Quels panneaux de toiture à isolation intégrée ?

Quels panneaux de toiture à isolation intégrée ?

Synonymes de gain de temps, de surface, de productivité et de rentabilité, les panneaux de toiture avec isolation intégrée cherchent encore leur marché. Plus pour longtemps.


Concurrents des solutions traditionnelles, les panneaux de toiture avec isolation intégrée ont du mal à percer. Ces supports de couverture qui riment avec rentabilité et mise en œuvre sécurisée ont été impactés par une conjoncture du bâtiment jusqu’ici à la traine.

 

Mais aujourd’hui, « considérés comme des solutions rapides, ils retrouvent un certain intérêt auprès des artisans et des négociants », constate Gilles Rattin, directeur commercial de Quickciel. Et pour cause. Ces procédés d’isolation thermique par l’extérieur de la toiture cumulent les avantages.

 

Caisson chevronné ou panneau sandwich

 

Certes, contrairement à un sarking qui apporte de la performance thermique à des combles aménagés, les panneaux de toiture avec isolation intégrée relèvent d’une rénovation lourde.

 

Mais ils restent les seuls procédés à fournir une solution trois en un en intégrant sous-face décorative, couche isolante et support de couverture. Avec deux grandes familles de produit : d’une part, les caissons chevronnés « qui en s’apparentant à une solution traditionnelle représentent 80 % de nos ventes, informe David Valente, directeur commercial du leader incontesté de cette technique, Unilin Insulation.

 

Le restant de ce marché étant dévolu aux panneaux sandwich. Pour Michel Kratz, président d’Euromac 2, « ces panneaux avec isolation intégrée restent la solution la plus aboutie pour supprimer les ponts thermiques avec livraison rapide du local, contrairement à une isolation traditionnelle de la toiture aux délais de mise en œuvre importants et aux process délicats ».

 

Encore des freins à lever

 

Pourtant, ces solutions ont du mal à percer. « Elles souffrent d’une image onéreuse, alors qu’elles ne doivent pas être plus coûteuses qu’un procédé traditionnel », relève David Valente.

 

« Beaucoup d’entreprises perdent des marchés parce qu’elles sont trop gourmandes sur la marge appliquée à ces matériaux alors qu’il vaut mieux qu’elles mettent en avant la main d’œuvre. C’est leur savoir-faire ! », ajoute Gilles Rattin. Et pour tous, il faut aujourd’hui que les couvreurs franchissent le pas.

 

D’autant que d’ici cinq ans, « l’évolution vers ces produits à la résistance thermique élevée va être radicale », augure Michel Kratz. « Ils vont être une réponse pour des bâtiments plus performants et plus économes », et sur tous les marchés de la toiture en pente.

 

Faut-il un écran de sous-toiture ?

 

Les caissons chevronnés ne remplissent pas la fonction d’écran de sous-toiture. Il faut donc impérativement se reporter aux Avis techniques et aux DTU couvertures associés (série 40) aux caissons afin de vérifier si leur présence est nécessaire ou non.

 

Des solutions éligibles aux différentes aides

 

Les performances thermiques requises pour l’obtention du Crédit d’impôt transition énergétique (CITE) pour rampants de toitures et plafonds de combles doivent présenter un indice R supérieur ou égal à 6 m2.K/W. Une performance atteinte par les panneaux de toiture à isolation intégrée du coup également éligibles à l’éco-prêt à taux zéro et aux Certificats d’économie d’énergie.

 

Panneaux de toiture ou sarking ?

 

 

Les panneaux de toiture s’adaptent au neuf comme à la rénovation, quand le sarking couvre surtout les toitures à rénover. Mais chacun de ces procédés d’isolation thermique par l’extérieur trouve ses applications.

 

Ainsi quel que soit l’état de la charpente, mais si les tuiles sont à changer et le plafond à refaire, les panneaux de toiture avec isolation intégrée sont la réponse la plus pertinente.

 

A contrario, si la charpente comme le plafond n’ont pas besoin d’être rénovés, le sarking qui consiste à installer des couches successives d’éléments isolants sur une charpente traditionnelle, devient plus pertinent.

 

Réglementation et agréments

 

Les panneaux de toiture à isolation intégrée doivent faire l’objet d’Avis techniques auxquels il faut se référer. De même, ceux estampillés Acermi (Association pour la certification des matériaux isolants) ont des performances certifiées d’un point de vue de leur conductivité thermique (λ) et de la résistance thermiques (R) pour s’opposer au transfert de chaleur.

 

Solution 1 : Caissons chevronnés , la plus répandue

 

©Unilin Insulation

 

Ce système d’isolation thermique par l’extérieur de toiture couvre 80 % du marché des panneaux de toiture avec isolation intégrée.

 

Pour conserver une charpente apparente, créer de la surface habitable ou sauvegarder des mètres carrés rapidement, ces panneaux de toiture avec isolation intégrée s’adaptent à tous les projets de toiture en pente.

 

Système isolant support de couverture sur lame d’air ventilée, un caisson chevronné est constitué de chevrons en bois massif fixés et traités en usine, (deux ou trois selon les industriels) solidaires d’un panneau de sous-face qui constitue le plafond. L’isolant qui complète ce système est selon les industriels en laine minérale, PSE, PU…

 

Fixation directe sur la charpente

 

Les caissons chevronnés se fixent directement sur la charpente, sur un nombre de pannes réduits. Ils se substituent aux chevrons traditionnels. Avec à la clé des économies substantielles sur le coût d’installation en toiture. D’autant qu’en une seule opération, les caissons chevronnés permettent de réaliser l’isolation, la rénovation de la toiture et la décoration intérieure du plafond dans un choix large de finitions décoratives.

 

Ainsi, ce procédé d’isolation thermique par l’extérieur assure gain de surface et une résistance thermique élevée (R6 au minimum) tout en restant le seul procédé de panneaux de toitures à apporter des réponses techniques efficaces pour le traitement des points singuliers.

 

  • Avantages : solution finie, apporte le plus de réponses mécaniques et techniques notamment au niveau du traitement des points singuliers.
  • Limites : les chevrons créent un pont thermique, plus onéreux que les panneaux sandwich.

 

Solution 2 : Panneaux sandwich, pour une isolation continue

 

 

Les panneaux sandwich garantissent absence de ponts thermiques et étanchéité à l’air sous tous types de revêtement de couverture.

 

Avec les panneaux sandwich, l’isolant thermique est pris entre parements de couverture et intérieur, le tout en constituant un seul élément. Ainsi, le volume habitable est optimisé notamment au niveau des combles quand les anciens chevrons sont supprimés.

 

Il ne souffre d’aucun pont thermique et la ventilation des éléments de couverture est assurée. Une fois l’ancien bâtiment décoiffé, il est à nouveau hors d’eau et hors d’air en 24 heures, sans nécessiter ensuite de lasure ou de peinture.  La charpente restant apparente, la structure est valorisée en neuf et en rénovation.

 

Une résistance mécanique élevée

 

Ces panneaux sandwich se déclinent aussi avec chevrons métalliques porteurs intégrés pour tous types de pente. Autoportants, ils affichent une résistance mécanique élevée, d’où un intérêt en toitures de montagne, et la possibilité de réaliser de grandes longueurs sur demande.

 

Et à l’heure où l’autoconsommation électrique devrait enfin se généraliser ces solutions sont également compatibles avec une installation photovoltaïque.

 

  • Avantage : pas de rupture de l’isolant pour une continuité thermique et de l’étanchéité à l’air, zéro déchet si pans traditionnels, moins coûteux, performance acoustique.
  • Limites : nécessite des prises de cotes précises, épaisseurs conséquentes pour caractéristiques thermiques élevées dont l’esthétique peut déplaire au niveau des bandes de rives, peu économique si traitement de points singuliers tels que l’intégration de fenêtre de toit.

 

 

PRODUITS

 

L-ments par Recticel Insulation

 

Étanche au vent, résistant à la pluie et à la compression pour un lambda de 0,023 W/mK, L-Ments de Recticel Insulation associe les avantages des panneaux sandwich et des caissons chevronnés : une isolation thermique continue et des grandes portées en appuis.  Ce système se décline en cinq longueurs les plus couramment utilisées (5,40 m ; 5,70 m ; 6 m ; 6,20 m et 6, 50 m) pour 1,20 m de longueur et en quatre niveaux d’épaisseurs (145, 160, 180 et 200 mm). Adapté à toutes les architectures régionales, il peut recevoir tout type de couverture.

