Cap sur la synergie entre formation initiale et continue dans le BTP

Cap sur la synergie entre formation initiale et continue dans le BTP

La convention de partenariat et de coopération entre le CCCA-BTP et Constructys a été signée. Objectif : renforcer la synergie entre formation initiale et continue dans les métiers du BTP.





Cette convention de partenariat doit permettre de renforcer les synergies entre les deux organismes et de renforcer le service apporté à la profession, en matière de formation et d’emploi tout au long de la vie des parcours professionnels.

 

Rappelons que le réseau du CCCA-BTP déployé sur le territoire, à travers notamment ses centres de formation d’apprentis compte 3200 collaborateurs. De son côté, l’OPCA de la Construction, Constructys, regroupe 280 salariés ainsi qu’un réseau de correspondants locaux.

 

Concrètement, un groupe de travail paritaire de pilotage commun a été mis en place. Sa mission : définir les orientations stratégiques (le plan 2018 en cours d’étude sera validé et communiqué en début d’année prochaine) et faire le bilan chaque année des différentes actions initiées.

 

En attendant, quatre axes de coopération ont été définis dont le premier, relatif à la prospective, études et recherches ; Il s’agit d’optimiser l’évolution des qualifications et compétences de la branche.

 

4 axes de coopération

 

Ce premier outil, dont Constructys conserve le leadership, permettra de déployer des plans d’actions « pour avoir une logique de prospective pour nos métiers en tension » indique Jean-Christophe Repon, président de l’Opca et du CCCA-BTP.

 

Le second axe de coopération, animé par le CCCA-BTP, concerne l’information et la communication. « La synergie portera sur les messages, les outils et les supports afin de privilégier une meilleure clarté dans nos messages qui doivent être délivrés au profit de la branche pour favoriser son attractivité » explique le président de Constructys.

 

Le 3e axe confié au CCCA-BTP portera sur la certification et l’ingénierie de formation. Il vise à développer les certifications au regard des évolutions technologiques. Ce qui supposera d’améliorer le référencement des qualifications et des référentiels de certifications des métiers. Une liste nationale des certifications du bâtiment et des travaux public devrait ainsi voir le jour.

 

Enfin, le 4e axe, animé par Constructys concerne le financement, à savoir l’optimisation des moyens financiers et l’amélioration de sa lisibilité. « Notre but est de faire en sorte que l’argent engagé le soit de la façon la plus pertinente possible » résume J.C. Repon.

 

Recouvrement de la taxe d’apprentissage

 

Quelles actions verront le jour prochainement ? Les premières actions communes ont démarré en 2016, soulignent les responsables de Constructys et du CCCA-BTP. « Les comités de direction travaillent ensemble depuis plus d’un an et réfléchissent sur ces axes de synergie. Ils s’informent, partagent l’information et construisent un plan de travail avec des échéances » indiquent les responsables des deux organismes.

 

Au programme dans l’immédiat : le recouvrement de la Taxe d’apprentissage « dont nous espérons beaucoup cette année », indique Claire Khecha, directrice générale de Constructys, 2016 n’ayant pas été à la hauteur des espérances de l’Opca, semble-t-il…

 

Légende : Marie Ferhat vice-présidente de Constructys OPCA de la construction, Armand Suardi, vice-président du CCCA-BTP et Jean-Christophe Repon, président du CCCA-BTP et de Constructys



Source : batirama.com / F. Leroy

Articles qui devraient vous intéresser

Laissez votre commentaire

Saisissez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saisissez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

Newsletter


Retrouvez toute l'actualité du bâtiment.
 
ARTIDEVIS Autopub

Produits







Dernière revue

BTR N° 495 - Février / Mars 2021

     

Articles

Votre avis compte

La situation sanitaire mérite-t-elle des mesures radicales pour freiner le virus ? (610 votants)
Certainement, pour sauver de nombreuses vies
Non, cela risque de tuer l'économie et les artisans
 

Boutique

Les enduits de façade - NF DTU 26.1

Isolation thermique extérieure par enduit sur isolant PSE

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1