Les Français en autocritique quant à la transition énergétique

Les Français en autocritique quant à la transition énergétique

Les Français émettent une sévère autocritique quant à la transition énergétique : 71 % déclarent qu'ils consomment toujours trop d'énergie. Pour 63 % d’entre eux, le rythme est trop lent.






Photo ©F. Leroy

 

S'ils sont critiques vis à vis du rythme trop lent de la mise en oeuvre de la transition énergétique, les Français sondés estiment à 85 % que l'objectif visant à réduire les émissions de CO2 pour protéger le climat est important. Ces données sont les résultats de l'enquête « Energie-Trendmonitor 2018 » réalisée sur un panel de 1 000 français1, pour le compte de Stiebel Eltron (1).

 

Quelque 69 % des Français souhaitent ainsi accélérer le développement de l'énergie éolienne pour réduire l'empreinte carbone. Mais les trois-quarts de la population estiment que la progression de l'énergie solaire est trop lente.

 

Depuis un an, la transition énergétique est au programme de la feuille de route de la politique du Gouvernement français. Le « Plan Climat » a comme objectif de mettre en œuvre l’accord de Paris et d'atteindre une neutralité carbone à l'horizon 2050.

 

Objectif raté pour Paris, Marseille et Lyon ?

 

Mais, Paris, Marseille et Lyon, qui comptent parmi les dix plus grandes villes françaises courent le risque de rater cet objectif. C'est la conclusion d'une étude de WWF, le Fond Mondial pour la Nature, qui vient d'être publiée en France.

 

Le WWF lance donc un appel à ces métropoles françaises pour que celles-ci redoublent au maximum leurs efforts si elles veulent être en mesure d'atteindre les propres objectifs qu'elles se sont fixés pour 2030.

 

Pascal Canfin, directeur général du WWF France, met en garde sur le fait que les métropoles ont près de 15 ans de retard pour atteindre la neutralité carbone en 2050. Selon WWF, 80 % des Français vivent dans les villes et sont donc responsables à 67 % des émissions de gaz à effet de serre.

 

Les consommateurs veulent aller plus vite

 

Amaury Journel, Président de Stiebel Eltron, déclare « qu'il faudra à l'avenir intensifier la motivation des citoyens pour qu'ils apportent leur contribution personnelle à la protection du climat ». 

 

71 % des Français sont d'avis que l'utilisation d'une technologie « propre » est essentielle pour réduire durablement les émissions de CO2 en installant par exemple des pompes à chaleur et contribuer au succès de la transition énergétique. La technologie de ces appareils pour le chauffage et l'eau chaude sanitaire offre l'avantage de pouvoir fonctionner sans énergie fossile. Autre avantage : En été, une pompe à chaleur peut fonctionner en mode « rafraîchissement ».

 

*Sondage effectué sur un panel de 1 000 français, en mars 2018, par l’Institut Toluna (spécialiste des enquêtes en ligne).

 

(1) Le Groupe Stiebel Eltron (chauffage, ECS, ventilation, climatisation), dont le siège social se trouve à Holzminden, en Allemagne, emploie 3 300 personnes, réparties dans 26 filiales dans le monde. La filiale française Stiebel Eltron S.A.S. a été fondée en 1981. Elle est basée à Metz, en Moselle (57) et fait partie des plus importantes filiales du Groupe.

 


Source : batirama.com

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Lenoir
  • 3
  • 0

Attention : Une PAC ne fait pas baisser la consommation d'énergie primaire de l'habitation (2,5/2,58=1) ni son étiquette énergétique. En effet, le coefficient de performance de la PAC (COP=2,5) est compensé par le coefficient de transformation énergie primaire 2,58 (il faut consommer 2,58 kWh d'énergie fossile ou fissile pour produire 1kWh électrique). Sans compter que financièrement ce n'est plus intéressant. Le prix du kWh électrique a tellement augmenté qu'une pompe à chaleur ne génère peu d'économie financière (le kWh électrique est 2,5 fois plus chère que celui du gaz ou 2 fois celui du fioul). D'autre solutions réduisent vraiment nos consommations et émissions de particules : L'isolation et le solaire thermique. L'isolation est très connue. Le chauffage solaire moins connu est pourtant intéressant : Songez que l'économie d'énergie chauffage et eau chaude peut aller jusqu'à 50% en rénovation et 70% dans le neuf avec un meilleur retour sur investissement. Renseignez-vous.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (491 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

La ferronerie d'art