Trilatte 3D de Unilin Insulation


Ces caissons chevronnés se fixent sur les pannes de la charpente, se substituant aux chevrons traditionnels. Le panneau de toiture Trilatte 3D d’Unilin Insulation intègre trois fonctions : l’isolation thermique, le support pour la couverture, la décoration intérieure personnalisée. Il se compose d’une sous-face décorative hydrofuge et étanche à l’air qui sert de plafond ; de mousse PU de hauteur variable (110 à 175 mm) et de trois chevrons traités et fixés en usine. Il combine résistance thermique élevée (R6 minimum), et larges choix de décors, du semi-fini à la finition complète sans intervention postérieure.

KS 1 000 RW de Kingspan

 

Dédié aux établissements recevant du public (ERP), le Trapézoïdal de couverture KS 1000 RW de Kingspan est un panneau sandwich isolant de toiture à âme PIR. Cette mousse PIR FIREsafe, élaborée par l’industriel, cumule performances au feu, thermique, mécanique et durabilité. Étudié pour une mise en œuvre simple et rapide, il se destine à la construction neuve et à la rénovation. Avec ses 1 200 mm, comparés à un panneau de laine de roche, il réduit le poids de l’ossature porteuse du bâtiment, avec une diminution du poids rapportés sur la couverture d’environ 10 kg/m2, pour un pouvoir d’isolation supérieur de 50 %.

Beolatte par Beopan

 

Le BeoLatte de Beopan est constitué de deux chevrons latéraux en bois du nord de section variable, ainsi que d’une sous-face faisant office de plafond vissée sur le bois : plaques de plâtre BA 13, panneau de particules hydro, vinyl acoustique, bois trois plus 19 mm finition planches larges ou aspect lambris…. Pour une performance thermique et acoustique à la carte, son isolant de type polystyrène expansé graphite lambda 20 existe dans les épaisseurs 100 mm à 200 mm. Facile à mettre en œuvre, sa résistance mécanique autorise de grandes portées. À poser sur panne, ses caissons chevronnés conviennent à tous types de couverture.

Panneaux de toiture par Euromac 2

 

Cette solution développée par Euromac 2 se caractérise par un procédé de panneau de toiture isolant autoporteur à chevrons métalliques intégrés, étanche à l’air et sans pont thermique : ils atteignent un coefficient de R = 9 (m2.K)/W pour 32 cm d’épaisseur. Disposant de chevrons métalliques intégrés de 1,2 mm d’épaisseur et de 10 cm, ils sont robustes et résistants et peuvent atteindre 15 mètres de longueur et au-delà sur demande. Pour réaliser des toitures de combles aménageables, des toitures isolées sous fermette, ou à installer en rénovation avec une pose par l’extérieur directement sur la charpente existante.

 

Quickciel Chevron par Quickciel

 

À poser directement sur chevrons, perpendiculaires à la charpente, ces panneaux porteurs sont destinés à s’employer comme isolant de support de couverture ventilée. Ils se composent d’un parement de plafond, d’une âme isolante en polystyrène expansé gris, d’une parement supérieur en panneau de particule hydrofugé de 3 mm et d’une jonction entre panneaux réalisée à l’aide d’une bande alu-butyl de 50 mm auto-adhésive. Assurant performances thermiques élevées et isolation par l’extérieur continue sans pont thermique, leur longueur est adaptée aux besoins pour limiter les déchets. Léger, facile à manipuler et à découper, en rénovation, ils isolent la toiture sans toucher à la finition intérieure.



Source : batirama.com / Stéphanie Lacaze Haertelmeyer

Articles qui devraient vous intéresser

1 Commentaire


- -
  • par cvg21200
  • 0
  • 0

je vais faire mon toit les tuilles sont achesse que je utiliser merci

Laissez votre commentaire

Saississez votre Pseudo (votre commentaire sera publié sous ce nom)

Saississez votre email (une alerte sera envoyée à cette adresse pour vous avertir de la publication de votre commentaire)

Votre commentaire sera publié dans les plus brefs délais après validation par nos modérateurs.

ARTIDEVIS Autopub

Produits







Articles

Votre avis compte

Le projet du nouvel aéroport Notre-Dame-des-Landes près de Nantes, vous êtes plutôt... (1475 votants)
pour
contre
indifférent
 

Boutique

Procédés non traditionnels d’assainissement autonome -  norme 12 566-3 + A1