Un nouvel enduit prometteur pour l'isolation thermique par l'extérieur

Un nouvel enduit prometteur pour l'isolation thermique par l'extérieur

Parex lance un enduit minéral  pour l’isolation par l’extérieur. Collage-calage de l’isolant sur paroi béton ou maçonnée, application de sous-enduit et finition : les trois opérations sont réalisées avec un produit.



Après des années de recherche, les équipes de R&D de Parex sont fières de la commercialisation du fruit de leurs travaux : Unité. Le système PARISO PSE-U, qui intègre cet enduit sophistiqué vient d’obtenir son Avis technique. Il est classé au feu B-S1,d0 et sa pose ne requiert aucune exigence particulière en zone sismique (poids inférieur à 25 kg/m2).

 

Destiné aux façadiers équipés de lances à projeter, Unité est testé sur chantier depuis 6 mois et aux dires des compagnons, il apporte de vrais « plus » : gain de temps, gestion simplifiée du chantier et confort de pose.

 

L’atout économique est aussi souligné puisque même s’il est un peu plus onéreux que les trois produits qu’il remplace, Unité permet d’utiliser la totalité des sacs entamés sur d’autres chantiers (au moins en collage-calage et sous-enduit, si la teinte est différente). Entre ce « zéro-déchets » et une meilleure productivité, le poseur est gagnant et le client final ne paie pas plus cher.

 

 

Le centre d’innovation de Parex, à Saint Quentin Fallavier (38), dispose de 1300 m2 de laboratoires où s’élaborent les nouvelles formules, dont Unité.

 

La mise en œuvre

 

Lors de la démonstration, réalisée au centre d’innovation de Parex, la petite machine à projeter utilisée nécessite un mélange manuel : la poudre est gâchée à raison de 5,5 à 6 l d’eau par sac de 25 kg. Chaque panneau de PSE est ensuitecollé à la maçonnerie grâce aux 9 plots réglementaires d’enduit Unité (3 kg/m2).

 

L’armature du rail de base est d’abord noyée dans l’enduit pour fermer la lame d’air. Puiss, le sous-enduit est projeté en une seule passe (7 à 9 kg/m2). Il est cranté ou non, selon les habitudes de l’applicateur.

 

L’armature est marouflée dans environ 3 mm d’épaisseur. La projection de la couche de finition (10 kg/m2) est identique à celle d’un enduit monocouche

 

De 6-8 mm une finition rustique, grattée ou grattée écrasée, la couche de finition est épaisse de 8-9 mm pour les finitions structurées. Ici, les faux joints horizontaux (imitant des planches de bois) sont creusés au rouleau sur environ 5 mm. Les « joints » verticaux sont plus minces et moins profonds.

 

 

Le passage du bouclier permet de s’assurer de l’adhérence et de la planéité de l’isolant.

 

 

Dans la finition structurée réalisée ici, du sable très fin est projeté pour éviter que l’enduit colle aux rouleaux. 5 à 10 minutes plus tard, les impressions sont réalisées.

 

 

 Avec 20 à 25 m2 réalisés par jour pour trois compagnons, la finition prend du temps. Ici, une finition structurée de type Epicea est réalisée avec 6 rouleaux dont les reliefs, imprimés dans le silicone, sont différents. Ils sont passés alternativement pour casser la régularité.

 

 

 Roulette à tracer les « joints », règle, …, le matériel est le même que celui utilisé pour réaliser des effets dans l’enduit de finition monocouche. La manipulation est identique.

 

Un applicateur témoigne

 

Aydin Kisakaya, gérant des Façadiers du Gier (6 compagnons, Saint-Martin-la-plaine-42), fait partie du Club Référence Façade de Parex, dont une quinzaine d’applicateurs ont testé Unité sur chantier.

 

Il a réalisé 6 chantiers d’ITE avec Unité, pour un total de 2000 m2 et a adopté Unité : « Cet enduit très onctueux et souple est dressé facilement. Le temps ouvert est plus important qu’avec l’enduit minéral de finition EHI de Parex, par exemple. Unité est moins contraignant : le dosage d’eau demande moins de précision et il tient très bien la charge.

