rapport au poteau.
b = dimension du poteau suivant la direction de Delta avec 1 = poutre
et 2 = poteau
La plus grande des deux valeurs :
± b/30 ou ± 20 mm
Position de l’axe d’un appui par rapport au support.
= distance théorique à l’arête. 1 = Axe réel de l’appui.
La plus grande des deux valeurs :
± /20 ou ± 15 mm

 

N.B. : Cette fiche rapporte l’essentiel du NF DTU 23.3. Elle ne se substitue en aucun cas à ce document normatif. Pour tout complément souhaité sur ce type de mise en œuvre, consultez le NF DTU disponible auprès de l’Afnor ou du CSTB !

 



Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2253 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique