Des poutres en I pour remplacer une dalle béton

Des poutres en I pour remplacer une dalle béton

Au cœur d’un village de l’Aisne, une maison fait appel à des poutres composites en remplacement de la dalle béton initialement prévue.






 

Dans ce bourg proche du Chemin des Dames et des grandes batailles de 14-18, ce projet, d’une surface habitable de 250 m², se distinge par une architecture horizontale et cubique. Le bâtiment est recouvert d’une toiture terrasse inaccessible et la dalle béton prévue à l’origine a fait place à une structure en poutres composites bois/acier. Une approche classique à base de maçonnerie de parpaings et de béton coulé en place a été retenue. Ce choix s’explique par les habitudes de l’entreprise générale qui réalise une majorité de maisons neuves avec cette technique. Alors que le plancher haut du rez de chaussée est achevé, le maître d’ouvrage prend conscience qu’un mur de refend pénalise son projet d’aménagement du premier niveau. Ce mur est indispensable pour reprendre une partie des charges de la toiture qui doit être composée d’une dalle en béton coulée en place, recouverte d’une isolation et d’une étanchéité auto-protégée.

 

La solution : les poutres en I

 

Le seul moyen de s’affranchir du mur de refend consiste à s’orienter vers une toiture plus légère. L’entreprise se tourne alors vers un système de poutres en « I » mixtes bois/acier*. L’âme acier autorise des portées importantes et des sections relativement limitées, ici 11.50 m pour une hauteur de 42 cm. Le temps de pose est réduit car les étaiements sont supprimés et les délais de séchage inexistants. Enfin, la pente de 5% prévue pour l’écoulement des eaux peut être mise en œuvre au niveau des poutres, ce qui simplifie la réalisation du complexe d’isolation et d’étanchéité. La mise en œuvre est simple. Toutes les poutres sont livrées à longueur et répertoriées, la fixation dans le gros œuvre se faisant par l’intermédiaire de connecteurs.

 

Une économie de 15%

 

Deux personnes suffisent à mettre en œuvre l’ensemble de la poutraison, la plupart des poutres étant manuportables. Seules les plus longues (11.25 m), dont le poids atteint une centaines de kilos, nécessitent un engin de manutention. Une fois la poutraison mise en place, l’étancheur visse sur cette structure un bac acier (Nervobac 38). Il pose ensuite une isolation en laine minérale « surfacée bitume » et, enfin, l’étanchéité multicouches autoprotégée. Le bâtiment est alors hors d’eau. L’usage de ces poutres aurait pu être étendu à d’autres applications. Pourtant, le seul remplacement de la dalle béton par les poutres en I aura permis, selon l’entreprise, une économie de 15% sur le lot gros œuvre.Ce choix a aidé à diminué la pénibilité pour le personnel de chantier, tout en réduisant les temps de pose.

 

Source: batirama.com / P.V.

 

*Nail Web

 





 

poutre2-391.jpg

 

 

 

2 • TOITURE

La dalle en béto initialement prévue est remplacée par un système de poutres en "I" ayant permis la supression d'un mur de refend.

 

 

 

 

 

 

 

poutre3-391.jpg

 

3 •  CALEPINAGE

Les poutres sont dimensionnées en fonction des contraintes du chantier. Livrées sur le chantier à longueur, les opérateurs n'ont plus qu'à suivre le plan de calepinage parfaitement détaillé.

 

 

poutre4-391.jpg

 

 

4 •  PENTE

La pente de 5% prévue pour la couverture est donnée par les poutres. Le plafond en plaques de plâtre restera horizontal grâce au réglage des suspentes soutenant les ossatures du plafond.

 

 

 

 

 

 

 

 5 • PORTEE : L'usage de poutres bois/acier autorise des portées de 11.25 m sans poteau intermédiaire. Cette technique permet des portées jusqu'à 15 mètres.

poutre5-390.jpg

 

 

poutre6-390.jpgpoutre6b-391.jpg

 

6 •  TOITURE

Les poutres sont recouvertes d'un bac acier, d'une isolation et d'une étanchéité multicouches autoprotégée.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

poutre8-390.jpg

poutre7-390.jpg 7 et 8 • FIXATIONS

Une fois les connecteurs positionnés, les poutres sont posées dans leur logement et calées dans leur position définitive par de simples vis.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

poutre9-390.jpg

 

 

 
9 • MANUTENTION

La plupart des poutres sont manuportables à deux personnes, seules les plus longues (11.25 m) nécessitent un engin de manutention.

 

 

 

 

 

 

 

poutre10-390.jpg

 

 

10 • PUITS DE LUMIERE

Certaines zones comme les puits de lumière imposent de doubler les poutres pour reprendre les efforts.

 

 

 

 

 

 

 

 

 






 

La capacité d’une poutre en I à assurer une fonction de franchissement est fonction de son moment d’inertie, défini par la caractéristique géométrique de sa section. Sur ce plan, la section en « I » est particulièrement avantagée. De plus, l’utilisation d’une âme acier autorise des portées importantes (jusqu’à 15 m), et permet de réaliser une contreflèche à la fabrication. Cette contreflèche est établie à 1/400è de la longueur, pour prendre en compte le poids du plafond du premier niveau, solidaire des poutres. Le dimensionnement des poutres (hauteur, longueur, contreflèche) est réalisé dans le bureau d’études du fabricant, en fonction des données communiquées par l’entreprise ou par le concepteur du projet. Ces calculs garantissent une optimisation de la section, en fonction des différents, DTU et Avis techniques en vigueur.

 

FICHE CHANTIER

 

Lieu : Monthenault (02)

Projet : maison individuelle de 250 m²

Maître d'oeuvre : Jean-Claude Streel (Laon)

Entreprise de maçonnerie : Staszezack Deuillet (Tergnier)

Fabrication des poutres : Coquart (Auxi le Château)

Charpentier : entreprise Euro Picardie (Saint Quentin)

Etanchéité : entreprise Arnoult (Laon) 

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par Christian
  • 0
  • 0

Bonjour, je souhaiterais vous contacter pour plus de renseignements concernant des poutres en bois métalliques. Pourriez-vous me contacter par mail ou par téléphone au 02.97.55.92.79. Cordialement.

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (192 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique



Les volets roulants