 

Nous gagnons environ 15 % de temps avec cet enduit et n’avons aucune perte. Nous ne faisons qu’une commande et il n’y a pas d’erreur possible sur chantier puisqu’on utilise un produit unique. Le prix du sac est un peu plus élevé mais le prix du m2 posé est équivalent à celui d’une ITE avec des produits classiques.

 

Au final, le client n’a pas de surcoût et nous réalisons une meilleure marge, avec le gain de productivité. Proposer un enduit minéral qualitatif nous permet de nous démarquer de la concurrence. Nous argumentons surtout sur la grande résistance aux chocs et la variété de finitions possibles, tant au niveau de la couleur et des aspects que des possibilités de finition structurée. »

 

 

finition épicéa

 

 

Résistance et adhérence testées et approuvées

 

Testé selon les exigences de la réglementation,le système Pariso PSE-U s’avère adapté aux façades exposées. La formule fibrée de l’enduit le rend très résistant aux chocs de corps durs (ceux qu’une façade peut recevoir en RDC) et au poinçonnement (système classé 1 avec une simple armature ordinaire), en même temps que très adhérent.

 

Les tests de résistance aux chocs de corps dur montrent qu’avec une simple armature, le système est compatible avec les façades accessibles au public (type I), qui sont les plus exposées (exigences du CPT 3035-V2).

 

Les tests d’adhérence déterminent qu’Unité est suffisamment collant pour, d’une part, adhérer au béton et au PSE et, d’autre part, rester adhérent en tant qu’enduit, en forte épaisseur. Les tests de résistance au poinçonnement relèvent d’une démarche volontaire. Unité est classé RCP (résistant aux chocs de poinçonnement).

 

Enfin, les tests hygro-thermiques réalisés dans des chambres climatiques simulent un vieillissement de la façade. Les murs échantillons sont exposés à 80 cycles de « chaleur-pluie » à fortes variations. Le système résiste sans que l’enduit ne cloque, ne s’écaille, ne fissure ni ne se décolle.

 

Quelle place pour Unité sur le marché de l’ITE ?

 

L’isolation par l’extérieur avec enduit de finition est évaluée à 11 millions de m2 en 2017. Elle concerne essentiellement la rénovation de logements (90 % des surfaces d’ITE) : dont 38 % de logement collectif social, 28 % de maison individuelle (principalement des constructions d’après-guerre) et 24 % de copropriété (un segment en forte progression actuellement).

 

Si la laine de roche ne représente que 8 % des isolants utilisés (le polystyrène domine très largement), sa part de marché augmente fortement, par un effet de l’évolution de la réglementation incendie.

 

Côté finition, les enduits organiques (revêtement plastique épais) sont choisis à 84 % car ils sont économiques. Cependant, les enduits minéraux, durables dans le temps et issus d’une ressource naturelle, séduisent de plus en plus. Les finitions minces représentent 6 % tandis que les enduits épais (1 cm) atteignent 10 %.

« Les sous-enduits en poudre  représentent 68 % du marché selon nos estimations. Ils progressent en continu depuis 5 ans. Sans prétendre faire grimper en flèche la part des enduits minéraux, nous souhaitons occuper une place prépondérante sur ce segment, grâce notamment à Unité », souligne Jean-Christophe Gros, directeur du pôle façades de Parex (l’activité Façades représente plus de la moitié du chiffre d’affaires du groupe, qui commercialise par ailleurs des colles et des mortiers spéciaux).

 

 

Parex propose une gamme très large de produits de façade. Le fabricant s’est notamment fait une spécialité de coloriste, proposant éventail de teintes impressionnant.


Source : batirama.com / Emmanuelle Jeanson

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le secteur du bâtiment irait mieux depuis quelques mois, qu'en pensez-vous ? (2245 votants)
Oui, la reprise est bien là, les carnets de commandes se remplissent à nouveau
Non, le contexte économique reste très défavorable
Il est trop tôt pour se prononcer
 

Boutique



Façades rideaux - NF DTU 33.1